Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Arrêt sur Images

Publié le

Pour préserver la diversité 
du paysage audiovisuel français
bandeau.jpg

Il faut signer la pétition qui est  : ici 

Merci à tous pour ce geste important
 


Et dans la lancée vous pouvez aller chez Moustafette  il y en a une autre à signer  !

 

Publié dans Revue de presse

Partager cet article
Repost0

Mal de pierres et mal d'amour

Publié le par Nina

 4CANZ7QJOCAU30PWDCA9AJQY5CA74SMXWCAM2JIN8CAWWZ56YCA5GP2VVCAJ8CF1SCA7BUCIQCAKOGFIKCAKLZCWICANE6V8WCAAM75BBCAM6HJZLCA9T9FR2CAPCL94UCA955JWTCA2QVMHKCA3KMS1H.jpg



Milena Agus - Edition Liana Livi 

Quel étrange et fascinant roman, ces 123 pages  nous racontent  une histoire familiale centrée autour d'un de ses membres  "la Grand-mère". Elle va occuper toute la scène sur trois générations.

L'Italie et plus précisément la Sarde et la ville de "Cagliari" sert de décor à ce roman, 
en toile de fond, la fin de la seconde guerre mondiale, les problèmes politiques et ses conséquences socio-économiques

C'est la petite fille qui raconte l'histoire de sa "grand-mère" elle ne dit pas son prénom, elle l'appelle "Grand-mère". 
Toute la famille pense que "Grand-mère"  est folle,  alors qu'elle est née différente avec une grande sensibilité et un sens artistique que ce  milieu social  ne comprend pas, elle va donc devenir le "problème familial". 
Un jour elle sera même battue à mort par sa mère, qui  envisage de l'enfermer.  

Les année passent,  Grand-mère est devenue une très belle femme "aux longs cheveux noirs et aux yeux immenses" elle a échappé à l'hôpital psychiatrique grâce à la déclaration de guerre. Elle rêve intensément du grand amour, elle peint, brode et écrit en cachette sur son carnet secret. Mais personne ne la demande en mariage,  trop de rumeurs  planent autour d'elle. 
Il n'y aura donc pas de mariage d'amour pour Grand-mère, elle est condamnée 
au mariage arrangé, il n'y a pas d'autre issue pour les femmes à cette époque.

Grand-mère est maintenant mariée avec un homme qu'elle n'aime pas et sa personnalité si particulière  va donner un ton bien inattendu à sa relation conjugale. Mariée sans amour, elle va demander à son mari habitué des maisons closes avant son mariage, de la traiter en prostituée......
Grand-mère a le "Mal de pierre"  A l'issue d'une cure thermale elle va rencontrer "le Rescapé" cette brève
rencontre va  être pour elle une révélation.

Je ne dis  pas la fin de l'histoire, c'est la petite fille de Grand-mère qui nous la raconte en découvrant ce mystérieux carnet secret.......

 images-copie-1.jpg

Partager cet article
Repost0

Les enquêtes de Mary Lester

Publié le



NCA7B0VPTCAY1VEOOCAG1RG98CAPJMWQKCADGC296CATDCKRBCAF4WDV1CAPRFWOJCACHD10QCAPBC253CAGSFJUJCAGTEI8CCATBYS4KCA79EVQ8CA4ERDGLCAKT2UP8CAETFDXDCAXUNBSBCADQ0OI9.jpg

ENQUETES BRETONNES








 Une bibliothécaire doit être à l'écoute de ses lecteurs !

Il y a quelques mois, des bretons exilés en limousin nous ont demandés s'il  était possible de se  procurer quelques exemplaires d’une série policière bretonne  :
« Les enquêtes de Mary Lester »

Chaque région a sa littérature locale, la  littérature régionaliste traite le plus souvent de l’histoire paysanne,  de la guerre, de la résistance.....

En Bretagne il y a donc aussi Mary Lester et ses enquêtes policières !


Après de rapides recherches sur les sites consacrés à cette série policière, j'ai fait une  sélection un peu au hasard de 7 titres, le libraire m’a dit : "En Bretagne, cette série policière est plus connue que le « Da Vinci code ».

Ma curiosité a été piquée au vif, j'en ai donc lu un !

 

Une enquête de Mary Lester
Ca ira mieux demain
aux éditions du Palémon

   iconographie58image-3.jpg

Dans le prologue, l'auteur Jean Failer nous dit qu'il écrit  «  d’une des pointes les plus extrêmes de la Bretagne, entre la bigoudénie et le pays de Douarnez » Il nous décrit le paysage sauvage de la Bretagne et nous explique que dans ce pays farouche « on n’affuble pas les plages de noms d’opérette à des fins commerciales ». Belle entrée en matière !





