Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

11 octobre 2009 7 11 /10 /octobre /2009 10:00

Editions Belfond / 2007 : 229 pages

De nouveaun j’ai eu un réel plaisir à lire cet auteur qui nous  promène dans son univers bien spécifique peuplé de personnages à la fois simples, fantaisistes, pittoresques et du coup terriblement attachants.

Ce roman a une introduction originale, car on peut  s’imaginer que l’auteur nous propose de l’accompagner pour une balade nocturne dans Tōkyō puisque qu'il utilise non pas le "je" mais le "nous" pour raconter cette hsitoire.

A chaque chapitre, nous sommes informés de l’avancée de la nuit grâce à une pendule placée en début de chapitre. Il est 23h 56, on commence par observer la ville dans son ensemble : « Ce paysage urbain, nous l'observons à travers les yeux d’un oiseau de nuit qui volerait très haut dans le ciel p.7». Puis comme si nous avions une caméra, nous effectuons un zoom sur un restaurant, et plus particulièrement sur une jeune fille assise seule à une table, complètement absorbée par la lecture de son livre. Un jeune homme rentre dans le bar, la regarde puis étonné de  la reconnaître, se présente et lui demande l’autorisation de s’asseoir près d’elle et entame une conversation…..

A priori, cette histoire commence bien banalement et pourtant c’est à partir de cette simple rencontre que nous allons vivre une succession de scènes de plus en plus surprenantes qui vont nous plonger dans la vie nocturne un peu marginale de cette ville tentaculaire, peuplée de gens  et d' évènements étranges et insolites. Le roman se termine au petit matin, la dernière pendule nous indique 6h 52.

Ce roman m’encourage à lire au plus vite « Kafka sur le rivage » lacune que je vais vite comblée !!!

 

Tōkyō  東京都

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

la librivore 30/04/2010 16:48



J'ai très envie de découvrir la littérature japonaise. Je note celui-là et je le lis après.



Nina 01/05/2010 09:54



Tu as raison, la littérature japonaise est vraiment différente c'est un voyage dépaysant.



Soie 10/11/2009 17:45


Suite à ton billt, j'ai fait des recherches dans ma bibliothèque et je l'ai lu en une après midi :-). J'ai passé un très bon moment, l'ambiance est vraiment particulière.


Nina 10/11/2009 21:04


C'est vrai qu'il se lit vite et l'univers de la nuit entre réalité et rêve et originale


Soie 02/11/2009 09:24


Lui aussi il a une façon d'écrire particulière. C'est un auteur que j'aime bien. J'ai plusieurs de ses livres à la maison, je ne sais plus si j'ai celui là, j'ai Kafka sur le rivage et saules
aveugles, femmes endormies, un recueil de nouvelles ... tout deux à lire.


Nina 07/11/2009 23:37


Je crois que je vais lire tous ces livres !!!


george 29/10/2009 09:29


Je ne connais pas ce roman de Murakami... j'ai lu plusieurs romans de cet auteur, et j'ai particulièrement aimé : "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil"... et il paraît que "La course au
mouton sauvage" est l'un de ses meilleurs romans... !


Nina 07/11/2009 22:09


La course au mouton sauvage je ne connais pas ce titre, merci pôur l'info je le note pour me le procurer.


jean-philippe 26/10/2009 22:47


voilà encore de la bonne lecture !! tiens , je vais me jeter sur ce livre là aussi !! merci Nina !!


Nina 29/10/2009 08:30


Merci et à bienôt !


Mes auteurs favoris