Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

16 mars 2012 5 16 /03 /mars /2012 08:00

     ChallengeDragonFeu

coeur-20_9_.gif

Lu dans le cadre du challenge Dragon 2012

organisé par  La lecture se partage

 

LorsqueNousVivionsEnsemble1_14092009_211258.jpg

Kazuo Kamimura : Edition Kana Sensei / 2009

les 3 volumes représentent environ  2100 pages 

 

page

Attention il y a environ 2100 pages à lire, chaque volume compte environ 700 pages.

 

L'auteur Kazuo Kamimura est un des plus grand Mangaka du Japon, il est mort jeune d'un cancer, son oeuvre fait référence dans le milieu du manga pour avoir des infos plus approfondies ICI

 

Dans les années 1970, le japon a vécu une libération des mœurs. Kyôko et Jirô décident de vivre en couple hors mariage. Ces deux jeunes adultes ont très peu d'expérience de la vie. Mais eux pensent que cette façon de vivre sans les conventions traditionnelles vont leur permettre de vivre leur amour d'une façon différente, plus intense.

lorsque-nous-vivions-ensemble-t1-3.png

Ils sont confrontés très vite à la réalité. Le quotidien va les submerger. Il y a aussi un élément important qui va les déstabiliser, c'est la découverte de l'autre : ses envies, ses besoins, ses états d’âme. Jirô a beaucoup de mal à comprendre sa compagne qui pleure souvent et s'enfonce dans une profonde tristesse. Ils se posent beaucoup de questions sur l'amour, le couple. Ils sont perdus devant leur propre complexité. De plus on remarque que Jirô réagit selon le modèle traditionnel : Il ne partage pas les taches ménagères dans la maison et Kyôto est soumise à ses désirs. L'auteur a fait un travail colossal pour nous dépeindre avec beaucoup de finesse et de subtilité toute l'ambiguïté de la vie de ce jeune couple attiré par cette liberté de vivre sans le carcan des traditions mais isolé par leur différence dans une société qui n'est pas prête à accepter cette libération des mœurs, et sans le soutien de leurs familles qui n'acceptent pas non plus leur choix.

lorsque-nous-vivions-ensemble-002.jpg

Ce manga contient très peu de textes mais ils sont  d'une grande qualité littéraire et poétique. J'ai  aimé particulièrement les dessins qui dégagent beaucoup d'émotions et un  style graphique très recherché qui mélange avec beaucoup de finesse, réalisme et métaphore. Kazuo Kamimura avait un  talent  exceptionnel  pour  décrire la situation de la jeunesse  dans  le Japon des années 1970, et surtout  la vie des femmes très soumises à celle des hommes. 

lorsque-nous-vivions-ensemble-003.jpg

Japon 2

Repost 0
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 23:44

 

 

 

masse critique

 

Jesus et bouddha

 

                                                                     Hikaru Nakamura : édition Kurokawa / 2001

 

coeur_72.gif

 

J'ai vraiment apprécié ce manga, c'est un petit concentré de finesse et d'humour. Ce manga raconte l'histoire de Jésus et de Bouddha qui redescendent sur la terre pour des vacances bien méritées après le passage avec succès de l'an 2000.

Ces deux personnages sont les représentants des deux  plus grandes religions du monde. Leurs préceptes sont suivis dans le monde entier mais quand ils arrivent sur terre, ils sont confrontés aux mêmes problèmes que les humains. La vie sur la terre n'est pas paradisiaque, !!

Bouddha et Jésus vont devoir apprendre à vivre dans le monde moderne, se loger, se nourrir et se divertir. Mais ce n'est pas facile pour ces deux entités de se fondre dans la masse avec leur look bien particulier !!

Comment passer inaperçu quand Bouddha gagne à la loterie une grande statue à son effigie, et quand  Jésus pique les gens avec sa couronne d'épines dans le métro !!

Nos deux compères vont aussi confrontés leurs préceptes et se faire des confidences. Avec des secrets religieux ainsi dévoilés, on sait tout sur l'élaboration des  rituels. Par exemple, c'est parce que Jésus à peur de l'eau que le baptême se fait avec un peu d'eau sur le front et non pas en immersion totale !!

Le graphisme de ce manga est d'une grande qualité. Les scènes fourmillent de détails pourtant les dessins sont très clairs et la lecture agréable.  

