l'embellie

Publié le par Nina

rentrée littraire 2012

 

L'embellie-copie-1

Ecrit par Audur Ava Olafsdottir édité par les éditions Zulma / 2012 : 394 pages

Après le merveilleux livre "Rosa candida" qui apporte une bouffée d'air pur, de bonheur tranquille dans notre monde agité, voici le 2ème roman de cette écrivaine islandaise.

On peut remarquer que les éditions Zulma nous enchantent toujours avec des choix éditoriaux intéressants et des livres aux couvertures chatoyantes.

 

L'héroïne de ce roman qui est aussi la narratrice évolue dans un univers où elle excelle, celui des mots, des dialectes et des  langues. Elle est traductrice et parle au moins 11 langues. Par contre dans la réalité c'est un peu plus compliqué ! C'est avec beaucoup d'humour que la narratrice nous raconte ses décalages avec le quotidien. Son mari lui a même acheté une montre à deux cadrans. Un cadran pour vivre son temps à elle, et l'autre pour regarder l'heure de tout le monde !

En parallèle de l'histoire, il y a une sorte de journal intime qui s'insinue ponctuellement dans le roman et qui permet de comprendre que la narratrice a vécu une blessure psychologique grave qui explique peut-être cette fuite du quotidien pour un univers plus fantasque. 

Le roman prend toute son ampleur quand l'héroïne apprend que son mari veut divorcer. Pour faire le point et se remettre de ses émotions, elle décide de s'offrir quelques jours de vacances. Pourtant cette bouffée d'oxygène dont a besoin notre héroïne est menacée. Elle avait promis de s'occuper du petit Tumi,  le fils de son amie, pendant la période de son accouchement et c'est pour bientôt. Qu'à cela ne tienne, notre intrépide héroïne emmène l'enfant dans son périple. Les voilà tous les deux partis à l'aventure avec une énorme somme d'argent gagnée à la loterie et les poissons rouges de Tumi qui vont être très vite remplacés par un chaton sauvé de la noyade. Tumi a 4 ans, c'est un enfant sourd et presque aveugle qui ne connaît pas son père et dont la mère musicienne cherche un certain équilibre. Ce voyage qui consiste à faire le tour de l'île, devient une sorte de voyage initiatique où l'enfant et l'adulte vont se retrouver face à eux-mêmes. Les aventures et les rencontres qu'ils vont faire pendant ce voyage vont permettre d'affermir leur relation et d'apprendre à être tolérant avec l'autre. Ce duo un peu marginal fonctionne à merveille et se transforme peu à peu en une véritable leçon d'humanité. 

Si j'ai moins aimé ce roman que le précédent "Rosa Candida", j'ai apprécié l'originalité du thème et j'ai retrouvé avec plaisir le style plein de finesse et de subtilité pour raconter la banalité du quotidien. Les personnages de cette histoire sont originaux et extrêmement attachants.

images-copie-1.jpg

Le roman et son auteur....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L

Une copine me l'a prêté, mais comme son premier n'était pas un coup de coeur, j'ai peur de ne pas du tout aimer ... A voir.
Répondre
N


Alors tu n'as pas aimé Rosa Candida moi j'ai adiré mais j'ai moins aimé l'embellie à toi de voir....



M

Cela me donne envie de lire Rosa Candida ! Bonne semaine à toi :-)
Répondre
N


Tu as raison c'est un excellent livre.



P

Est-ce que tu ne t'es pas un peu ennuyée lors de la lecture de ce livre ? Bises et à bientôt.
Répondre
N


Un petit peu mais malagré j'ai été prise par ce "road movie" je voulais savoir comment l'écrivaine allait le finir. La fin est ouverte on peut imaginer la suite en relation avec l'expérience
vécue par l'héroïne et l'enfant. Mais ce livre est moins abouti que le 1er.



D

j'ai lu ce livre et je vais en faire également un article (livre lu en juin pour le jury du prix FNAC


un peu déçu par moments mais tout de même un très bon roman
Répondre
N


En effet c'est en même temps un bon roman car cette écrivaine a une belle maîtrise de l'écriture mais on voit qu'elle a eu du mal à donner de l'ampleur à son sujet. C'est dommage.



C

Un gros coup de coeur pour moi !
Répondre
N


Ah moi j'ai aimé ce livre mais ce n'est pas vraiment un coup de coeur j'ai préféré "Rosa Candida"