Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 18:45
Jean Ferrat

Aujourd'hui

Un dimanche banal comme tant d'autres
Le soleil daigne montrer son nez
Le printemps a l'air de s'annoncer
Ah tiens, il faut aller voter...

Non aujourd'hui n'est pas un dimanche ordinaire
  Notre âme est triste, notre coeur est lourd
Un immense poète nous a quittés.

Jean Ferrat chantait le bonheur de vivre et d'aimer
mais aussi tous les combats contre les injustices
et pour la liberté.   

Jean Ferrat a choisi de partir
 pendant le printemps des poètes
et la veille de nos élections...
Un beau clin d'oeil à son immense talent !

index
                                                                                                      
Repost 0
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 00:00

 


Un petit peu partout en France on fait de la poésie
du 2 au 15 mars,
cette belle initiative nationale m'a donnée envie de lire
ce livre de poèmes sur le désert,
pour continuer le voyage que j'ai commencé
avec "Gens des nuages",
le carnet de voyage de JMG Le Clézio. 
                                                                                                                         

                                                                                            
Ce très beau livre nous offre des poèmes de Abdellatif Laâbi,
illustrés par les magnifiques photos de Rose Marie Marque
aux Editions Marsam. 

Voici quelques extraits :


Ecoute et vois
Laisse ce que tu as appris



Elle en a vu des pays
La terre
Elle voyage sans billet
en nous



Regardez vos mains
regardez-les
Vous aussi
vous participez du mystère



O moitié d'homme, réjouis-roi
tu vivras, si tu ne l'as pas déjà vécu
un abrégé d'éternité



Quand je dis arabe
Quand je dis berbère
quand je dis Afrique
je veux resurgir entier
des forêts marécageuses des légendes



Je n'ai jamais cessé de marcher
vers mes racines d'hommes





Abdellatif Laâbi
Poète, dramatuge, romancier, Abdellatif Laâbi est né en 1942
à Fès dans une famille d'artisan traditionels.
aprés des études de français, notamment à Rabat,
il y enseigne jusqu'en 1972.
Il tentera à travers ses écrits, de dire l'homme dans sa vérité,
en prise avec les problèmes de la société marocaine d'aujourd'hui.


Un autre article pour parler de ce beau livre sur le blog de Soie

Repost 0
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 23:44

Les blogs littéraires sont  des lieux de partage et d'échange autour des livres des litttératures du monde entier
pas de racisme, on lit tout et on aime tout lire !!!

Voilà un sapin de Noël qui illustre tout à fait l'état d'esprit qui règne chez les blogueurs littéraires : 
Un esprit cosmopolite !

Et oui c'est bien un sapin de Noël mais décoré à l'orientale.

Ce magnifique "sapin musulman", et  un beau symbole d'harmonie  !! 

Voilà une preuve que l'on peut tous vivre ensemble, il suffit juste d'en avoir envie.


 

Mais où se trouve ce sapin ?

Et bien J'ai découvert ce magnifique sapin de Noël tout simplement dans une boutique marocaine de ma ville.

Comme tout le monde je  me suis promenée à la recherche de petits cadeaux de Noël,  mais j'ai vite laissé l'agitation de la ville pour me réfugier dans une de mes boutiques préférées qui se nomme tout simplement "Salam" .
On pousse la porte du magasin pour être accueilli d'abord par  les bonnes odeurs de la cuisine marocaine qui se mijote dans l'arrière-boutique, puis par les propriétaires qui sont absolument charmants. Ils aiment les gens, ils aiment leur métier, ils aiment leur pays qu'il nous font découvrir dans ce lieu  : Ils nous proposent des plats typiques à emporter mais aussi des poteries et des bibelots marocains, des patisseries, des épices et bien d'autres choses encore, et c'est un petit voyage au maroc à chaque passage dans cette boutique. 

Sans oublier le petit cadeau : j'ai choisi cette petit lampe d'aladin, mais le génie je l'ai laissé dans la boutique pour que la magie continue !!  Joyeux Noël à tous.

 

Repost 0
19 juin 2008 4 19 /06 /juin /2008 22:30


Julos Beaucarne
est un poète de l'univers
et un jardinier des mots.