Hikaru Nakamura, l'auteur de ce manga, est né le 21 avril 1984 dans la préfecture de Shizuoka au Japon : c'est un japonais mangaka (source Wikipédia).

Je remercie Babelio et les éditions Kurokawa pour l'envoi de ce livre.

jesus-et-bouddha-001-copie-1.jpg

Repost 0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 11:02

 

masse critique

 

 

images

 

 

 

Les éditions Cambourakis est une maison d'édition qui fait des choix éditoriaux originaux comme de rééditer ce manga qui a été édité la première fois dans les années 70.

Il vaut mieux lire la quatrième de couverture pour bien comprendre ce manga qui est différent ceus que l'on a l'habitude de lire.

L'auteur, Masahiko Matsumoto est né en 1934 à Osaka. Dans les années 1960, il a fondé le mouvement « Gekiga » avec sept autres mangakas (auteurs de mangas). Ils font évoluer l'esprit du manga en mettant en scène les problèmes sociaux que rencontre le japon dans les années 70. Le pays vit un grand bouleversement dans son mode de vie traditionnel, l'évolution des mœurs perturbe l'ordre ancestral et créait un véritable changement dans les relations entre les individus.

 

J'ai beaucoup aimé "La fille du bureau de tabac" qui est composé de 11 nouvelles au graphisme vraiment différent des mangas traditionnels, de plus les sujets abordés montrent bien à quel point ce mouvement "Gekiga" a été révolutionnaire dans le Japon des années 1970. Tout est nouveau, l'expression des visages, l'attitude des personnages mais aussi tous les détails de la vie quotidienne  sont dessinés avec un extrême réalisme.

Ces onze nouvelles nous proposent des tranches de vie de personnages plutôt englués dans un quotidien difficile : Chômage, divorce, relation hommes – femmes, éducation des enfants, conflits de générations, évolution sociale des femmes.Ces scènes permettent  une véritable rencontre avec ce pays. Les difficultés de compréhension d'une civilisation vraiment différente de la notre, ne m'a peut-être pas permise de comprendre le sens véritable de toutes les situations présentées. 

Les portraits féminins sont largement représentés, et démontrent à eux seuls le changement social du japon, sans oublier l'humour qui est très présent dans ce manga avec par exemple l'histoire de « Mademoiselle Happy » qui décide de vendre des préservatifs ce qui va lui permettre de mener à bien ses projets.

la-fille-du-bureau-de-tabac-4-001.jpg

la-fille-du-bureau-de-tabac-001.jpg

Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 00:00

chateaulivre

Linda Medley : Edition Cà et Là / 2007 : 457 pages

 

Séléction Officielle
Festival d'Angoulême 2008



Une bande dessinée à l'allure d'un gros livre sorti tout droit d'un grenier plein de poussière. On l'ouvre et nous voilà happés par un étrange récit qui foisonne d'êtres étranges et loufoques. 

 

Photo-copie-1

 

Cette histoire commence comme celle d'une certaine "belle au bois dormant" déjà mille fois racontées, mais ici on nous la raconte d'une toute autre façon !!

 

leeds


Il était une fois une ville qui se prénommait Putney, elle offrait à tous ses habitants le bonheur et la fortune. Le roi et la reine de cette ville n'étaient pourtant pas heureux,  ils ne pouvaient pas avoir d’enfant. Ils décident de faire appel à la magie pour avoir l'enfant tant désiré. La reine va donner le jour à une magnifique princesse, mais le malheur s'acharne de nouveau sur le couple, une sorcière va jeter un sort à la petite princesse qui va s’endormir pour cent ans en se piquant le doigt à un fuseau.

Quelques cent ans plus tard, un prince vient réveiller la belle endormie. La princesse est ravie de voir ce beau jeune homme à son réveil, elle décide de quitter le château avec lui pour vivre son histoire d' amour dans d’autres contrées !


Photo 049-copie-1

 


Que vont devenir les habitants du domaine ?  ils décident de rester vivre au château et mettent en place un système de vie communautaire qui fonctionne à merveille, l'argent ne manque pas grace à une poule qui pond des oeufs d'or, ainsi ils peuvent accueillir tous les êtres en perdition qui demandent l'hospitalité. Tous ces personnages sortent tout droit des contes existants mais aussi de l’imagination de l’auteur : sorcières, fées, créatures démoniaques, femmes à barbes, intendant à la tête de cigogne…….


