Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 23:41

Blogoclub-copie-1.jpg

 

Blogoclub

 

Edition : Le serpent à plumes / 1998 : 295 pages

 

Dany Laferrière s’est servi de son stylo comme d’un pinceau pour nous raconter son pays avec une ribambelle de chapitres courts qui, comme des tableaux  font défiler des scènes de la vie haïtiennes. L’enfer est à Haïti on le sait tous, mais en lisant ce roman on apprend qu’il y a eu un autre Haïti peuplé de gens qui ont les mêmes préoccupations que celles de  n’importe quel autre pays malgré la pauvreté qui règne un peu partout.  

Avec ce bel hommage à sa grand-mère Da, Dany Laferrière nous promène dans sa ville Petit-Goâve en nous racontant son enfance, son adolescence et aussi  son pays à travers ses coutumes,  la vie quotidienne, le marché, la cuisine, l’éducation des enfants, le rôle de la famille.

Mon avis : Etonnant ce petit roman ! Des chapitres courts, un style clair et très imagé, des situations très cocasses, pour nous parler de ce pays et lui rendre hommage, mais j'avoue mettre un peu ennuyée en le lisant.

 

En attendant le billet de Sylire qui sera élogieux, voici celui de Cléanthe

 

  Carenage, Petit-Goave

Repost 0

Mes auteurs favoris