Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 21:44

Un film à voir absolument !

65098

Film saoudien réalisé par Haïfaa al-Mansour

Il faut aller voir ce film, il est magnifique !!

Comment un simple vélo peut devenir un symbole de  liberté et un moyen de dire non aux dictats imposés par l'intégrisme religieux ? C'est ce que nous raconte avec beaucoup de finesse et d'intelligence la réalisatrice de ce film avec son héroïne Wadjda, une petite fille de 12 ans qui a follement envie d'un vélo comme celui de son copain Abdallah et rêve de faire la course avec lui.

Le film nous entraîne dans les quartiers populaires de la banlieue de Riyad. Là, vit la petite Wadjda auprès de sa mère délaissée par son mari qui décide de prendre une co-épouse. L'intégrisme religieux condamne les femmes à la soumission aux hommes, à la réclusion dans leur maison et leur impose de sortir complètement voilées. Wadjda a 12 ans, elle bénéficie encore d'un peu de liberté mais certaines de ses copines à l'école coranique sont déjà mariées.

Comment trouver l'argent pour s'acheter un vélo ? C'est la principale préoccupation de la petite Wadjda qui sait pourtant qu'il est formellement  interdit de monter sur un vélo quand on est une fille. 

Wadjda s'oppose à sa mère et même aux professeurs de l'école coranique. Ces enseignantes sont, sans le vouloir, des femmes complices des intégristes religieux, parce qu'elles instaurent le même climat de violence et de terreur envers ces jeunes filles, tout comme  les hommes le font avec les femmes.

le personnage de Wadjda est formidablement interprété par la jeune actrice Waad Mohammed, qui a su jouer à la fois toute la pétillance de la jeunesse et la retenue imposée par l'intégrisme religieux. J'ai aimé aussi le rôle de son ami Abdallah interprété avec beaucoup de finesse et de gaieté par le jeune Abdullrahman Al Gohani

wadjda_14_large.jpg

Haïfaa al-Mansour est la première réalisatrice saoudienne dans un pays où les femmes n'ont pas le droit de rentrer dans une salle de cinéma, ni de conduire et de faire du vélo........

Ce film est une véritable prouesse parce que le tournage fut long est difficile, comme nous l'explique la réalisatrice dans différents articles que l'on peut lire dans les journaux et sur internet.

Ce film a reçu de nombreuses récompenses et d'excellentes critiques mais la  véritable récompense du travail de Haïfaa al-Mansour c'est d'être nombreux à aller voir son film. 

 

Un article intéressant sur les Clés de l'actualité qui explique le film à des enfants ICI

Velo.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Nina - dans Films
commenter cet article

commentaires

dasola 05/07/2013 17:33


Bonjour Nina, comme toi, j'ai vraiment bien apprécié ce film et la fin est pleine d'espoir. Un joli conte.http://dasola.canalblog.com/archives/2013/02/09/26360626.html Bonne après-midi.

Nina 05/09/2013 18:51



Je réponds avec du retard à ton commentaire, oui j'ai vraiment aimé ce film qui m'a laissé une très beau souvenir. Cette réalisatrice est à suivre.



Philisine Cave 20/03/2013 14:05


Film vu hier soir : très beau, très lent avec une relation mère-fille magnifique !!! Un film instructif, tout en pudeur et implacable. Bises

Nina 25/03/2013 11:48



N'est-ce-pas qu'il est bien ce film, c'est ça tout en pudeur et implacable. Ces images montrent comment les femmes vivent, travaillent, aiment, souffrent tout en vivant cachées du monde
extérieur. 



krol 02/03/2013 11:00


Bah j'ai adoré bien sûr ! Comment peut-on ne pas aimer ce film ? intelligent, sensible, et en même temps plein d'espoir...

Nina 05/03/2013 11:48



Oui ça serait difficile de dire autre chose !!!



Philisine Cave 01/03/2013 21:50


c'est le genre de film dont le succès s'effectuera par le fameux bouche à oreille. Bises et bonne soirée.

Nina 01/03/2013 22:27



Oui c'est vrai et dans ma ville il est toujours à l'affiche et ça c'est plutôt une bonne nouvelle.



Philisine Cave 01/03/2013 19:57


J'espère le voir prochainement.

Nina 01/03/2013 21:48



Dans ma ville il passe toujours, il a donc son petit succès



Mes auteurs favoris