Photo 051

Linda Medley revisite les contes traditionnels et les modernise. Elle nous brossent de très beaux portraits féminins. Des femmes qui prennent leurs vies en main et n'attendent pas que les princes charmants viennent les protéger. Elles ont même plutôt tendance à se sauver en courant pour fuir des hommes violents, cupides et pas charmants du tout !   
sirchess

Une bande dessinée à lire absolument !! Le site de l'auteur : Linda Medley


Photo 048-copie-1


 

 

Repost 0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 19:04


Edition Denoël Graphic : 133 pages - 2009

Petite info :
Pour écrire ce roman graphique, Posy Simmonds s’est librement inspirée d’un livre de Thomas Hardy « Loin de la foule déchainée » publié en 1874 et réédité  en 1980, qui a aussi bénéficié d’une adaptation au cinéma en 1967 par John Schlesinger.


Le domaine de Stonefield est une résidence pour écrivain. Elle se situe à la campagne et propose un cadre idéal pour toutes personnes voulant écrire dans la paix et la sérénité.


    

C’est Beth Hardiman qui dirige cet endroit avec beaucoup de calme, de gentillesse et de tolérance. Son mari, Nicholas Hardiman est un écrivain reconnu, ses romans à grands tirages font vivre le domaine.

Tout parait donc idyllique dans ce lieu destiné à la création, mais ce n’est vraiment qu’une apparence. Il suffit qu’une jeune femme « Tamara Drewe » devenue une superbe jeune femme à l’allure de mannequin vienne s’installer dans le cottage de ses parents, proche de  Stonefield,  pour que les langues se délient, et les frustrations, les rancœurs, l’ennui  et le besoin de passions nouvelles se réveillent d’un coup. Que ce soient les écrivains de Stonefield,  les adolescents en mal de sensations fortes, les bobos, et  certains habitants du village, toute une effervescence et une curiosité malsaine se développent autour d’une seule personne : Tamara Drewe. Ce roman est une très bonne analyse sociale et psychologique de  notre société moderne.  Posy Simmonds n’épargne personne et surtout pas le milieu littéraire !

Ce roman graphique est vraiment agréable à lire, les dessins s’équilibrent parfaitement avec le texte et offrent une lecture très dynamique.   



Un autre roman graphique de Posy Simmonds à lire absolument : Gemma Bovery

Repost 0
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 21:59

 

 

 

Edition Denoël : 2001 - 106 pages

 

 

Cette histoire se passe de nos jours en Normandie, dans une petit ville appelée Bailleville. Une jeune femme anglaise appelée Gemma Bovery, s’installe avec son mari Charles dans  une maison qu’ils décident de rénover. Une situation bien banale pour en faire un livre mais l’auteur à rajouter à ce  tableau, un  boulanger bien original, car en dehors de faire un excellent pain, c'est aussi un passionné de littérature ! Alors cet aimable boulanger va passer son temps à surveiller le jeune couple,  convaincu que se joue devant lui un remake du roman "Madame Bovary". C’est vrai que Gemma est une femme un peu énigmatique et Charles un être placide et heureux dans sa nouvelle vie.  Alors  le boulanger a-t-il vraiment beaucoup d’imagination pour croire que ce couple ressemble à celui du roman ?  A-t-il raison de croire qu’après la mort d’Emma, Charles va mourir ? 

Je vous conseille la lecture de ce « roman bande-dessinée »  en effet, ce livre maitrise admirablement bien les deux genres et cette double lecture le rend très agréable à lire.


 

Repost 0
7 janvier 2009 3 07 /01 /janvier /2009 16:06






Manu Larcenet - Edition Poisson Pilote - 2005


Une bande dessinée de Manu Larcenet est forcement remplie d'humour, puisqu' il en a vraiment plein son  sac ! Cette BD a sa dose d'humour mais elle a aussi un 2ème degré bien grinçant !!!

