Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 22:39

Mauvaise-pente-130x195coeur_72.gifKeith Ridgway

Edition 10-18 :  domaine étranger -2009/376 pages

 

Ce roman raconte le cri de douleur silencieux de Grace, une femme murée dans une effroyable solitude, remplie uniquement de la violence et de l'indifférence de son mari.

Comment se laisse t-on glisser sur la mauvaise pente ? Comment passe t-on à l'acte ? Comment devient-on une femme traquée par ses souvenirs et fermée au monde extérieur ?

Pourtant l'histoire de ce couple a commencé d'une façon un peu romanesque, car malgré les injonctions de son père qui ne voulait pas que sa fille épouse un irlandais, Grace décide de devenir Mme Quinn, de quitter son pays et de ne plus revoir sa famille. Grace avait semble t-il son destin en main.

Le déclencheur de cette lente descente aux enfers est  peut-être dû à la mort du premier enfant du couple avec cette affreuse culpabilité qui s'installe et le gangrène peu à peu. La suite est malheureusement banale : le couple ne se parle plus, le mari sombre dans l’alcoolisme, devient violent........Après le départ de son deuxième fils qui s'enfuit à Dublin après avoir avoué son homosexualité à son père, Grace s'enferme encore plus dans la solitude.

Un soir que les coups ont été plus violents que d'habitude, Grace décide de tuer son mari. Avait-elle une autre solution que le meurtre pour le fuir ? Cette histoire se passe dans les années 90. A l'époque, le contexte social en Irlande ne donne pas la parole aux femmes. L'auteur l'explique en intégrant à son roman, un drame humain de la plus haute importance qui secoue tout le pays : l’histoire réelle de X*** , une jeune fille irlandaise âgée de 14 ans à qui ont refuse l’autorisation de sortir du territoire pour se faire avorter alors qu’elle a été victime d'un viol, car l'avortement est interdit dans le pays.

A la fin du livre on peut lire ceci :  

« L’ordonnance lui fut accordée le lundi 17 février 1992 par Mr Costello, juge au tribunal de grande instance. L’arrêt interdisait à X*** de procédé à une interruption de sa grossesse par quelque moyen que ce fût, à l’intérieur ou à l’extérieur des frontières de son pays. Il était assorti d’une assignation à résidence de neuf mois  pour X*** et ses parents.

La manifestation qui se déroule à la fin de l’ouvrage a eu lieu le samedi 22 février 1992 ; il y en eut beaucoup d’autres tant en Irlande qu’à l’étranger. L’ordonnance fut levée quatre jours plus tard, le mercredi 26 février.

Je ne raconte pas la fin de ce livre qui aborde le problème de la violence et de la difficulté d'en parler avec beaucoup de finesse et de réalisme. Ce livre est remarquablement bien écrit dans un style clair et précis. J'ai beaucoup aimé les différents caractères et personnalités des personnages de ce roman qui permettent d'aborder différents points de vues et analyses de ce drame. J'ai aimé l'héroïne Grace, c'est un beau portrait de femme forte et courageuse, mais faible devant la toute puissance de son mari........

Martin Provost a adapté  ce roman en film, pour interpréter le rôle de Grace, il a eu raison de choisir :

Yolande Moreau.

Ou_va_la_nuit_affiche.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 21/09/2011 06:25



Bonjour Nina, je note le roman pour un de ces jours, j'ai vu le film: pas mal. Yolande Moreau est très bien comme souvent. Bonne journée.



Nina 21/09/2011 23:05



J'ai adoré ce livre mais maintenant il faut que je loue le film je n'ai pas pris le temps d'aller le voir quand il est sorti.



Luna 13/09/2011 16:10



Je crois que c'est un livre qui me plairait beaucoup !


Je note.



Nina 13/09/2011 23:33



C'est un livre que je ne voulais pas particulièrement lire, une collègue me l'a prêté parce qu'il y a eu le film avec Yollande Moreau et je suis contente de l'avoir lu c'est un immense livre.



Joelle 12/09/2011 10:30



C'est noté ... voilà encore un thème peu joyeux mais qui fait découvrir des choses méconnues sur nos voisins européens !



Nina 12/09/2011 23:08



En effet un roman qui met en relief un fait divers plutôt dramatique pour les femmes irlandaise de cette époque pas si loin de la notre : 1992



L'or des chambres 11/09/2011 20:47



Ce livre là est dans ma LAL... Ainsi que beaucoup d'autres  ! Je le lirais certainement... un jour...



Nina 13/09/2011 23:31



Ho la la les LAL les PAL et les blogs.... permettent de se rendre compte que nous sommes des fourmis lectrices et la production littéraire une montagne !!!! Mais mauvaise pente est une superbe
livre.....



Anis 10/09/2011 10:48



Tu en parles vraiment très bien, avec beaucoup de justesse et de finesse. Tu traduis exactement ce que j'ai pensé et ressenti à la lecture de  ce beau livre. Je n'ai rien lu d'autre de cet
écrivain mais j'aimerais beaucoup.



Nina 11/09/2011 08:39



Merci et j'avais envie d'écrire encore plus de choses il y a tellement de scènes intéressantes de réflexions c'est un roman vraiment remarquable. Je crois qu'il a écrit un autre livre je vais me
renseigner....



Mes auteurs favoris