Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 22:56

  cour nord

Edition du Rouergue : collection La Brune

136 pages - 2010

 

Ce roman s’ouvre sur un décor sombre. Une ville du nord détrempée par la pluie, un père et son fils se rendent comme chaque matin à leur usine. Un quotidien banal qui prendra fin bientôt. Les ouvriers sont en grève, l’usine est menacée de fermeture.

Le père est un leader syndical de grande renommée. Il a fait de la lutte pour les revendications salariales  le combat de sa vie. Mais cette fois-ci la cause semble perdue et il décide d’engager une lutte ultime en commençant une grève de la faim. Son fils Léo est au coté de son père, mais son esprit est ailleurs. Il comprend et respecte cette vie attachée aux valeurs du travail mais lui ne veut pas de cette existence là. Léo a une passion pour la musique, sorti de l’usine, il ne pense qu’à rejoindre son groupe de jazz monté avec quelques copains.

Ce roman nous décrit avec beaucoup de délicatesse et de sobriété les différentes réactions face à ce drame social. Difficile pour Léo d'avouer son indifférence au noble  combat syndical  de son père alors que lui son unique but est de faire de la musique. Insupportable pour Hamed, le travailleur immigré, qui devient peu à peu le bouc émissaire d'un monde qui s’effondre. Pour d’autres cette fin va peut-être permettre le début d’une autre vie, qu’ils imaginent déjà plus enrichissante. Ce roman aborde aussi avec beaucoup de finesse, la relation entre les enfants et leurs parents. Comment faire admettre sa différence, vivre sa vie autrement que celle de ses parents sans les heurter, les blesser.  

Mon avis : Antoine Choplin est un écrivain discret, on parle très peu de lui. Il a écrit 10 romans dont l’excellent « Radeau » que j’ai personnellement adoré. Avec Cour Nord,  j’ai retrouvé le même plaisir de lecture, la belle écriture très maitrisée d’Antoine Choplin, son style sobre et ses personnages prêts à  combattre, à lutter pour leur existence et leurs idées.


Germinal SLIM-21172411082005

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Constance 14/06/2010 16:09



Je ne connaissais pas mais ce livre a l'air d'être une belle découverte. Zou c'est noté.



Nina 15/06/2010 22:02



Oui c'est une belle écriture et un thème qui va plus loin que le simple conflit de générations, c'est un roman plutôt sur la différence......



Librivore 08/06/2010 21:50



En effet, je ne connaissais pas cet auteur. Mais il y a tant d'écrivains en fait, on n'en connaît que quelques-uns.



Nina 08/06/2010 23:18



Oui on en connait très peu et on a pas le temps de lire et de connaître tous les écrivains qui nous intéressent



Midola 08/06/2010 20:34



J'ai beaucoup aimé ce roman ! Des personnages aux préoccupations différentes, des générations qui ne se comprennent qu'à moitié. Et une écriture tout en douceur.



Nina 08/06/2010 23:17



Oui c'est bien ça et une écriture très douce, un écrivain qui a un style bien a lui.



Gwenaelle 08/06/2010 08:34



Tu me donnes envie de découvrir cet auteur...



Nina 08/06/2010 23:14



Tu as raison c'est un auteur qui mérite d'être lu et que l'on parle de lui.....



Mes auteurs favoris