Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 11:19

Marina.gif

Editions Presses Pocket / 288 pages : 2011 dans la 1ère édition

salon-du-livre-2013.png 

« Barcelone, ville des prodiges », invitée du Salon du livre 2013

 

Carlos Ruiz Zafon fait partie des auteurs barcelonais invités au salon du livre. Ses livres ont trouvé leur place sur les tables des librairies françaises depuis la parution de son célèbre roman "L'ombre du vent".

Marina est un roman qui ne fait pas partie du cycle du "Cimetière des Livres Oubliés" mais on retrouve le style de l'écrivain. L'histoire se passe à Barcelone dans les années 1980 et met en scène un amour impossible qui va réveiller des forces démoniaques endormies dans les souterrains de cette ville emblématique des romans de Carlos Ruiz Zafon.

Oscar est un adolescent qui vit dans un pensionnat. Il souffre de solitude et part en promenade dans les quartiers de la vieille ville pour tromper son ennui.

Les rues qui avoisinaient le collège traçaient une ville fantôme. Des murs envahis par le lierre défendaient des résidences monumentales. Propriété envahies par les mauvais herbes, livrées à l'abandon, où la mémoire paraissait flotter, livrées à l'abandon, ou la mémoire paraissait flotter comme une brume qui refuse de partir. (extrait p. 15).

Un soir, Oscar suit un chat étrange qui l'emmène dans une mystérieuse demeure qui semble abandonnée. Un chant mélodieux prend le relais et  incite l'adolescent curieux à pénétrer dans la maison. Hypnotisé par cette voix, le jeune homme continue son exploration, regarde le décor d'une autre époque qui s'offre à lui. Emporté par son émerveillement, il prend dans sa main une montre ancienne pour l'examiner, quand soudain une silhouette se lève d'un fauteuil et se tourne dans sa direction.

Oscar s'enfuit de la maison et arrive tout essoufflé devant son pensionnat avec dans sa main la vieille montre en or.

Oscar va devoir rendre cette montre et c'est ainsi qu'il va  rencontrer la jeune et jolie Marina, son père et toute leur histoire familiale frappée d'une malédiction.

Les ingrédients de ce thriller à la sauce Zafon sont tous aussi épicés que les autres romans et se déguste avec autant d'avidité pour savoir comment se termine cette aventure complexe, où il est question d'un certain docteur Shelley et d'inventions diaboliques. Carlos Ruiz Zafon nous offre là un petit clin d'oeil à Mary Shelley et son célèbre roman "Frankenstein ou le Prométhé moderne".

Cette année, je ne peux pas aller au salon du livre. Sinon, je serais allée rendre visite à Carloz Ruiz Zafon sans hésiter !

Un autre avis sur ce roman chez Yspaddaden

1054642.jpeg

 

Un article intéressant à lire ICI sur Carlos Ruiz zafon qui nous dit : "Je suis un dragon ! Et mon pays c'est la littérature"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catherine 17/04/2013 14:44


Je l'avais bien aimé ce roman, je l'ai pris comme une préquelle, une galop d'essai avant la série des livres oubliés.

Nina 01/05/2013 18:04



Oui en effet ce roman est un aperçu de ce que nous propose l'auteur dans son magnifique cycle du cimetières des livres oubliés.



Yspaddaden 23/03/2013 20:22


Je suis allée au salon hier mais ne l'ai pas vu. J'aime bien lire un Zafon de temps en temps, ses ambiances me plaisent et me font regretter de ne visiter Barcelone qu'en livres. Ceci dit ces
derniers temps, je l'arpente beaucoup ! Merci pour le lien.

Nina 25/03/2013 11:56



Je suis allée à Barcelone 2 fois 1 journée, cette ville est déroutante, c'est un livre d'art à ciel ouvert. J'espère y revenir plus longtemps. On retrouve toute cette ambiance dans les livres de
Zafon. Il me semble qu'il était prévu en dédicace que samedi après-midi.



Anis 23/03/2013 00:15


C'est dommage que tu ne viennes pas. Justement ce soir je cherchais ce livre que j'avais acheté et je voulais le lire mais impossible de le retrouver. Il doit bien être quelque part...

Mes auteurs favoris