Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 21:45

  Lecture commune organisée par le Hérisson lecteur

 

alice-au-pays-des-merveilles-003.jpg9782253089070 1 75

 

Edition Le Livre de Poche / 2009

Illustration originale de Christian Lacroix

 

Alice au pays des merveilles est plus qu'une oeuvre, c'est un mythe. Cette histoire traverse les époques sans prendre une ride. Alice a inspiré et inspire encore de nombreux artistes et ces dernières années on a vu beaucoup d'éditions illustrées par les plus grands illustrateurs jeunesse. Cette oeuvre a influencé la musique, le cinéma, la bande dessinée, le manga, la littérature et même la mode. Ainsi, on peut voir que le couturier Christian Lacroix a inventé une "Alice"  pour les éditions du livre de Poche.  

images 4images-copie-2

J'ai feuilleté beaucoup de livres illustrés d'Alice au pays des merveilles, et J'aime particulièrement la "Alice" de Rebecca Dautremer. Comme beaucoup d'artistes contemporains, Rebecca Dautremer a changé la représentation classique d'Alice, instauré par Disney. Sous son crayon,  Alice est devenue une petite fille brune aux cheveux courts qui évolue dans un monde très poétique, suréaliste et fascinant.

 

images-5.jpg

 

  Rebecca Dautremer

alice_rebecca_dautremer.jpeg

 

L'histoire d'Alice

Tout le monde connait l'histoire de cette petite fille, même sans avoir lu le livre car de nombreuses adapataions cinématograpahiques ont été réalisées et la dernière en date le film de Tim Burton. mais c'est surtout les passages les plus connus qui ont rendu l'oeuvre universelle.

Tim-Burton.jpgLapin.jpg

Images du film de Tim Burton "Alice in wonderland"  2010.

Alors que se passe t'-il dans cette histoire de si extraordinaire ?

Sous un arbre, Alice s'ennuie auprès de sa soeur occupée à lire. Elle voit un lapin blanc qui regarde sa montre à gousset en disant " oh là là ! ho là là ! je vais être en retard ! " et l'intrépide petite Alice se lève d'un bond et part à la poursuite de ce curieux animal jusque dans son terrier.

Et c'est ainsi que l'on va suivre les aventures les plus rocambolesques et les plus absurdes de la littérature jeunesse !

Alice va suivre le lapin jusque dans son terrier et tomber dans un puit sans fond qui va l'emmener dans un monde imaginaire et farfelu. Alice va vivre des aventures étranges, voire cauchemardesques à chaque étape de son voyage. Avec un bon sens de la répartie et beaucoup d'humour et de courage, Alice va s'adapter et se sortir de chaque situation nouvelle.

Lewis Carroll fait de son héroïne une petite fille intrépide, curieuse et indépendante, qui va vaincre chaque situation périlleuse sans l'aide de personne. Alice au pays des merveilles est une oeuvre résolument moderne si on la compare à l'époque victorienne où est écrit ce roman.

9782877670104FS.gifPour pénétrer dans le jardin extraordinaire  qu'elle entrevoit  par une petite porte, Alice va devoir boire une potion et manger un gâteau qui vont la rendre tour à tour minuscule ou gigantesque.

Alice Bois moi

Après avoir manqué de se noyer dans ses propres larmes, Alice arrive dans un monde étrange celui du non-sens. Cet univers complètement loufoque est gouverné par une reine de coeur sanguinaire. On y découvre une foule de personnages et d'animaux bizarres. Il y a un ver à soie qui donne des conseils, un chat au sourire enigmatique qui apparait et disparait mystérieusement.... Mais la situation la plus délirante est bien celle de la rencontre avec le chapelier fou ! Du délire extrême ! un véritable bonheur à lire, qui a été bien sur magnifiquement illustré mais aussi interprété par Johnny Deep dan le film de Tim Burton.

index-copie-1.jpgchapelier fou 1

La devinette du chapelier fou :

Quelle différence y a-t-il entre un corbeau et un bureau ? 

Toutes les aventures ont une fin et celle d'Alice se termine sous une pluie de cartes qui tombent sur elle. Mais à son réveil, les cartes ne sont plus que de simples feuilles qui tombent de l'arbre sous lequel elle était endormie !

pop-up-book-1.jpeg

La fin de l'histoire d'Alice au pays des merveilles

dans le pop-up

de Benjamin lacombe : il était une fois.

