Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

30 août 2009 7 30 /08 /août /2009 17:59

Edition Albin Michel : collection Wiz 310 pages

Petite info :
Neil Gaiman est l'auteur de l'étrange et magnifique roman "Coraline" adapté au cinéma cette année par le réalisateur Henry Selick.

 
Ce roman commence par cette  phrase :

Il y avait une main dans les ténèbres, et cette main tenait un couteau…….. brrrr !!!!!

La suite est bien sûre sanguinolente et macabre. Une famille est massacrée à coup de couteau, il y a un malheureux  rescapé, un petit enfant de 2 ans et demi qui va instinctivement marcher vers un vieux cimetière et y trouver refuge. Quel endroit  inquiétant  pour un bébé, ce lieu est composé de  vieilles  tombes abandonnées et envahies par le lierre,  de chapelles obscures aux grilles rouillées, mais encore plus étrange , les morts  vont se réveiller pour venir en aide à ce pauvre bambin. Tous ces « fantômes » vont devenir la grande famille de « Nobody Owens »  rebaptisé ainsi par ses nouveaux parents.  Cette histoire pourrait être un peu glauque car elle se passe  essentiellement dans un cimetière au milieu des morts,  en compagnie  de créatures fantastiques qui hantent les lieux. On y rencontre  de dangereuses  goules, une vouivre, et une  jeune sorcière qui fut brulée vive au Moyen-âge, mais aussi d’énigmatiques vampires détenteurs du secret de Nobody Owens.   Neil Gaiman signe là un véritable roman de style gothique qui nous raconte une histoire stupéfiante, amusante et vraiment originale  qui nous tient en haleine jusqu’à la fin.

Alors si vous voulez savoir pourquoi  Nobody est obligé de vivre dans ce cimetière, Pourquoi il peut voir les morts et converser avec eux,  Et pourquoi Nobody est en danger hors de son domaine.  Et bien n’hésiter pas à franchir cet univers fantastique à l’ambiance étrange et passer un bon moment avec tous ces personnages obscurs,  mais tellement  sympathiques.


A lire aussi le très bon article de Clarabel 
Repost 0
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 23:01

la_question_des_mughdis.gif
AUDREN 
L'Ecole des loisirs collection Médium 179 pages

Florinette nous a présenté le livre "Réservé à ceux" de l’auteur « Audren » j’ai eu envie de lire ce titre : La question des Mughdis" titre disponible à ma bibliothèque.

Ce  roman est destiné à un public  « Ado »  et je pense qu’il faudrait leur demander ce qu’ils en pensent car  personnellement  j’ai trouvé ce livre  écrit avec toutes les ficelles du roman type destiné à ce public : la famille, les histoires d’amour, les copains, l’école en  abordant des thèmes plus particuliers  comme l’homosexualité, l’adultère.

Une famille est invitée à passer quelques jours chez les parents de l’ami  de leur  fille Coline.   Cette proposition est originale car ce riche couple d’origine indienne  et leur fils Amogh possède un château en Angleterre près de la forêt de Sherwood. On pourrait s’attendre à quelques aventures palpitantes comme l’annonce la 4ème de couverture (manoir, fantôme et vampires et mystérieux mughdis)

Et bien pas du tout !!  Tout ce petit monde va  se retrouver dans cette splendide demeure et on va plutôt assister à la vie de tous les jours de ces adultes qui vont se dévoiler sous leurs vrais natures, des gens riches qui s’ennuient et qui vivent des histoires extraconjugales d’une banalité affligeante, les adolescents vivent leur premier émois amoureux  en réfléchissant un peu trop comme des adultes, la petite Louna qui a 5 ans fait des remarques amusantes comme on pourrait plutôt les faire à 15 ans, et il y a ces mystérieux Mughdis qu’attendent patiemment Coline et Amogh chaque soir en respectant le rituel imposait par le jardinier Armajyoti.

Ce roman est édité chez « l’école des loisirs » maison d’édition de référence pour nous autres bibliothécaires alors c’est surement moi qui n’est plus l’âge de lire ce genre de livre qui m’a vraiment ennuyée !!

  undefined

Repost 0
23 mai 2007 3 23 /05 /mai /2007 22:54
livre-72.gif


Quand on travaille dans une bibliothèque on rencontre beaucoup de monde, des gens souvent très sympathiques, mais on a bien sur nos lecteurs préférés !


livre-010.gif

Une des lectrices que je préfère est une "vieille dame en colère" ,  elle est à l'âge où ses copines s'occupent de leurs petits enfants, mais elle s'occupe autrement  :  c'est une militante des droits de l'homme. 
Chaque fois qu'elle vient à la bibliothèque, elle a sa liste de livres qui parlent des problèmes graves dans le monde, elle nous explique, nous raconte mais elle sait aussi nous écouter, cette dame aime  vraiment communiquer et  échanger, car elle aime tout simplement les gens. 
 

Ce matin elle est venue avec une adresse internet à faire connaître : http://www.educationsansfrontieres.org/


Pour sa prochaine visite je lui  ai réservée ce livre qui va surement l'intéresser :



Enfants d'ici, parents d'ailleurs
Histoire et mémoire de l'exode rural et de l'immigration
 

 

9782070571758.jpg

 

écrit par Carole Saturno illustré par Olivier Balez, Fabienne Burkel, Bertrand dubois, 
Gérard dubois et Renaud Perrin
Edition : Gallimard Jeunesse collection :  Par quatre chemins

Ce livre convient à des adolescents et des adultes

On peut lire en 4ème de couverture :
Plus d'un français sur trois compte dans son arbre généalogique un ancêtre d'origine étrangère. Et la majorité des citadins ont des originespaysannes. Juifs, Russes, Arméniens, Polonais, Italiens, Espagnols, Portuguais, Marocains, Tunisiens, Turcs, Yougoslaves, Maliens, Chinois... mais aussi Bretons, Auvergnats, Savoyards : ils ont quitté leur pays pour fuir une guerre, une dictature, un génocide ou la misère dans l'espoir d'une vie meilleure. Dans les usines ou dans les mines, sur les champs de bataille, dans les campagnes et dans les villes, ils ont contribué à l'expansion économique, aux combats pour la démocratie, 
à l'enrichissement de notre culture. 
Leur histoire est notre histoire.

enfants.jpg




Ce livre est riche en illustrations et en photos, il mêle récits d'enfants, témoignages, repères historiques, géographiques et culturels sur l'exode rural et l'immigration de 1850 à nos jours.
A partager en famille ou en classe, il suscite les questionnements et invite au dialogue pour mieux connaître et comprendre cette aventure collective méconnue : ici, là-bas, hier et aujourd' hui, entre mémoire et histoire.

Une bibliographie à la fin du livre présente "des romans pour mieux comprendre l'immigration"

Un magnifique livre que je recommande à tous ceux que le problème intéresse et qui a plus que jamais sa place dans nos bibliothèques.
Afrique.jpg
 

Repost 0

Mes auteurs favoris