Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 11:38

 

challenge

 

Carole Martinez – Edition Gallimard : 2007
Prix Renaudot des lycéens.
coeur_72.gif
J'ai découvert ce roman dans le cadre du programme Masse critique de Babelio.com 
Je remercie les éditions Gallimard pour cet envoi. 

Pour en savoir un peu plus sur Carole Martinez , un très bel article lui ai consacré sur le site des étonnants voyageurs ICI

Le cœur cousu
est un roman vraiment époustouflant !! 
Ces 427 pages sont séparées en 3 livres qui représentent les 3 étapes de la vie de Frasquita Carasio qui  grâce à ses aiguilles et ses fils magiques va coudre et recoudre inlassablement le fil de sa vie.

Soledad, sa dernière fille écrit et raconte cette étrange saga familiale qui commence dans un village au cœur de l’Andalousie.  

Dans cette famille, les femmes héritent d’un don transmis dans une mystérieuse boite et sont initiées à des prières secrètes et magiques.

Frasquita a reçu le don de coudre et peut transformer le moindre chiffon en robe superbe, mais dans coeur_72.gifle village on l’a dit magicienne et un peu sorcière, de plus son mari vit  dans une folie quasi perpétuelle. Toutes ces particularités vont les marginaliser et les isoler des gens du village. Frasquita aura comme seules amies deux sages-femmes, et une prostituée qui joue de l’accordéon sous ses fenêtres.  

Frasquita va devoir quitter son village après avoir était humilier gravement par son mari. Elle met ses enfants dans une charrette et part sur les routes vers une nouvelle destinée.

Frasquista et ses enfants qui ont comme elle de mystérieux  dons,  la rencontre avec un étrange meunier qui est normalement mort depuis bien des années,  la présence d'un ogre qui va  suivre ce drôle d'équipage car il désire une des filles de Frasquita, la petite Clara à la beauté solaire,  vont donner un destin presque biblique à ce périple à travers une Espagne en pleine guerre civile.  

Ce roman est plutôt féministe, les hommes sont toujours au deuxième plan, ils sont mauvais maris, prédateurs, ou guerriers….. Les femmes sont fortes,  elles  assument leur vie avec courage et ténacité.

« Les douleurs muettes de nos mères leur ont bâillonné le cœur. Leurs plaintes sont passées dans les soupes : larmes de lait, de sang, larmes épicées, saveurs salées, sucrées.

(…) Opposant à la réalité une résistance têtue, nos mères ont fini par courber la surface du monde du fond de leur cuisine.

Ce qui n’a jamais été écrit est féminin. » (Extrait de «le cœur cousu» p. 379.)

Carole Martinez nous offre un livre original, à la fois rempli d’humour, de poésie et de sensualité qui se situe un peu entre le conte, le roman initiatique et  le roman mythique. 

Ce premier roman est vraiment une réussite on attend le prochain avec impatience.



D'autres avis sur ce livre :  
Clarabel  Sylvie Bellesahi  Florinette  Amanda  Leiloona Emeraude Dda Elfique

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sylvie 29/01/2010 14:59


Ce livre fait partie de mes gros coups de coeur. Un premier roman flamboyant en effet ! merci pour le lien:)


Nina 29/01/2010 20:36


Oui c'est un roman vraiment FLAMBOYANT !!!!!


Mademoiselle Swann 15/03/2009 09:17

Adhérente à France Loisirs depuis peu, cette saison il y a ce livre dans le catalogue, malheureusement à cause d'une erreur d'impression il n'était pas encore en boutique je voulais donc effacer ce livre de ma liste mais vue les avis très positifs qlânés çà et là je vais attendre qu'ils reçoient les exemplaires cooigés!

Nina 15/03/2009 22:14


C'est vraiment un livre original, mais tu dois pouvoir le trouver en poche car il n'est pas récent.


Schlabaya 28/01/2009 09:18

@ sylire : elle dit qu'elle a commencé un deuxième roman, différent du premier. En fait, au début, comme "le coeur cousu" ne faisait pas parler de lui, elle pensait qu'il ferait un flop, et elle s'est lancée dans l'écriture à nouveau. J'ai vu ça dans une interview, voici le lien pour celles que ça intéresse :http://www.web-tv-culture.com/le-coeur-cousu-carole-martinez-79.html

Nina 03/02/2009 23:23


Merci je vais voir ce site.


sylire 27/01/2009 21:40

@Nina : même ressenti que toi. Un superbe premier roman.Mais il faudra peut-être patienter un moment car j'ai lu quelque part qu'elle avait mis 10 ans à peaufiner celui-ci.

Nina 29/01/2009 22:30


Et oui ça m'étonne pas car vraiment ce livre est un gros travail d'écriture ça se voit.....


Schlabaya 25/01/2009 09:52

Très beau roman, en effet. C'est vrai que les femmes sont très présentes dans ce roman, finalement elles doivent tout porter, tout souffrir, tout assumer, tandis que les hommes peuvent baisser les bras ou détruire impunément leurs familles. Il y a tout de même quelques beaux portraits d'hommes : le Padre, Salvador le révolutionnaire, Heredia père et fils, le meunier mort-vivant, Juan Martinez le mari d'Anita, Lunes le mari de Martirio, et le chef touareg qui fera le bonheur de Clara... Mais c'est vrai, ce roman parle de transmission entre mères et filles avec beaucoup de profondeur.

Nina 25/01/2009 20:49


Oui oui tu as raison il y a de très beaux portraits d'hommes, je les ai oubliés tellement les femmes ont des personnalités très fortes !!!


Mes auteurs favoris