Ce conte n'a pas qu'intéressé les artistes, beaucoup de psychanalistes, d'intellectuels ont analysé cette oeuvre, car elle est aussi très symbolique. Jacques Lacan l'a beaucoup commentée dans ses cours et Gilles Deleuze s'est beaucoup intéressé à la "construction du sens dans un jeu paradoxal entre sens et nons-sens" 

Alice au pays des merveilles est l'hisoire la plus emmêlée de la littérature jeunesse ! 

images 6images 1

Les liens pour lire les différentes critiques de cette lecture commune : Milly

Aline, l'Ogresse de Paris.

Repost 0
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 21:53

Une toute nouvelle édition vient de naître :

image3.png

les éditions "la souris qui raconte" 

(cliqué sur l'image pour la découvrir)

  Un concept original, ludique et interactif, pour donner envie de lire,  d'écouter des histoires et de regarder des illustrations s'animer.

"La souris qui raconte" propose :

des histoires et des contes en ligne

3 collections au travers d'histoires inédites conçues pour l'écran de l'ordinateur. 

La souris qui raconte c'est :

donner aux enfants non lecteurs l’envie de lire, par l’utilisation d’un autre support que le livre. Les maisons d’édition « pure player » ne sont pas légion. « La souris qui raconte », en créant sa propre maison d’édition numérique, parie sur l’avenir et les enfants qui en sont la plus vivante représentation. En utilisant le support de prédilection des « digital natives* » à des fins culturelles, elle réconcilie lecture et ordinateur !

* Natif numérique

index
J'ai lu,  regardé et écouté le premier épisode de la bande dessinée "le gang des chaussettes", dont le thème est la violence chez les jeunes. J'ai apprécié la "3D","texte images et animation" qui donne beaucoup de force  et de tempérament à cette histoire. Elle se lit avec une très grande facilité à l'écran.
79-93-home.jpg(cliqué sur l'image pour découvrir la bande dessinée)

Auteur : Régine Raymond Garcia

Illustrateur : Dirat

Lu par : Brigitte Quinton 

ISBN : 978-2-36302-010-9

Nombre d'épisodes : 5

Une BD, remarquablement illustrée par Dirat et qui parle sans tabou de la violence à l’école. L’histoire, vécue, est volontairement écrite comme on parle. Elle raconte sans fioriture comment l’agressivité peut déborder, sans aucune raison apparente ! Quelle maman n’a pas eu à faire face un jour au mal-être de son enfant, provoqué par des rivalités de cour de récréation ?

Une maison d'édition à découvrir,
des histoires à suivre.

 

Repost 0
20 avril 2010 2 20 /04 /avril /2010 22:52

22836407 5342378

 

 

Les voyages de Théodore

Tome 1 : le Mont des Brumes

Susan Schade et Jon Buller / Bayard Jeunesse

 248 pages

 

 

Théodore Chipmunk vit heureux dans la forêt au milieu de sa famille. Cet écureuil a  une grande passion pour les légendes anciennes, surtout celles sur ces étranges êtres humains qui régnaient sur terre avec des animaux qui ne parlaient pas.

Autrefois, il y a bien longtemps, alors que les êtres humains régnaient sur la terre et que les animaux ne possédaient pas la parole, un petit humain prénommé bob vint au monde…

(extrait de : Les voyages de Théodore)

 

Un jour, emporté par une inondation, Théodore échoue dans la cité des ruines qui n'est en fait  qu'une grande ville complètement détruite par la catastrophe provoquée par les êtres humains. Pour Théodore la légende devient réalité, des traces de vie humaine le prouvent.

Dans ce lieu sinistre règne une dragonne sanguinaire servie par des esclaves. Théodore est sauvé de justesse des griffes de la garde rapprochée de la dragonne et se réfugie dans la librairie de Ferdinand qui est un porc-épic passionné de livres.

 

 

Photo 1

 


Ferdinand va initier Théodore au monde qui l’entoure. Il lui explique la dictature mise en place par la dragonne, les vestiges de la civilisation humaine,  les livres, l’écriture mais aussi la nourriture en boites de conserves…..

Théodore est passionné par ce qu'il voit et apprend mais il n'a qu'une envie c'est rentrer chez lui. Olive, une ourse bricoleuse,  termine la création d'une machine volante "un vélociptère" pour rentrer chez elle "au Mont des Brumes",  elle propose à Théodore de le déposer chez lui.