L’histoire est vraiment loufoque : Sigmund Freud en a marre de psychanalyser « des vieilles peaux viennoises hystériques » et embarque pour l’Amérique avec Igor « son homme à tout faire » qui se permet de lui dire tout de même « Eh ben… Ce voyage expérimental avec Monsieur promet d’être riche en plumes et en goudron… » Igor a raison on est loin de l’Amérique qui a voté « Obama », c'est plutôt celle des années 30  !!
Freud et Igor vont donc arriver dans une Amérique un peu insolite,  les chiens parlent comme les humains, et cette communauté a comme nous ses marginaux, "les chiens errants". Le gouvernement cherche à  les éliminer car ils sont pour eux « une sale race ». Ils sont chassés et enfermés dans des pénitenciers, un sort comparable aux indiens qui eux sont enfermés dans des réserves.




Et puis il y a le chien "Spot" qui n'accepte pas son sort, il veut une âme puisque le curé a dit que les animaux n'en avaient pas. Il s'enfuit du pénitencier à la recherche d'un chamane indien qui a de grands pouvoirs......... 



Et Freud dans tout ça ? Et bien il est complètement à coté de la plaque !!! Il  ne comprend rien du tout et  pense que tous ces problèmes peuvent se régler grâce à la psychanalyse !!!

Cette Bande dessinée est  drôle et intelligente, c'est un bon moment de détente.

Si vous avez envie de rendre visite à Manu Larcenet c'est ici !

Repost 0
28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 17:48

Icare.jpg 漫画 ou まんが

ICARE

Dessins de
  : Jirô Taniguchi
d'après un scénario original de : Moebius
script-colaborateur : Jean Amnestay
adaptation :
Jirô Taniguchi

Cette bande dessinée est un manga, elle est publiée dans son sens de lecture originale, de droite à gauche ce qui correspond au sens de lecture japonais et cela peut entrainer une certaine confusion pour les lecteurs occidentaux qui ne sont pas habitués comme moi ! Mais on s’habitue vite puisque cette histoire est vraiment fascinante.





Icare est un bébé qui nait différent des autres, le jour de sa naissance à la clinique, il s'envole sous les yeux ebahis du corps médical.  
BD-Icare.jpgEt une question se pose tout de suite  "que faire de cet enfant mutant" ? et malheureusement  Icare devient un sujet d'étude au nom du "secret défense" et attise tous les fantasmes de pouvoir des scientifiques qui étudient ce  phénomène.BD-Icare-2.jpg
Icare va grandir dans un centre de recherche
en sciences naturelles avec d'autres enfants mutants : des individus procréés in vitro développant des facultés particulières pour servir ensuite à des expériences plus militaires.......









Icare est différent, c'est un être pur, innocent, cet "homme oiseau"  veut être libre, son seul désir pouvoir s'envoler.
Les hommes vont-ils respecter le désir d'Icare ? 

Je vous invite à lire cette bande dessinée qui est un véritable message pour le respect de la différence et aussi pour la liberté et la non violence.
Jirô Tanigushi et Moebius signent là une très belle bande dessinée qui nous donne envie de s'envoler vers un monde plus pacifique. 

BD-Icare-2-copie-2.jpgMoebius est né en France en 1938, il commence sa carrière de dessinateur en 1955 avec Franck et Jéremie. En 1963, sous le nom de Jean Giraud, il entame la série Blueberry qui connait un succés considérable. Au milieu des années 1970, il fond avec d'autres auteurs la revue Métal Hurlant c'est à ce moment là qu'il commence à écrire des histoires de science-fiction comme Arzach ou le Garage hermétique
En 1980, il crée avec Jodorowsky le personnage de John Difol, héros de la saga de l'Incal. Au cinéma, il dessina les costumes d'Alien, réalise le story-board de Tron ou le concept design de Willow, d'Abyss, et du Cinquième élément.

BD-Icare-2-001.jpgJirô Taniguchi
est né dans le département de Tottori en 1947, il débute sa carrière en 1972 avec Kareta Heya (la chambre fanée) Son style est très éclectique : il dessine de sa touche vive Jiken ya Kagyo (l'homme d'affaires) ou encore le chien Blanco, tandis qu'il peint des scènes paisibles du quotidien pour l'homme qui marche ou Inu o Kau (terres de rêves).
Il a également reçu pour Quartier lointain lors du troisième concours Bunkacho media, le prix d'excellence pour la section manga artistique. c'est un expert qui se sent à l'aise dans différents styles de mangas. Parmi ses oeuvres les plus récentes, citons Le Sommet des dieux adaptée du roman de YUMEMAKURA BAKU.


