Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 22:44

logo2.GIF

9782848930893

 

Edition Des Deux Terres : 364 pages / 2011

 

J'ai lu ce livre en partenariat avec Babelio et les Editions Des Deux Terres dont je remercie vivement la proposition de lecture.

Le site de la maison d'édition Des Deux Terres ICI

 

1936 en Russie. Le pays est sous une chape de plomb qui a pour nom : le stalinisme. Le gouvernement prépare la grande Russie mais en attendant la vie quotidienne du peuple est extrêmement difficile. les problèmes sont innombrables, pour se loger, pour se nourrir, pour se vêtir... Sans compter la peur de la milice omniprésente qui surveille les moindres faits et gestes des citoyens. Il faut en permanence se méfier, faire attention car tout le monde s'épie et la délation est de mise.

Qui n'a pas peur dans dans ce pays ? Etonnement ce sont les voleurs. En effet, ils forment une caste très puissante, qui fonctionne selon une hiérarchie sophistiquée et très stricte. « le parti croyaient au principe de rééducation des criminels ; c'est pourquoi les voyous et les bandits écopaient d'interminables sermons au lieu de longues peines d'emprisonnement. (…) et du fait de ce laxisme envers les criminels professionnels les villes soviétiques n'étaient pas aussi sûres qu'elles auraient dû être. » (Extrait de la page 69).

A Moscou, un meurtre d'une rare violence est commis sur une jeune femme américaine. On confie l'enquête à l'inspecteur Korolev, un fin limier. Ce policier intègre croit en Staline et à l'avenir glorieux de son pays, mais il fait preuve de lucidité en analysant les premiers résultats de l’autopsie. Il a conscience que ce crime va l'amener vers la partie sombre du système politique. Un deuxième meurtre est commis avec les mêmes mutilations mais là il s'agit d'un voleur, son corps est complètement tatoué selon les codes de sa caste. D'après ses tatouages, l'inspecteur sait que cet homme était un voleur de grade supérieur « tout le corps était tatoué. Sur l' épaule gauche un crâne était transpercé par un crucifix, dont la barre transversale soutenait les plateaux d'une balance. Il s'agissait d'un tatouage rare, indiquant que le défunt faisait office de juge dans les conflits entre voleurs ». (Extrait de la p115)

L'enquête prend une tournure complexe, parce que si la caste des voleurs n'est pas l'auteur de ces crimes, elle est impliquée dans cette histoire. L'inspecteur Korolev cherche à rentrer en relation avec le chef du clan des voleurs, le tout puissant comte Kolya. Ce personnage énigmatique accepte la rencontre alors que normalement la caste des voleurs refuse toute collaboration avec les représentants de l'état, c'est la règle. L'affaire est donc très grave. .

Évidemment, je ne vous raconte pas la suite de cette trépidante aventure qui nous tient en haleine jusqu'à la fin du livre.

Mon avis : J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman policier parce que même si l 'enquête est complexe, son déroulement est clair et précis, ce qui n'est pas toujours le cas dans les romans policiers à caractère politique. De plus, il y a tout au long du roman une véritable analyse historique de la vie quotidienne pendant la période stalinienne et de cette fameuse caste des voleurs dont personnellement je ne connaissais pas l'existence. Le personnage central, l'inspecteur Korolev est un homme sympathique plutôt discret et dont les réflexions, à mots couverts, sur le devenir de son pays sont extrêmement lucides !! Une série à suivre.......

Un site intéressant qui explique l'origine de cette caste des voleurs que l'on appelle maintenant "la mafia russe"  ICI

 

20070323.MAG000000390_23858_1.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Anis 20/04/2011 12:49



Non, je n'ai pas reçu ton mail. il me tarde de savoir ce que tu as pensé du dernier Sylvie Germain.



Nina 02/05/2011 20:26



Je viens de voir que je n'avais pas répondu à ce commentaire, bon tant pis de toute manière je t'ai envoyé les les infos dans les commentaires de ton blog.



Anis 18/04/2011 12:28



Nina, est-ce que tu pourrais me faire quand tu auras le temps la liste de tes cinq coups de coeur de livres écrits par des femmes et traitant de problématiques liées aux femmes pour l'année ou
les deux dernières années qui viennent de s'écouler? il faudrait que tu mettes avec les liens vers les articles de ton blog qui correspondent si ils existent. Merci beaucoup et prends ton temps.



Nina 19/04/2011 23:04



Je t'ai envoyé un mail pour te dire que j'étais d'accord, j'espère que tu l'as reçu.



Joelle 18/04/2011 10:54



Je l'ai noté à cause du contexte historique qui, je trouve, donne en général une ambiance particulière et assez effrayante !



Nina 19/04/2011 23:02



Tu as raison le contexte historique est bien décrit et c'est une intrigue simple à comprendre malgré la complexité de l'époque.



Anis 18/04/2011 08:58



cela fait un moment que je n'ai pas lu de romans policiers ! Ce matin, j'ai participé pour la première à masse critique. on verra bien ...



Nina 19/04/2011 23:01



Sur Masse critique la liste était longue moi j'ai retenu 3 titres je verrais bien, ce livre là m'a été proposée et j'ai eu envie de lire et j'ai bien aimé me plonger dans cet univers russe.



Mes auteurs favoris