Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

12 mai 2007 6 12 /05 /mai /2007 22:41

Pour ceux qui ont suivi l'article sur les chats d'écrivains et bien ce soir en lisant le "Monde Littéraire"   j'ai vu cette photo, et franchement George Perec illustre parfaitement le fait que les écrivains et les chats sont heureux ensemble !  

G.-Perec.jpg

 

Cette photo illustre un article sur la collection de poche "l'imaginaire" créée par Antoine Gallimard et qui fête ses 30 ans.

Le beau printemps de "l'imagianire"

Dans cet article on parle : "d'une histoire d'espoirs, de confiances partagées, de politique passionnée et patiente des lettres et du savoir aussi".

On peut lire aussi : ... il y a les succès et les modes. On connait les grands noms. Mais qu'est-il advenu de tous les autres livres ? Chez un éditeur, on appelle ça le fonds. Et chez Gallimard, il est immense :       20 OOO titres au  bas mot. "Le fonds, raconte Antoine Galimard, c'était pour moi des livres alignés dans les couloirs à peine éclairés des sous-sols de la maison. C'était les long moments passés dans le bureau un peu retiré de Raymond Queneau à évoquer les écrivains. A faire sienne ainsi, doucement, insensiblement, l'expérience et l'envie."

Il y a 30 ans, Antoine Gallimard forme le projet d'une collection qui va permettre de garder disponible tous les titres qui ne sont plus des nouveautés et de leur donner encore la chance d'être lus. 

Cette collection  "L'imaginaire" est une cousine littéraire de "Folio", elle est destinée à des textes un peu en marge pour un public d'amateurs d'explorations et de belles surprises.

Un grand coup de chapeau à tous ces éditeurs qui ont l'intelligence de préserver notre patrimoine littéraire.   

Article à lire dans le monde littéraire du vendredi 11 mai 2007

    l-apr--s-midi-de-monsieur-andesmas.jpg nouvellesorientales.jpgW.jpg

 

Repost 0
23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 22:18

En réponse aux excellents articles que Moustafette a présenté tout au long de cette journée (voir son site dans mes liens), je propose ce livre qui permet de comprendre en très peu de pages comment un système répressif s'installe au nez et à la barbe de tout le monde.

 

 C'est très facile il suffit  juste :  

 

  

De ne  pas réagir,  

De laisser faire  les choses,  

D'éviter de dire pour ne pas avoir d'ennui,  

D'être lâche pour garder sa tranquillité.  

 

« Matin brun » est un livre qui coûte 1 euro, c’est un livre qu’il faut acheter et faire circuler.

Repost 0
18 mars 2007 7 18 /03 /mars /2007 20:29

En ce dimanche soir, j' apprends avec consternation que Cesare Battisti est arrêté.  Malgré tous les soutiens, les pétitions et le travail de Fred Vargas, Il est condanné à perpétuité, aucune révision de son procés n'est prévue.

La vérité sur Cesare Battisti

 Fred Vagas Ed. Viviane Hamy

Résumé du livre :

Déni de droit, non respect de la parole de la France et désinformation, tout oblige à lever le voile sur l'affaire Cesare Battisti et sur l'homme, afin que chaque Français puisse atteindre, de manière objective et par l'usage de la Raison chère à Voltaire, à la vérité qui lui est scellée.

Cet ouvrage, recueil de textes et de documents, met en évidence, par la seule présentation des faits et loin de toute polémique partisane, combien l'extradition de Cesare Battisti constituerait une injustice profonde pour l'homme, un affront à l'honneur de notre pays et de ses citoyens, et une faute gravissime au regard de l'Histoire. " Fred Vargas"

Ma Cavale

 

Résumé du livre :

Ecrire pour ne pas me perdre dans le brouillard des journées interminables, la tête enfouie sous un coussin, me répétant que ce n'est pas vrai.
Que ce n'est pas moi, cet homme que les médias ont transformé en monstre puis réduit au silence des ombres. Qu'il ne peut s'agir que d'un personnage de roman, un de ces coriaces qui cherchent à s'imposer et détruire le récit qu'on est en train d'écrire. je leur ai couru trop souvent derrière au fil de mes livres pour ne pas les reconnaître. Et je sais qu'il n'est pas facile de les rattraper. je refais donc le chemin à l'envers, je me raconte.
Tout cela ressemble à un journal intime. j'ai toujours eu horreur des journaux intimes. " Cesare Battisti. Cet " inquiétant, terrifiant mais passionnant récit " (Bernard-Henri Lévy) nous a été envoyé, comme une bouteille à la mer, par un homme en cavale accusé de plusieurs meurtres. Il en est qu'une telle accusation pourrait éloigner de ce livre. Mais s'ils l'ouvrent sans préjugés, ils sortiront pour le moins ébranlés de la lecture de ce document exceptionnel.      

                                       

      

Repost 0

Mes auteurs favoris