Il aimerait
"reboiser l'âme humaine"

Alors écoutons tous
Julos Beaucarne
  

Le samedi 17 mai 2008 Julos Beaucarne est arrivé 
sur son vaisseau inter - galactique pour nous faire partager son univers
 


""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Je rêve d'un concert que je donnerais
Où je pourrais me taire pendant deux heures
Et que personne ne s’ennuie
(
extrait de la chanson : Je rêve d'un concert)

Voici le billet magique pour pénétrer dans l'univers de Julos Beaucarne

""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""
Instant de grande émotion : la rentrée de Julos Beaucarne sur scène
























Les vrais amis sont comme les arbres
Ils ont hâte de te voir
Mais restent imperturbables
Si tu ne passes pas dire bonsoir
Même après une longue absence
Tu peux renouer avec eux
Il n’y a pas d’intermittence
Te revoir les rend heureux……. (Extrait de : Les vrais amis sont comme les arbres)   

 

 

Lhomme total

Je voudrais réinventer l’homme total
Celui qui est à sa place, qu’est à la bonne place
Et qui perd pas sa place partout tout le temps
Parce que tout un chacun et tout le monde
Est à la bonne place au bon moment
Dans le soleil.
(Texte de Raoul Duguay)
























C'est celui qu'est tout en haut
Qui tient le manche de la faux
Une fois qu'il tient, il veut faucher
et l'cauchemar de recommencer
les ptits r'gardants devenus grands
veulent jouer au grand jeu des grands
Y en a pas un qu'est épargné
tout le monde veut être le premier
(refrain de la chanson "les loups ont des têtes de moutons)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   























Julos Beaucarne est un chanteur  engagé, ses textes poétiques n'oublient pas de mettre l'accent sur les montées de nationalismes, les intolérances religieuses,  la course aveugle au profit, les cultures selon Monsanto ....... mais c'est aussi un homme plein d'humour qui nous a beaucoup fait rire pendant ce concert.


Femmes et hommes de la texture
De la parole et du vent qui tissez
des tissus de mots au bout de vos dents, ne vous laissez pas attacher Ne permettez pas qu'on fasse sur vous des rêves impossibles.......

Femmes et hommes de la texture
De la parole et du vent qui tissez des tissus de mots au bout de vos dents, ne vous laissez pas rêver par quelqu'un d'autre que vous-même chacun à son chemin qu'il est seul parfois à comprendre
......
(texte de Julos Beaucarne : extrait de la chanson Femmes et hommes de la texture)


Le concert s'est terminé dans une symbiose totale entre Julos Beaucarne et le public.
Il a été très difficile de le quitter, mais il a bien fallu dire au revoir à l'artiste.
Merci Julos Beaucarne pour ces instants de rêves et de poésies entremêlés d'émotions et d'humour.  





















Julos Beaucarne salue son public entouré de son guitariste Patrick De Schuyter et de la chanteuse Barbara d'Alcantara.


On a pu rencontrer Julos Beaucarne après le concert et acheter
quelques souvenirs de ce merveilleux moment.

""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""

Un peu de publicité Intergalactique


Penser à acheter le dernier cd de Julos Beaucarne "Le Jaseur Boréal"
qui reprend les textes du concert


























Abonnez vous au FLO "le front de libération des oreilles"































Le "FLO" est un journal trimestriel, vous pourrez y retrouver  les textes de "Julos Beaucarne", des informations sur son univers, sa vie et  les dates de ses concerts. 

Pour acheter les cd et pour s'abonner au FLO vous trouverez toutes les informations sur le site de Julos Beaucarne :
ICI
 

A bientôt Julos Beaucarne 

Repost 0
11 juin 2008 3 11 /06 /juin /2008 22:58

 J'ai fouillé dans la librairie inter - galactique de Julos Beaucarne et voilà les trésors que j'ai trouvés !!

Julos
le navigateur solitaire sur la mer des mots
Edition Les éperonniers - 1997


On peut lire en 4ème de couverture

Réparons tous notre vaisseau 
Nous n'en avons qu'un il est beau

Julos, le marin de pleine terre, est à la proue de notre vaisseau spatial terre. Il nous rappelle que nous sommes tous marins d'eau douce ou d'eau de mer et que tout un chacun doit lancer une bouteille à la mer avec un message pour gens de guerre.

Tous les membres de l'équipage 
Ecrivent une nouvelle page

Les radios et les télévisions du monde entier devraient être des relais, des ancrages, des ports d'attache pour ces messagers de l'imagination au pouvoir. En attendant ce jour, Beaucarne, comme la vigie, scrute l'horizon inlassablement espérant encore et toujours voir l'aube se lever sur l'île de la Désirade. 
Le 9/9/99
Le monde sera neuf ou veuf
Bernard Gillain

Ce livre est un recueil de chansons, de poésies, de contes et de comptines populaires et de textes qui on fait partie d'un spectacle qui avait pour titre "le navigateur solitaire sur la mer des mots.




Julos Beaucarne écrit pour vous
Editions de l' Archipel - 1996 édition révisée et mise à jour du livre paru en 1975.