Le mythe d'Icare

Fils de Dédale et d'une esclave crétoise du roi Minos, Icare se trouva enfermé avec son père dans le Labyrinthe. Tous deux purent s'échapper grâce aux ailes que Dédale fabriqua et qu'ils attachèrent sur leurs épaules avec de la cire. Avant qu'ils ne prissent leur vol, Dédale avait recommandé à son fils de ne pas s'approcher trop près du soleil ; mais Icare, dans son ivresse de pouvoir voler, s'éleva toujours plus haut dans les airs, tant et si bien que les rayons du soleil firent fondre la cire. Les ailes se détachèrent, et l'infortuné sombra dans la mer qui, depuis, porte son nom. (extrait de Wikipedia)

Le mythe d'Icare aborde des thèmes comme les relations père-fils, ainsi que le désir de l'Homme d'aller toujours plus loin, au risque de devoir se retrouver face à face avec sa condition de simple être humain.(extrait de : Wikipedia)
icare-saraceni.jpg

Chute d'icare par Saraneci

Repost 0
9 avril 2007 1 09 /04 /avril /2007 10:01

        

  

Un beau lundi matin férié  : un plateau petit déjeuner et une bande dessinée, mais  c'est le  bonheur !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les petits ruisseaux     

Pascal Rabaté  Edition : Futuropolis 2006

Cette BD c'est l'histoire d'Emile qui est veuf et d'Edmond qui est divorcé. Les deux  vieillards  ont pour habitude d'aller à la  pêche, assis tranquillement sur l'herbe en attendant que ça morde, ils discutent. Un jour  Edmond lui confie "Depuis dix ans, depuis mon divorce quoi, c'est ma sixième rencontre que j'ai faite"  Emile est bouche bée devant cette confidence qui  va lui faire prendre conscience peu à peu de  sa solitude. Avec cette BD Pascal Rabaté lève les tabous et nous parle de l'amour physique et du désir chez les personnes âgées mais sans vulgarité aucune. C'est aussi une vraie leçon de tolérance car on y côtoie des piliers de comptoirs qui philosophent,  des cyclistes qui usent de remontants au bar du coin, des personnes âgées à la libido déchaînée, des babas cools bien sympas et eux sans aucun tabou !  Rabaté nous décrit notre monde et rien d'autre et c'est dans celui-ci qu'il fait bon vivre avec toutes ces différences qui sont indispensables à son originalité.

Si vous voulez lire une autre critique intéressante, passez par ici

Repost 0
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 21:43

 

 Une rencontre en noir et blanc

Samedi soir je suis allée faire un petit tour sur le salon du livre  "Lire à Limoges"  cette année il avait pour thème "le Liban".

J'en ai donc profité pour me rendre sur le stand des éditions libanaises. 

Une jeune dessinatrice y présentait ses Bandes dessinées : "Zeina Abirached"

J'ai été attirée par son travail  car j'aime énormément les BD en noir et blanc et j'ai été séduite  par la qualité du dessin, et aussi par sa gentillesse et sa simplicité.

Zeina Abirached nous a fait de belles dédicaces !!!

 

 

                                                                                       

A coté de moi Mme Régine Deforge attend sa dédicace elle aussi !

 

Pour ceux qui ne connaissent pas cet auteur, elle a écrit une grande saga "la Bicyclette bleue" et beaucoup d'autres livres.

 

Les bandes dessinées de Zeina Abirached

Catharis

La première page commence comme ça : "je suis née en 1981 à Beyrouth, dans une impasse"

Cette Bande dessinée raconte un pays en guerre vu par une enfant dont les parents évitent bien de dire ce qui ce passe de l'autre coté du mur.......

 

 

 

 

 

 

 

 Editions Cambourakis 

38, rue Youssef Semaani  Editions Cambourakis

Cette bande dessinée est présentée dans un boite d'un format allongé  et se déplie en 3 parties. Chaque page présente un habitant de la rue Youssef Semaani d'une façon plutôt humoristique. Cette bande dessinée est agréable à lire et à manipuler grâce à son pliage original et belle à regarder car les dessins en noir et blanc ont  une belle touche orientale.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si vous avez envie de vous procurer ces bandes dessinées il faut donner l'adresse de l'éditeur à votre libraire : 

Editions Cambourakis : 2 rue du Marché-Popincourt, 75011 Paris www.cambourakis.com

 

Repost 0

Mes auteurs favoris