Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

1 juillet 2008 2 01 /07 /juillet /2008 18:45

Le club de lecture présente



Barbara Kingsolver - Editions Rivages - 558 pages




Les critiques sont unanimes ce roman est un bel hommage à la nature, en nous alertant sur  le respect de l’environnement, la préservation des espèces animales et végétales, c’est une véritable leçon d’écologie que nous délivre ce roman.

Mais c’est aussi un réquisitoire contre des mentalités qui ont du mal à évoluer. Que l’ont soit en Amérique, en Europe ou ailleurs les femmes ont encore à combattre les préjugés si elles veulent exercer un métier occupait normalement par les hommes, et ceci malgré l’évolution des mentalités.

Barbara Kingsolver nous propose trois beaux portraits de femmes pour illustrer ces propos :

On rencontre Deanna Wolfe biologiste de formation qui a décidé de s’éloigner de la civilisation, pour vivre au plus près de ses convictions. Elle vit seule dans une cabane de rondins dans la montagne du sud des Appalaches.
Ses passions sont les oiseaux et le sort des  coyotes qui sont accusés comme les loups de détruire les troupeaux.

Puis Luisa diplômée en biologie, qui a quitté la ville pour s’installer dans la ferme de Cole son mari fermier dans le comté de Zébulon. Son existence citadine et ses études d’entomologiste ne l’ont pas vraiment préparé à la vie rurale, elle va devoir lutter pour se faire accepter par les villageois et par la famille de Cole, mais aussi vivre ses premières désillusions devant la réalité d’un monde agricole où il est plus facile de faire des plantations de tabac pour gagner de l’argent ,alors qu’une culture moins intensive et plus en harmonie avec l’équilibre naturel ne peut pas faire vivre décemment les fermiers.

Puis Nannie Rawley cette étonnante septuagénaire qui cultive bio et se heurte en  permanence avec son voisin qui lui est convaincu du bien-fondé des pesticides.  

Ce livre nous offre aussi une vision de l’Amérique avec ses coutumes, ses citoyens un peu différents comme les Amish qui veulent résister au progrès, c’est aussi un régal de lire la description de ses immenses  paysages naturels que ce pays à la chance de disposer.


Du même auteur on peut lire aussi : « l’arbre aux haricots » et « les cochons du paradis ». 
  

 

 Si vous voulez lire d'autres avis il y a celui de Sylire  Florinette
Pour ceux qui parlent lisent l'anglais le site de l'auteur
link

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nina - dans Blogoclub
commenter cet article

commentaires

Joelle 11/07/2008 19:59

Lu il y a quelques années, j'en ai gardé un souvenir peu agréable. Je l'avais trouvé lent et je n'avais pas réussi à m'attacher aux personnages ... et le pire, c'est qu'il a fallu que je lise le premier billet sur ce titre pour me rappeler que cela parlait aussi d'écologie ! Je me rappelais surtout des portraits des 3 femmes qui n'en finissaient plus. Dans le même style, j'ai par contre adoré "Une année à la campagne" de Sue Hubbell !

Nina 14/07/2008 21:52


J'ai déja noté ce roman "une année à la campagne" donc tu me dis toi aussi qu'il est bien je vais donc le lire.


anjelica 06/07/2008 12:04

J'ai trouvé l'écriture de Kingsolver en adéquation avec le thème de la nature. Dès le début on a vraiment l'impression de sentir vivre la nature autour de nous et c'est un régal.Les personnages sont assez fouillés pour qu'on puisse s'y attacher ou pas. Comme Karine, j'ai trouvé le personnage de Deanna un peu trop extrémiste à mon goût et comme Florinette, j'aurais aimé continué à suivre l'évolution de Lusa.Une belle lecture en tout les cas :)

Nina 06/07/2008 22:22


Oui je crois que beaucoup ont aimé le personnage de Lusa, moi aussi j'ai beaucoup aimé mais c'est aussi parce qu'il est plus facile de se retrouver dans ce personnage alors que la personnalité de
Deanna est plus complexe.... Oui c'est vrai une belle lecture en tous les cas.


arlette 05/07/2008 22:19

iL est vrai que les paysages sont un réel encahntement , n'est ce pas pour mieux nous  faire comprendre l'importance de la nature et le rôle de chacun d'entre nous pour la préserver!

Nina 05/07/2008 22:20


En effet ce livre nous montre l'importance de la nature et d enotre rôle pour la préserver....


KATTY 04/07/2008 23:47

Cela faisait quelques temps que je n'étais venue sur ton blog j'ai beaucoup aimé la lecture de ce livre c'était une excellente idée de l'illustrer ainsi . Je lis Une année à la campage de Sue Hubbel pour continuer dans la lignée .

Nina 05/07/2008 22:18


Oui en effet il faut que moi aussi je visite le tien, je note ce livre aussi. A bientôt donc


clochette 02/07/2008 11:20

C'est sympa d'avoir illustré ton billet avec des photos rappelant les animaux dont parle la romancière dans son roman.

Nina 02/07/2008 22:20



Cette nature qui cohabite avec les personnages du roman m'a donnée envie de l'illustrer....



Mes auteurs favoris