Mary Lester est une jeune femme de 30 ans, elle est officier dans la police nationale avec le grade de capitaine, elle a une caractère bien trempé et une bonne dose d’humour.


Dans ce roman, Mary Lester enquête sur la mystérieuse disparition de la fille d'un notable de Quimper,   il n'y a pas de meurtre, c'est plutôt une énigme.  Mary Lester doit mener son enquête avec beaucoup de discrétion dans ce milieu bourgeois muré dans ses secrets de famille, mais sa rencontre avec la supérieure d'un couvent  est plus efffrontée et ne manque pas d'humour !  
Cette enquête est aussi un beau prétexte pour nous offrir une belle promenade à travers les paysages bretons,  la mer,  les coutumes et les expressions locales….


Se faire une idée  après la lecture d'un seul livre c’est un peu juste,  donc ce week-end  j’ en ai lu un 2ème !


L’homme aux doigts bleus

iconographie7image.gif












Ce roman se passe à la Baule. Mary Lester se fait passer pour une étudiante en vacances qui veut s'initier au golf, en fait elle doit enquêter sur un trafic de drogue qui pourrait être organisé par certains membres d'un prestigieux club de golf. Cette enquête est menée avec brio par une  "Mary Lester"  à  l' intelligence plutôt vive et dotée d'un humour à toute épreuve !! Et pour tous ceux qui veulent s'initier au golf, ce livre peut  être utile !

Pour en savoir un peu plus  j'ai demandé des renseignements à
Yvon le spécialiste de la littérature bretonne, irlandaise..... 
il m'a dit qu'il n'était pas fan "des enquêtes de Marie Lester" et  m'a donnée de noms d'auteurs bretons de romans policiers  ! Il faut lire :  
Hervé Jaouen, Laurent Ségalen et Michèle Corfdir.

Les lecteurs de ma bibliothèque m'ont dit qu'ils trouvaient ces petits romans bien sympas, sans prise de tête, c'est une lecture délassante.  En un mot, des livres à mettre dans le sac de plage !!  


Si on regarde les sites consacrés à cette série, on peut voir qu'il existe aussi une série télévisée !!


Je trouve important qu'à côté des Marguerite Duras, Richard Millet.... on puisse aussi trouver d'autre genre littéraire, d'autre façon d'écrire, d'autre manière de lire......    

Notre patrimoine littéraire doit être le plus varié possible tout en protégeant sa qualité.  

S' il y a des bretons qui peuvent me donner des infos sur cette série policière, ils seront les bienvenus.                                                                           

images-copie-1.jpg

 

Publié dans Romans policiers

Partager cet article
Repost0

Le Théâtre-Atelier du Printemps lit Marguerite Duras

Publié le


Les bibliothèques présentent des écrivains.
Les troupes de théâtre jouent des textes d'écrivains
Que se passe t-il quand elles se rencontrent ?

photo-Duras.jpg

 

La bibliothèque devient une scène de théâtre.
les comédiens... 
des bibliothécaires qui racontent des histoires.

 

Le Théâtre-Atelier du Printemps 
vous présente une "lecture spectacle" 
autour de l'oeuvre de Marguerite Duras


Nous avons décidé de programmer
les lectures de Marguerite Duras
dans la bibliothèque à une heure d'affluence,
un mercredi après-midi à 16 heures.
Les comédiens avaient envie de surprendre les lecteurs
en train de choisir leurs livres, lire les journaux....



Pendant 1 heure,
La bibliothèque est devenue une scène de théâtre.
Voici quelques extraits de cette mise en scène.

Alors que le spectacle commence !


Duras----Trouville.jpg


Pour commencer,
une  voix off
La voix de Marguerite Duras qui se raconte :

"Vous savez je ne comprends pas toujours très bien...",
extrait de Marguerite Duras : le ravissement de la parole.


Puis les comédiens sont entrés en scène.....

com--dien-1.jpgcom--dien-4bis.jpg

Jean-Michel Touraine lit des  extraits de "la vie matérielle"

Les photographies : "C'est pendant les déménagements que les photos se perdent. 
Ma mère en a fait entre vingt et vingt-cinq au cours de sa vie et c'est là que 
nos photos de famille se sont perdues".... 

com--dienne-6bis.jpg

com--dienne-7.jpg

Laure Lapeyre lit des extraits de : "Le Vice Consul"

Ce soir à Calcutta, l'ambassadrice Anne-Marie Stretter est près du buffet, elle sourit, elle est en noir, sa robe est à double fourreau de tulle noir, elle tend une coupe de champagne....

autour-de-la-colonne.jpg

François Dieuaide et Laura Manetti lisent des extraits de "La pluie d'été"

La mère : T'es pas un peu en avance pour revenir de l'école Ernesto
La mère : Tu voulais peut-être me dire quelque chose Ernesto, non ?
Ernesto : Non. Si.
La mère : Ca peut arriver quelque chose à dire......