On peut lire sur la 4ème de couverture :
"L'une des toutes premières chansons enregistrées par Julos Beaucarne en 1967 s'appelait le Serrurier magique". Trente ans plus tard, le personnage n'a guère dévié de sa route. Toujours magicien, jouant du rêve et de la tendresse et du fantastique pour illuminer en profondeur son théâtre de marionnettes. Et plus que jamais serrurier. Serrurier du verbe, habile à son parcours d'artisan, ouvrant des sentiers de vagabondage dans les cloisonnements de nos coeurs.
Julos est passé maître depuis longtemps et pourtant il ne cesse jamais d'apprendre à mieux polir le mot ou la note, à plus finement ciseler la phrase, à modeler avec encore plus d'audace les reliefs du silence. Le résultat en est un lourd fardeau d'expérience, où s'entrelacent pèle mêle des bonheurs fous et des chagrins à déchirer les pierres, des odeurs de terre, d'humus et d'arbres fruitiers, des danses villageoises et des rires de gosses, des ogres et des roses, des marquis et des cosmonautes, des marins des printemps....
Tout Julos est là, dans sa faconde, sa cocasserie, sa profondeur."
Marc Robine.




 Mon terroir c'est les galaxies
Edition Louise Hélène France - 1980


En ouvrant ce livre on peut lire ceci :

Note de l'éditeur : voir glossaire 

Note de l'auteur : L'auteur signale qu'il ne sera pas tenu responsable des notes de l'éditeur celles-ci n'engageant que lui-même

Note de l'imprimeur : L'imprimeur Dieu signale tout d'abord qu'il appelle réellement Dieu et que les propos de l'auteur comme les notes de l'éditeur n'engagent qu'eux-mêmes.

On peut trouver étrange les textes sans aucune ponctuation mais Julos Beaucarne nous explique pourquoi à la fin du livre !!  
 


                                                                   
 Pour les amoureux de Jacques Brel il faut lire ce livre, le regard de Julos Beaucarne sur cet immense chanteur, à la personnalité inoubliable est étonnant.

Brel - éditions Acropole - 1990
       
 Ce livre est une biographie fiction qui ne suit aucunement le cours de l'histoire du grand voyageur mental et mélodique que fut Jacques Brel (...)

(...) Ce livre est un voyage panoramique, un survol de la ville de Brel, du pays de Brel appelé ici "Bréland ".

(...)Le pays de Brel n'était pas la Belgique, le pas de Brel c'était le départ. Il préparait toujours un envol. Ses spectacles sont des iles dans sa vie, ce sont les seules moments où il veut bien rester dans la même pièce. (...)

(...)Les jours qu'il passe sont des iles. Le seul arrêt sur image qu'on lui ait connu, c'est sa mort. Est-il turbulent dans l'au-delà ? Donne-t-il des conseils de gérance à Saint pierre et au Bon Dieu si tant est que c'est dans l'au-de-delà que ces deux messieurs campent ? Est-il en train de tout chambouler ? Nul ne le sait. (...)
Extraits tirés du livre "Brel
 "    










Et j'ai découvert une bande dessinée écrit par Julos Beaucarne et dessinée par Servais

L'appel de Madame la Baronne - Editions Casterman - 1989

4ème de couverture :
Jean Servais a bâti "l'appel de madame La Baronne" à partir des textes de Julos Beaucarne et a donné à son personnage principal le visage du poète. 
Les autres protagonistes empruntent eux, leurs traits à des masques crées par différents artisans. Sous le signe de cette double inspiration? Servais a pétri ensemble les mots et ma matière. Et par la magie du verbe, les figures de bois, de grès ou de cuir ont pris vie.

Des personnages étranges qui sont tout droit sortis de l'imaginaire de Julos Beaucarne et de ses chansons puis dessinés par Servais, ce cocktail donnent une histoire extraordinaire qu'il est un peu difficile à raconter qu'il vaut mieux la lire.


   





















L'univers de Julos Beaucarne est immense, il y a encore tellement de choses à découvrir alors à bientôt pour de nouvelles découvertes.
             

Repost 0
29 mai 2008 4 29 /05 /mai /2008 00:36

« Au pays des rêves, il n’est pas besoin de permis de séjour » Julos Beaucarne

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Julos Beaucarne :

On raconte que Julos Beaucarne a vu le jour à Ecaussines, un village du Hainaut en Belgique.
Quel beau jour que celui-là : un poète était né
!
Comme son père vend des machines agricoles, Julos fera un peu comme Jacques Brel, il reprendra l’entreprise familiale et deviendra ingénieur avant d’inventer le métier  d’artiste  inter- galactique où il va apprendre à composer avec des montgolfières, des voitures électriques, des cyclotouristes glissant le long de réflecteurs paraboliques, des capteurs d’énergie solaire....... 

