Roquenval

Publié le par Nina

Roquenval-1-copie-1.jpg

Edité par Actes sud littérature : collection lettres russes

Janvier 1991 / 96 pages

Cette nouvelle est une de mes préférées parce que j'aime bien son ambiance de château abandonné avec sa grille rouillée, son lierre envahissant les vieux murs qui renferment de vieux secrets de famille à jamais oubliés.

Nous sommes en 1926, le jeune Boris est invité à passer l'été chez son ami Jean-Paul qui habite le château de Roquenval. Cette  antique demeure est cachée au fond d'un parc, abandonné à une végétation qui reprend peu à peu ses droits. Le jeune Boris est fasciné par ce décor qui a perdu son faste d'antan mais reste d'une incroyable splendeur. Ces lieux lui rappellent des images de son enfance en Russie avant la révolution bolchevique et l'émmigration de sa famille. L'ami de Boris lui dit qu'il doit  être présenté à la contesse qui veut absolument le rencontrer. Boris est étonné de cette demande. Il va découvrir que la mystérieuse vieille dame est la contesse Praskovia Dmitrievna. Cette vieille aristocrate russe est la grand-mère de son ami. Le jeune homme va s'entretenir longuement avec elle et ainsi renouer avec ses lointaines racines. 

Roquenval est un récit sur la fin : fin de la monarchie russe, fin d'une famille et de son illustre demeure, fin d'un été....

Un beau récit à l'ambiance romanesque des destinées prises dans les tourments de l'histoire.

Biographie-copie-1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anis 17/06/2012 21:17


Il y a ludmila Oulitskaia, Julia Latinyna, et quelques autres mais elles sont beaucoup moins connues.

Nina 17/06/2012 23:27



Qui ont donc vécu le même sort je suppose, de toute manière ce type de drame était d'une banalité affligeante dans nos pays mais il y a encore des drames similaires au XXIème siècle...



Anis 13/06/2012 22:16


A chaque fois, je me dis que je vais faire un mois Nina Berberova et les romancières russes sur mon blog.

Nina 14/06/2012 23:09



C'est intéreressant de faire les écrivaines russes, parce que j'ai l'impression que l'on en parle pas beaucoup. Il me semble que je ne connais que Nina Berberova comme écrivaine russe.



Philisine Cave 13/06/2012 20:14


Je n'ai jamais lu cette auteure : une faille à combler vite visiblement !

Nina 14/06/2012 22:56



Cest une écrivaine qui a eu une vie orientée par l'histoire de son pays puis par les livres qu'elle a écrit et sa rencontre avec Hubert Nyssen : un véritable destin ! C'est bien de la lire elle
décrit une époque révolue mais tellement intéressante.



DENIS 12/06/2012 22:55


merci pour ce nouveau Berberova que j'ai inclus dans ma récap bien maigre car il n'ay a que toi et moi  (un an c'est sans doute trop long!! pour un hommage)

Nina 12/06/2012 23:09



Oui c'est peut-être un peu long pour cet hommage, mais tellement bien à faire. mais George a fait un hommage aujourd'hui à Hubert Nyssen sur son blog