 

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce conte moderne qui met en scène notre planète sans les êtres humains. Les animaux sont les maitres des lieux, mais certains ont l'air de reproduire les erreurs du passé. Ce récit d'aventures a une trame écologique et sociale intéressante qui permet de réfléchir simplement aux problèmes de notre société.

ce roman peut être lu par les enfants à partir de 9 ou 10 ans jusqu'à 120 ans !!!

Ce roman mêle textes, bandes dessinées et illustrations, on peut  ainsi l'appeler "roman graphique".

On espère la suite des aventures de Théodore pour bientôt.

 

Photo-copie-2

 

 

 

Repost 0
14 avril 2010 3 14 /04 /avril /2010 08:36

 

Photo

Joel Guenoun : edition Circonflexe / 2007

 

 


« Les choses changent tellement ici, chaque fois que je regarde de nouveau il y a quelque chose de différent ! » Lewis Carroll

Crac !...

Tout a commencé d’un seul coup…

Ca a fait une grosse explosion,

Et puis tout c’est mis à pousser,

A grandir

(Extrait de tout change tout le temps)

 

Photo 048

 

 

Cet album est magnifique, il déconcerte par son graphisme et  la manière d'aborder un sujet dans sa globalité en si peu de texte. On peut dire que ce livre s'adresse aux enfants de 7 à 77 ans et plus encore !


Joel Guenoun  raconte à une petite fille la vie au fil du temps qui passe, la vie qui change tout le temps, de la naissance à la mort avec des  textes courts servis par une écriture et des illustrations très sobres et originales. Les thèmes philosophiques apprenent les enfants à s'interroger, à questionner, à échanger :


« C’est comme ça sur la terre et aussi, je crois bien, dans tout l’univers. Partout. C’est pour tout le monde pareil. (Extrait de tout change tout le temps)»

« Même pour les choses les plus petites. Même les plus petites, petites, petites, petites… les plus microscopiques. (Extrait de tout change tout le temps)»


« …C’est quoi qui fait pousser les arbres ? (Extrait de tout change tout le temps)»

 

Joel Guenoun constate et s’interroge sur les mystères de la vie qui nous entoure mais aussi sur les hommes et leur relation au progrés : « mais grâce au progrès scientifique on a inventé les allumettes et la brouette… Après, ça allait beaucoup mieux. On est devenus très forts et très intelligents. Plus intelligents que tout le monde sur la terre ! Plus forts que tout !...Alors forcément, on a fini par avoir….La grosse tête ! Et moi, je crois bien que c’est à cause de ça qu’on a commencé à faire des bêtises.  ….de grosses bêtises. (Extrait de tout change tout le temps)»

Photo 049


Repost 0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 18:38

9782871423836FS

Ecrit par Carmen Agra-Deedy, illustré par Henri Sorensen
Edition Mijade : 2003


Le film « la rafle » remplit les salles de cinéma, Jacques Chirac a rendu hommage aux Justes qui ont sauvé des juifs pendant la guerre, mais comment parler de cette douloureuse histoire aux enfants ?


 Et bien voilà un album qui permet d’aborder le sujet, mais d’un point de vue un peu différent de ce que l’on a l’habitude d’entendre. En effet ce livre raconte l’histoire des juifs en 1940 au Danemark. 

Comme dans toute l’Europe, le Danemark est touché par les nouvelles mesures que les nazis mettent en place. Dans ce pays c’est le roi Christian X qui gouverne et il n’est pas du tout d’accord avec les changements  imposaient par le nouveau régime. Il décide par exemple de décrocher le drapeau à l’insigne nazi que les soldats ont accroché au-dessus du Palais Royal. Les mesures deviennent du plus en plus sévères et le roi cherche des solutions pour protéger la population juive. Pour le roi, les habitants de son pays, qu’ils soient grands, gros, vieux ou grincheux et qu’ils pratiquent des religions différentes ont tous un point commun : ils sont danois donc il refuse les mesures discriminatoires.

Aussi quand le port de l’étoile jaune devient obligatoire pour les juifs, le roi réfléchit et trouve une magnifique idée pour protéger son peuple de cette horrible mesure.

Cette histoire est une légende. A la fin du livre, une page documentaire nous explique la véritable histoire des juifs au Danemark pendant la guerre et pourquoi cette légende est née.

Un très bel album qui permet de discuter avec des enfants d’un sujet difficile et de faire réfléchir les adultes sur l'acte de désobéir.

 

Photo-copie-1 



Repost 0

Mes auteurs favoris