Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

1 janvier 2010 5 01 /01 /janvier /2010 19:45
link
Blogoclub-copie-1.jpg
Livre lu dans le cadre du Blogoclub


levi
Edition Presse Pocket : 314 pages

En ce début d’année, parler  d’hommes qui décident d’avilir, d’exterminer d’autres hommes sous principe qu’ils sont différents, nous fait réfléchir une nouvelle fois sur nos sociétés qui peuvent devenir folles au point d’engendrer ce type  d’horreur.  

Le roman  de Primo Levi rassure sur le fait qu’un roman à une force incroyable, il est là pour témoigner, pour garder en mémoire, il y a beaucoup d’autres livres qui traitent de ce type de sujet comme « Matin brun », « l’ami retrouvé », « seul à Berlin »…… Ils doivent obligatoirement être présents dans toutes les bibliothèques du monde, pour continuer leur rôle de gardien d’une mémoire si dérangeante que l'on pourrait avoir envie de l'oublier. 

Primo Levi nous décrit avec une incroyable justesse, l’horreur que ces hommes vont subir dans les camps de concentration et l’incroyable perversité des SS qui ne peuvent être que  déshumanisés pour agir ainsi.  Son analyse au scalpel de ce milieu carcéral  qui a eu pour seul objectif d’avilir et de condamner à la soumission totale, les hommes qui y sont incarcérés est bouleversante. J’ai aimé la façon dont Primo Levi analyse les évènements, avec un certain recul et une relative dose d’humour  devant la bêtise de ses tortionnaires.  

La nuit vint, et avec elle cette évidence : jamais être humain n’eut dû assister, ni survivre, à la vision de ce que fut cette nuit-là. Tous en eurent conscience : aucun des gardiens, ni italiens ni allemands, n’eut le courage de venir voir à quoi s’occupent les hommes quand ils savent qu’ils vont mourir. (Extrait de la page 15)

« Si c’est un homme » est un livre qu’il faut avoir le courage de lire.

Si c'est un homme occupe une place centrale dans la littérature de témoignage du l'extermination des juifs d'Europe et l'univers concentrationnaire" J.-B. Marongiu du journal "Libération"

Primo Levi est né à Turin en 1919, son premier livre "Si c'est un homme" paru en 1947 est le journal de sa déportation et c'est l'un des tout premiers témoignages sur l'horreur d'Auschwitz. Publié à l'origine dans une petitemaison d'édition italienne, ce n'est que dix ans plus tard qu'il sera reconnu  comme un chef d'oeuvre.  Primo Levi s'est donné la mort en 1987. (extrait de la 1ère page du livre "Si c'est un homme").

D'autres avis :  Sylire     Lisa

l'ami retrouvé   Matin brun  Seul dans Berlin

Partager cet article

Repost 0
Published by Nina - dans Blogoclub
commenter cet article

commentaires

patacaisse 03/07/2010 18:22



Il est dans ma PAL et j'avoue attendre d'être en pleine forme pour le lire. Il me fait peur ce livre. 



Nina 03/07/2010 21:26



Il est difficile c'est vrai, ce n'est pas grave si on ne peut pas le lire, il est juste très important qu'il existe.



cagire 03/01/2010 22:31


Effectivement, témoigner, inciter les générations à réfléchir, à ne pas oublier, c'est et ce sera toujours primordial...
Une bonne année à toi, Nina.


Nina 04/01/2010 09:17



En effet c'est et sera toujours primordial et vu l'état du monde il faut veiller.....Je te souhaite une bonne journée.



keisha 03/01/2010 09:49


Une lecture insispensable, que l'on repousse en général, mais personne ne la regrette!
Et je remarque que ton blog vient d'avoir 3 ans!
Bonne année 2010!


Nina 03/01/2010 21:43


Oh la la j'oublie toujours les anniversaires j'ai 3 ans merci de m'y avoir fait penser !! oui en effet je suis très contente moi aussi d'avoir lu ce livre. Bonne année 2010 à toi aussi.


Mango 02/01/2010 21:10


Ce livre n'est pas difficile à lire, bien au contraire, mais ce qu'il raconte est si dur que c'est vrai qu'il faut du courage pour aller jusqu'au bout! On en sort atteint et content à la fois de
l'avoir lu!


Nina 03/01/2010 09:05


Oui c'est vrai on en sort content de l'avoir lu, d'avoir eu le courage de se plonger dans cet enfer. Je te souhaite une belle année 2010.


dasola 02/01/2010 11:23


Bonjour, comme je disais chez une autre blogueuse, tu mets la barre haute pour commencer l'année. C'est bien entendu un livre indispensable. Bonne et excellente année 2010.


Nina 03/01/2010 08:49



Je mets la barre très haute en ce début d'année !! ho je  vais très vite descendre de mon piedestal dans les mois à venir !!! très bonne année 2010 à toi aussi.



Mes auteurs favoris