Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

20 mars 2007 2 20 /03 /mars /2007 21:10

Qui est... Fred Vargas ?

                              

 

 

 

 

 

 

En France,  les femmes auteurs de romans policiers  sont rares mais heureusement nous avons  Fred Vargas, qui a elle seule comble ce manque!

Ses romans sont d'une incroyable originalité, et ses personnages hors du commun. Elle révolutionne le genre en mettant en scène  des policiers très atypiques, des marginaux aux grands coeurs, ses scénarios sont souvent très complexes et inattendus. Avec ses livres,  Fred Vargas nous promène dans des milieux particuliers et nous fait rencontrer des êtres  fascinants. 

 

En quelques romans, Fred Vargas a réussi à devenir l'une des nouvelles reines du polar en France, une étiquette dont se défend pourtant cette obsédée du détail.

Portrait.

Née en 1957 à Paris, Fred Vargas (diminutif de Frédérique) entreprend après son bac des études d'histoire. Tout cela la mène à devenir une brillante archéozoologue, branche archéologique désignant les chercheurs collectant des informations sur les sociétés passées à partir d'ossements d'animaux. Elle se spécialise sur la vie villageoise dans l'Europe Moyennageuse. 

Après avoir testé sans grande succés la musique et la bande dessinée, elle va trouver amusant d'écrire un roman policier. Elle signe sous le nom de Fred Vargas en reprenant le pseudonyme porté par sa soeur jumelle, peintre de son état (Jo Vargas).

           

sa première tentative est un coup de maître : en 1986, Les Jeux de l'amour et de la mort remporte le prix du Roman policier du Festival de Cognac, et se voit publiée aux Editions du Masque.

Son deuxième roman marque également sa carrière, et ce pour plusieurs raisons. Tout d'abord, c'est le premier publié aux Editions Viviane Hamy, une jeune maison auprès de qui elle restera fidèle. C'est également la première fois qu'apparaît sous sa plume son personnage fétiche, le commissaire Jean-Baptiste Adamsberg, dont elle décrit les enquêtes depuis maintenant douze ans. 

 

 

Ses "rompols'" (comme elle aime à les désigner) se suivent et se vendent de plus en plus. "Debout les morts" (1995, prix Mystère de la critique), "L'Homme à l'envers" (1999, prix du Roman policier du festival de Cognac), une incursion dans la bande dessinée avec "Les Quatre fleuves" (2000), mettant toujours en scène le commissaire Adamsberg...

 

En 2001, "Pars vite et reviens tard", son neuvième roman, reste pendant près d'un an parmi les meilleures ventes françaises.

 

 

 

"Sous les vents de Neptune", puis "dans les bois éternels" son dernier roman, se vendent  également très bien. Devant ce succès grandissant, l'auteur se fait de plus en plus rare, fuyant tout ce qui peut de près ou de loin ressembler à une mondanité. Elle cultive sa simplicité et consacre les rares heures de temps libre qui lui reste à sa famille.



 

 

                  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nico 22/01/2012 19:54


De cette écrivain, j'avais beaucoup aimé Pars vite et reviens tard, ainsi que Sans feu ni lieu.

Nina 23/01/2012 11:19



J'aime bien cette écrivaine elle a une personnalité très intéressante, ses romans ont eu beaucoup de succés mais peu à peu ils sont devenus une habitude, c'est un peu dommage.



pandora 24/11/2007 18:17

Pars vite et reviens tard est mon roman préféré de la série des Vargas, probablement à cause du personnage de crieur public...

Nina 25/11/2007 20:55

C'est vrai qu'il est vraiment original et j'ai bien aimé le film aussi, mais j'ai aussi beaucoup aimé l'homme à l'envers.

Hervé Sard 16/07/2007 18:29

Le web est fantastique.  Je cherchais tout autre chose, et puis je tombe sur un site où l'on dit :Je trouve important qu'à côté des Marguerite Duras, Richard Millet.... on puisse aussi trouver d'autre genre littéraire, d'autre façon d'écrire, d'autre manière de lire......Où l'on parle aussi de Fred Vargas en termes élogieux et j'en suis ravi.Où le polar "régional" est mis en avant.J'ai la chance de fréquenter des auteurs de polars, "régionaux" pour la plupart. De les lire aussi, et ils valent bien celles et ceux qui remplissent les têtes de gondole avec des textes parfois... Bref !Ça fait plaisir de lire un commentaire où les "petits", qu"ils soient auteurs ou éditeurs, ne sont pas écartés.Bon, c'est vrai, je suis breton...Et alors ?Bon été !

Nina 18/07/2007 10:26

Je vous remercie,  et c'est vrai qu'Internet permet ce genre de conversation et ça c'est vraiment fantastique,  je vais aller visiter votre site alors à bientôt.

Pagine 24/03/2007 23:11

Bonsoir,Comme j'ai trouvé le site de Dominique Mannoti, je vous en transmets les coordonnées..http://www.dominiquemanotti.com/
 
 
 
 
 

Nina 25/03/2007 11:33

Merci je vais le regarder dans la journée. Je suis passée à la libairie hier et j'ai acheté "Ecrire" de Marguerite Duras j'ai commencé à le lire il y a des passages qui vont bien aller avec les photos de l'expo. Je vous souhaite un bon dimanche, à bientôt.

Michel 23/03/2007 22:04

Je me suis lassé de Vargas... ces déjantés en perfusion m'ennuient.Mais son combat pour Battisti l'honore.La France n'a plus de parole !Et nous, son peuple, n'avons rien dit, ou presque !

Nina 24/03/2007 13:30

Je comprends bien,  c'est le danger de toutes les séries policières avec les mêmes personnages, c'est vrai que ça peut lasser...

Mes auteurs favoris