Com--dienne-3.jpgLecture-2.jpg
 

Laura Manetti lit "La voix du Navire Night"

"Dans le Navire Night, c'est la voix qui fait les choses, le désir et le sentiment. La voix c'est plus que la présence du corps. C'est autant que le visage, que le regard, le sourire."...  extrait de La vie matérielle.

Banque-de-pr--t.jpg

 

François Dieuaide s'est installé à la banque de prêt pour nous lire  "Le steak vert"

"Non, je n'ai jamais eu peur de leur déplaire. Alors qu'autour de moi tout le monde a cette peur, 
de leur manquer, moi au contraire je veux leur déplaire, qu'ils sachent qu'on n'est pas tous à leur merci "......
extrait de La vie matérielle.


Com--dienne-escalier-01.jpg

Laure Lapeyre  lit "L'homme Atlantique"

"Je n'ai pas peur, d'aucune chose, d'aucune des choses, 
ni de ces dieux ni de ces espaces 
ni de ces étendues"....






Nous avons beaucoup apprécié

François Dieuaide qui a chanté la chanson "India Song"

Paroles : Marguerite Duras. Musique : Alessio 1965





Chanson-2.jpg

Chanson, 
qui ne veux rien dire 
Toi qui me parles d'elle
Et toi qui me dis tout
O, toi,
Que nous dansions ensemble
Toi qui me parlais d'elle
D'elle qui me parlais d'elle
De son nom oublié
De son corps, de mon corps
De cet amour là
De cet amour mort
Chanson,
De ma terre lointaine
Toi qui me parles d'elle
De son corps effacé
De ses nuits, de nos nuits
De ce désir mort
Chanson,
Toi qui ne veux rien dire
Toi qui me parles d'elle
Et toi qui me dit tout
Et toi qui me dit tout
 

 

 Lecture-Laure-Lapeyre-2.jpg 

Laure Lapeyre lit des extraits de "La vie matérielle"

"Pour eux l'Amant c'est la famille dingue, les promenades, le bac, 
c'est Saïgon by night
et tout le bastringue colonial".....












Duras----Trouville.jpg



Les lectures se sont terminées par la voix off de Marguerite Duras 
qui raconte la façon dont elle se déguisait 
quand elle était à Trouville aux Roches Noires.
Extrait de Marguerite Duras : le ravissement de la parole.



Cette "lecture spectacle"  a été jouée par 
La troupe du "Théâtre-Atelier du Printemps"

Mise en espace par François Dieuaide
avec François Dieuaide, Laura Manetti, Jean-Michel Touraine, Laure Lapeyre.

Lectures extraites de 
La vie matérielle, le Vice Consul, India Song, l'Amant, l'Homme Atlantique, 
Les Mots d'amour, la Pluie d'amour, la Douleur, Yann Andréa Steiner, 
et un extrait du livre de Yann Andréa "cet amour là".

Si vous voulez des renseignements sur La troupe du "Théâtre-Atelier du Printemps"
Vous pouvez leur écrire : theatreduprintemps@wanadoo.fr



Fin-de-l-expo-copie-1.jpg

Le spectacle est fini, l'exposition aussi !

Publié dans Marguerite Duras

Partager cet article
Repost0

Une exposition sur Marguerite Duras

Publié le

Duras----Trouville.jpg


Un des rôles des bibliothèques est de présenter, de faire découvrir 
des écrivains à son public. 

Je vous présente le travail de ma bibliothèque  
autour d'un écrivain : Marguerite Duras.

1ère partie :  la préparation de L'exposition.

photo-Duras.jpg

Le premier travail des bibliothécaires est de collecter le maximum de romans de l'auteur, des biographies, des photos.... Duras-14.jpg  Duras-13.jpg

Ensuite on installe livres et photos dans les vitrines et sur les étagères. 



Duras-2.jpg     L-amante-anglaise.jpg

Vitrine-005.jpg



Vitrine-006.jpg

Un-barrage-contre-le-pacifique.jpg



on prépare des panneaux avec des photos,  des extraits biographiques 
pour  présenter l'auteur au public.






Panneau-2.jpg                  panneau-Duras.jpg



Affiche-01.jpg

Ensuite on fait une affiche.

La suite de cette animation bientôt !!

Publié dans Marguerite Duras

Partager cet article
Repost0

Le treizième conte

Publié le par Nina

9782259205443.gif

Le treizième conte

Diane Setterfield -  Edition Plon



 

L’auteur s’est inspiré  des romans populaires du 19ème siècle, et surtout ceux des « sœurs Brontë » pour écrire ce livre. 

 

L’héroïne du roman « Margaret Léa » travaille dans la librairie de son père, qui est un spécialiste des livres anciens.

La description de cette librairie nous laisse rêveur !

