le roseau révolté

Publié le par Nina

0c2bb9a7b9fdb8c010caa8bebbbe27fa.jpg

Edité par Actes Sud en 1988

ce court récit de 70 pages a été écrit en 1958

 

De tous les romans que j'ai lus de cette auteure, celui-ci est mon préféré.

Ce roman est incroyablement moderne pour l'époque, parce que aborder le thème de la liberté de la façon dont Nina Berberova la conçoit peut encore nous apporter une source de réflexions.

La notion de liberté selon Nina Berberova :

Depuis ma prime jeunesse, je pensais que chacun, en ce monde, a son no man's land, où il est son propre maître. Il y a l'existence apparente, et puis l'autre, inconnue de tous, qui nous appartient sans réserve. Cela ne veut pas dire que l'une est morale et l'autre pas, ou l'une permise, l'autre interdite. Simplement chaque homme, de temps à autre, échappe à tout contrôle, vit dans la liberté et le mystère, seul ou avec quelqu'un, une heure par jour, ou un soir par semaine, ou un jour par mois. Et cette existence secrète et libre se poursuit d'une soirée ou d'une journée à l'autre, et les heures continue à se suivre, l'une l'autre.

De telles heures ajoutent quelque chose à son existence visible. A moins qu'elles n'aient leur signification propre. Elles peuvent être joie, nécessité ou habitude, en tout cas elles servent à gagner une ligne générale. (...)

Ils me font pitié, ceux qui, en dehors de leur salle de bain, ne sont jamais seuls.

Soit dit en passant, l'Inquisition ou l'Etat totalitaire ne sauraient admettre cette seconde existence qui échappe à leur contrôle.(...) (Extrait de la page 32 et 33)

L'histoire :

La guerre oblige deux amants à se séparer momentanément. Elle, russe exilée, reste à Paris et lui part pour la Suède son pays d'origine. A la fin des conflits, Convaincue de la solidité de leur amour, l'amante part à la recherche d'Einar son amant. Mais l'un des deux n'a pas su garder sa liberté intérieure, son intégrité, ses convictions.

Un roman intense ou chaque phrase est chargée d'émotion mais aussi d'un certain réalisme sur la peur et la lâcheté des êtres humains.

Biographie

Publié dans Littérature russe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anis 13/04/2012 18:34


J'avoue que tes articles successifs m'ont vraiment donné envie de lire et relire Nina Berberova. Bravo pour ces articles Nina !

Nina 13/04/2012 22:49



Merci Anis ! Nina Berberova était, elle aussi, une femme qui avait vraiment réfléchi à sa manière d'être, de vivre en tant que femme : une grande Dame.



DENIS 12/04/2012 22:13


merci pour ce texte qui complète notre connaissance de Nona Berberova


je t"ai ajouté à la liste récap de ce soir

Nina 12/04/2012 23:19



Oui je m'y tiens...... Bon je vais aller voir cette liste.