 

 

 

 

 

   

 Tout a commencé par une panne de voiture sur un chemin des Basses-Alpes, il fallait bien payer les réparations  de la vieille Peugeot. Et c’est en se produisant sur les  places du village pour régler la facture du garagiste que Julos Beaucarne a pris un réel plaisir au contact du public.  Et tranquillement le saltimbanque est devenu un artiste reconnu chantant sur les scènes du monde entier, du Danemark au Rwanda en passant par la Chine.

 

 

 

 

 

 

 

  Ses textes cultivent l’originalité, l’insolite, mais aussi l’amour de la nature et des hommes.

Julos Beaucarne a toujours été un artiste décalé en avance sur son temps mais on peut souligner qu'aujourd'hui ses textes sont complètement d'actualité.

Sans bruit

Sans bruit sur les miroirs des routes
Longues et calmes la voiture électrique chasse l’air

Avec sa large palme tandis que dans le ciel s'élève une lente montgolfière

et que
des cyclotouristes batifolent par monts et par vaux
une éolienne fait du courant tranquillement

Avec du vent des réflecteurs paraboliques captent l’énergie solaire
l’eau chaude coule
Doucettement dans les tuyaux calorifugés
vers des pièces d’eau où de lentes beautés

Glissent Leur blancheur

« Fleur dans un vase jardin d’eau et de porcelaine

Vase de fleur jardin de porcelaine et d’eau »

Chanson extrait de l’album : Front de libération des arbres fruitiers »

Julos Beaucarne  chante depuis plus de quarante et fait un pied de nez à tous les conformismes qui aliènent les êtres humains et les empêchent de voir la poésie et la beauté du monde.


 

Repost 0
25 mai 2008 7 25 /05 /mai /2008 23:57

La rencontre avec un poète ça peut commencer tout simplement par un disque dans un bac chez le disquaire, la pochette vous fait un clin d'oeil avec son titre
"front de libération des arbres fruitiers".
1ère réaction étonnée  : Tiens quel drôle de titre, mais c'est qui Julos Beaucarne  !!

Je ne savais pas encore que j'avais dans les mains le disque de l'un des plus grand poète  et créateur d'univers de notre temps. 
Un magicien des mots : JULOS BEAUCARNE

 























A l'intérieur de l'album on peut voir cette photo, Julos Beaucarne a mis son superbe chapeau melon !!



























L'album commence par ce poème 

Je rêve d’un concert 

Je rêve d’un concert que je donnerais

Où je pourrais me taire pendant deux heures

Et que personne ne s’ennuie

Je rêve de me taire et de passer mon temps

A vous écouter vous raconter

Je rêve de n’avoir plus rien à dire

Je rêve d’avoir le temps

D’embrasser tendrement

Chacune des jeunes filles et des femmes

Qui m’écoutent ce soir

Je rêve de passer ma vie à aller rendre visite

A tout un chacun

Chez lui, à l’écouter

Je rêve de m’asseoir dans les fauteuils de tout le monde

 Julos Beaucarne


Les Primevères

Des primevères ont fait leur apparition dans le bois de la Houssière
Le Front de libération des arbres fruitiers revendique la responsabilité de cette manifestation de la vie 

Julos Beaucarne 

Repost 0
24 mai 2007 4 24 /05 /mai /2007 14:35

Une nouvelle chaîne vient de faire son apparition, celle des poètes disparus, cela consiste, à qui veut participer, à présenter le texte poétique qui vous a le plus marqué.
Suite à la demande de Florinette, je me lance aussi en vous présentant

Ma bohème d'Arthur Rimbaud 

ce poème m'a laissé un souvenir d'école agréable, 
j'ai trouvé du plaisir à l'apprendre et à le  réciter.




Rimbaud.jpg




Ma Bohème

 Je m'en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J'allais sous le ciel, Muse ! et j'étais ton féal ;
Oh ! là là ! que d'amours splendides j'ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
- Petit-Poucet rêveur, j'égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande Ourse.
- Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou

Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !

Arthur Rimbaud 

5CAG6QC2GCAXBEOJRCAMSG6NLCA233WAJCAM66UASCAWB2I1ICAX1MH4UCAAKIOMJCAUXKPOICA2XP6GHCAHE1O9SCAAP5BPTCA0JU4I7CAYOV2H3CATFNMMFCAZYPPQHCALGIFF6CA6QTKQLCA691520.jpg

Repost 0

Mes auteurs favoris