Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 22:32

Tobie

coeur_72.gifEdité chez Gallimard en collection Folio : 2010 / 264 p.

L'univers littéraire de Sylvie Germain a une certaine résonance avec la religion judéo-chrétienne mais surtout avec la culture et la mystique juive.  Tobie est un personnage de la bible. En préambule de chaque chapitre, on peut lire des extraits du "livre de Tobie" pour situer les personnages du roman dans leur contexte biblique, ce qui  permet ainsi de découvrir la façon dont Sylvie Germain a exploité ce texte. Elle le réinvente, le modernise avec beaucoup de finesse et d'originalité.

L'histoire commence à la façon d'un thriller ésotérique. Sous un ciel d'orage, le petit Tobie vêtu d'un ciré jaune pédale aussi vite qu'il peut "pour aller au diable" comme Théodore son père le lui a ordonné. Pendant ce temps, Théodore hurle sa douleur, le cheval vient de ramener le corps de Anna sa femme, dont la tête a été tranchée. Un malheur semble s'être abattu sur cette famille.

La vieille Deborah, l'arrière grand-mère de Tobie, assiste à ce drame silencieusement. Cette femme de descendance juive polonaise se demande si la malédiction qui condamne à une mort violente et au malheur les membres de sa famille depuis des temps ancestraux ne va pas bientôt cesser.

Tobie a une enfance solitaire dans le décor sauvage des marais poitevin avec pour unique compagnon de jeu les livres de la bibliothèque familiale. Les seuls adultes qui l'entourent sont un père devenu fou de douleur et la vieille Deborah qui va bercer le petit garçon de ses souvenirs entremêlés de légendes de la culture juive d'Europe Centrale. Elle lui chante aussi des chansons en yiddish et le fait participer à d'étranges rituels religieux  dont le sens lui échappe complètement. La synagogue est imaginée, les anges du shabbat sont invités chaque semaine mais Tobie ne les voit jamais, des pots de fleurs représentent les tombeaux des morts disparus dans la tourmente de la guerre et des camps de concentration. Tous ces simulacres de rituels, que le jeune garçon compare à des jeux pour grandes personnes, le rendent méditatif et  tolérant.   

Deborah sait que Tobie va mettre fin à cette malédiction, le temps des victimes est terminé. Les bourreaux n'ont plus qu'à se faire violence à eux-mêmes. 

Il est temps pour Deborah de quitter ce monde, elle a cent ans. Son rôle sur la terre a pris fin. Un cycle se termine, un autre commence. Tobie saura prendre son destin en main.

Tobie va sortir du marais, quitter les terres de son enfance pour découvrir et donner fin à une autre malédiction, celle de Sarra à la beauté dérangeante, qui la rend victime de préjugés et de mauvaises croyances.

Ce roman mêle à la fois le passé religieux et historique d'une Europe Centrale persécutée par les guerres et l'antisémitisme. Cette barbarie qui fut la cause de véritables drames humains.

En se servant de la bible comme le fondement de son histoire, Sylvie Germain réussi à relier des temps mythiques à d'autres plus modernes. On peut ainsi constater que c'est la même barbarie qui agite les hommes.

 

Pendant les rencontres de Chaminadour, une exposition était présentée à la médiathèque de Guéret

Fablier du Marais » exposition du photographe Tadeusz Kluba, compagnon de Sylvie Germain,

invitée des  Rencontres de Chaminadour » 2012.

DSCN0497

Le monde de Tobie se limitait au marais dont il connaissait tous les coins et les recoins, les charmes et les secrets, et à la bibliothèque de son père qu'il avait secrètement transformée en morgue fantastique. (Extrait de Tobie des marais p.104)

DSCN0498.JPG

La photographie est la vision née d'une rencontre, sur le mode du heurt et de la surprise, entre un regard et le visible.

C'est un regard d'enfance forgée dans les brumes, les longs hivers et les interminables nuits des Carpates, pétrie par les légendes du monde slave, que Tadeusz Kluba a posé sur le marais poitevin.

Les frênes têtards bordant les canaux, les bosquets d'aulnes et de saules du marais se font alors créatures insolites, fabuleuses et parfois inquiétantes qui semblent surgies d'un conte peuplé de génies des bois, de la terre et de l'eau."

Sylvie Germain

Affiche

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DENIS 03/11/2012 18:25


oui, St Sauveur en Puysaye mérite d'y aller et il faut dormir à l'auberge du cheval blanc comme on a fait cette semaine


la maison abritera plus tard les affaires de Colette, mais le chateau lui est consacré et c'est vraiment une belle visite à y faire

Nina 08/11/2012 15:00



Je vais devoir y aller, je crois qu'il faut absolument que je prépare cette escapade pour le printemps.



DENIS 28/10/2012 11:17


article très intéressant. Auteure très intéressante


cette semaine je pars sur les traces de Colette en Bourgogne et dormirai près de chez elle, dans son village natal


 

Nina 02/11/2012 22:15



Ho la la quelle chance, je projette vraiment cette promenade. Alors bonne promenade Denis.



Anis 18/10/2012 21:08


Oui, il y a toujours ce souci chez Sylvie Germain de sonder et de réinterpréter le religieux mais elle le fait de manière originale et créatrice qui en fait une des plus grandes auteures
chrétiennes.

Nina 24/10/2012 23:50



Oui c'est vrai l'histoire religieuse est pour Sylvie Germain une sorte de matrice du monde créait par les hommes. Les religions font partie de notre histoire, ce sont donc nos racines qu'elle
réinterprête à sa manière. Sylvie Germain a une conception très personnelle de la religion, elle se dit plutôt influencée par la mystique juive et n'est pas d'accord avec beaucou de théories de
la religion catholique.



Margotte 17/10/2012 11:57


C'est l'un de mes préférés de Sylvie Germain, ce roman !!! L'exposition devait être vraiment intéressante...

Nina 24/10/2012 23:52



Oui mais pas assez bien mise en valeur, j'ai été déçue......



Midola 15/10/2012 09:28


Cet auteur figure sur ma LAL depuis un moment, je la passe en tête de liste pour ma prochaine visite à la médiathèque !

Nina 15/10/2012 19:04



Tu as raison de vouloir lire des livres de cette écrivaine qui souffre un peu du fait qu'elle est un peu à part dans la paysage littéraire contemporain.



Mes auteurs favoris