Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 18:57

 

roman-Ob--ir.jpg

 

 

Obéir - Leena Lander

Actes Sud - 2006 - 360 pages

 

 

Suite à la révolution russe 1917, la Finlande qui était un territoire russe proclame son indépendance. Le  pays se divise entre socialistes, partisans du régime soviétique et conservateurs, partisans de l’indépendance.

 

 

Ce récit se déroule en 1918, à la suite de ces bouleversements, la Finlande subit une guerre civile où s’entredéchirent les partisans du régime soviétique et les conservateurs.

 

 

Le roman est un huit  clos qui va se dérouler sur une île, une clinique d’aliénés a été transformée en tribunal militaire.

 

A la tombée de la nuit arrive un soldat de la garde blanche Aaro Harju, il emmène une prisonnière rouge Miina qui doit être jugée.

 

Sur cette île, on va voir évoluer trois personnages qui vont illustrer à eux seuls ce terrible conflit.

 

Il y a  le juge  Emil Hallenberg qui est écrivain dans la vie civile. Il est conscient de son pouvoir, il en est fier  pourtant il a besoin de sa dose quotidienne d’alcool pour interroger les prisonniers et faire appliquer les sentences.

 

La prisonnière Miina qui refuse de parler et relève le défi de ne rien dire au risque de le payer de sa vie.

La violence fait partie de son univers depuis l’enfance, elle a ni peur de mourir, ni peur de tuer pour survivre.

 

Et le soldat « Aaro Harjula » qui est profondément humain, son respect de l’être humain le rendra tout au long du livre profondément attachant et séduisant.

 

 

Dans ce roman il n’y a pas de héros, la guerre demande à tous ces êtres humains de jouer un rôle qu’ils vont avoir du mal à interpréter. Et comme pour nous convaincre un peu plus de l’horreur de la guerre, à chaque début de chapitre, l’auteur  nous fait un résumé de la vie des loups et de la difficulté des chasseurs à les traquer.

Dans ce décor de forêts et d’anches rocheuses de la côte finlandaise, en 1918 l’homme était un loup pour l’homme.

 

Ce livre fait  une analyse au vitriol des rapports humains  pendant la guerre, l’auteur nous démontre qu’elle ne fabrique pas de héros, mais de pauvres gens qui luttent pour survivre.  

 

 

                                                       images.jpg 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bernhard 23/09/2007 18:15

Juste pour vous dire que je viens de terminer ce livre (sans avoir lu votre fiche de lecture) et que je trouve qu'il est vraiment très fort.

Nina 26/09/2007 16:09

Oui vraiment un grand roman, du coup je suis un peu déçue par ce que je lis en ce moment.

cecilia 11/06/2007 13:43

ça m'a l'air tres interessant je le rajoute dans ma liste ... merci pour ces beaux résumés qui donnent envie !

eireann yvon 06/06/2007 23:01

Un livre magnifiqueYvon

07/06/2007 00:05

J'ai adoré ce roman, c'est un livre profondément antimilitariste.

Mes auteurs favoris