(…) Le magasin est le cœur même de l’affaire. C’est un dépôt de livres, un lieu sûr pour tous ces volumes, écrits à une époque avec tant d’amour, et qui aujourd’hui ne semblent plus intéresser personne.

Et c’est un lieu où lire A pour Austen, B pour Brontë, C pour Charles et D pour Dickens. C’est ici que j’ai appris l’alphabet.

(…) De plus en plus, je me surprenais à déambuler dans les rayons du deuxième étage.

Romans du XIXème siècle, biographies, autobiographies, mémoires, journaux et lettres (…)

Margaret Léa écrit aussi des essais biographiques sur certains personnages mineurs de l’histoire littéraire.

(…)J’aime exhumer les vies enfouies dans des journaux intimes qui entendent sur des rayons depuis cent ans et plus sans jamais avoir été ouverts (…)

C’est pour cette raison qu’un jour Margaret reçoit la lettre d’un auteur à succès  «Vida Winter » qui souhaite lui raconter sa vie afin que la jeune femme écrive sa biographie officielle. 

Et c’est là que l’aventure commence.

Les mystères, les non-dits, les secrets hantent cette famille comme des fantômes, et Margaret en biographe sérieuse va devoir mener sa propre enquête pour comprendre et révéler la terrible vérité.

Des romans vont jalonner cette histoire comme des pistes à suivre et un livre en particulier va retenir l’attention tout au long du roman : « Jane Eyre » et son étrange univers.


Jane-Eyre-2.jpg       les-soeurs-Bront--.jpg   images.jpg

 

(…) Jane Eyre le livre qui ne cesse de disparaître et de réapparaître dans l’histoire, comme un fil d’argent dans une tapisserie (…).

Et bien sur Margaret va être aidée par un fin limier : le chat Shadow !

J'ai beaucoup aimé ce livre j'y ai retrouvé mes lectures d'adolescente. 
Par contre,  mais je ne suis pas du tout d'accord avec la 4 ème de couverture qui dit que l'auteur s'est inspiré du livre  : Rebecca de Daphné du Maurier.

C'est plutôt  "les hauts du Hurlevent" qui nous parlent d'amours interdits,  de folie,  de violence et d'enfants victimes du mal-être des adultes tout comme dans "le treisième conte".

Si vous voulez un autre avis c'est ICI

livres.jpg

Publié dans Littérature anglaise

Partager cet article
Repost0

Obéir

Publié le par Nina

 

roman-Ob--ir.jpg

 

 

Obéir - Leena Lander

Actes Sud - 2006 - 360 pages

 

 

Suite à la révolution russe 1917, la Finlande qui était un territoire russe proclame son indépendance. Le  pays se divise entre socialistes, partisans du régime soviétique et conservateurs, partisans de l’indépendance.

 

 

Ce récit se déroule en 1918, à la suite de ces bouleversements, la Finlande subit une guerre civile où s’entredéchirent les partisans du régime soviétique et les conservateurs.

 

 

Le roman est un huit  clos qui va se dérouler sur une île, une clinique d’aliénés a été transformée en tribunal militaire.

 

A la tombée de la nuit arrive un soldat de la garde blanche Aaro Harju, il emmène une prisonnière rouge Miina qui doit être jugée.

 

Sur cette île, on va voir évoluer trois personnages qui vont illustrer à eux seuls ce terrible conflit.

 

Il y a  le juge  Emil Hallenberg qui est écrivain dans la vie civile. Il est conscient de son pouvoir, il en est fier  pourtant il a besoin de sa dose quotidienne d’alcool pour interroger les prisonniers et faire appliquer les sentences.

 

La prisonnière Miina qui refuse de parler et relève le défi de ne rien dire au risque de le payer de sa vie.

La violence fait partie de son univers depuis l’enfance, elle a ni peur de mourir, ni peur de tuer pour survivre.

 

Et le soldat « Aaro Harjula » qui est profondément humain, son respect de l’être humain le rendra tout au long du livre profondément attachant et séduisant.

 

 

Dans ce roman il n’y a pas de héros, la guerre demande à tous ces êtres humains de jouer un rôle qu’ils vont avoir du mal à interpréter. Et comme pour nous convaincre un peu plus de l’horreur de la guerre, à chaque début de chapitre, l’auteur  nous fait un résumé de la vie des loups et de la difficulté des chasseurs à les traquer.

Dans ce décor de forêts et d’anches rocheuses de la côte finlandaise, en 1918 l’homme était un loup pour l’homme.

 

Ce livre fait  une analyse au vitriol des rapports humains  pendant la guerre, l’auteur nous démontre qu’elle ne fabrique pas de héros, mais de pauvres gens qui luttent pour survivre.  

 

 

                                                       images.jpg 

Partager cet article
Repost0