Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 23:01

Blogoclub-copie-1.jpg

Le message

 

Andrée Chedid  / Edition Flammarion : collection étonnants classiques

 

Avec cette nouvelle séance, le Blogoclub rend hommage à Andrée Chédid récemment disparue. Chacun(e) choisit un titre, ce qui a l'avantage de présenter son œuvre. J'ai opté pour ce roman que je ne connaissais pas, car cette  collection qui s'adresse plutôt aux collégiens et aux lycéens propose un dossier pédagogique qui approfondit le thème et l’œuvre de l'écrivaine.

J'ai ralenti ma lecture et lu d'une façon plus "scolaire" et j'avoue que je n'aurais peut-être pas pris le temps de réfléchir à tous les points mentionnés dans le dossier.

La guerre est le thème de ce livre. le pays pourrait être les conflits de l'ex-Yougoslavie entre 1991-2001. Il ne faut pas oublier que cette guerre est la plus meurtrière en Europe depuis la seconde guerre mondiale.(trois cent mille morts et un million de déplacés. Notes du livre).

 

Le roman commence tragiquement. Dans un pays en guerre, une jeune femme marche à grands pas. Son unique but est de rejoindre l'homme qu'elle aime pour se réconcilier avec lui après une de leurs innombrables disputes. Ce rendez-vous est important, leur avenir ensemble est en jeu. Le jeune homme repartira pour toujours si elle ne vient pas. Une balle tirée par un franc-tireur  traverse l'épaule de la jeune femme et l'empêche de poursuivre sa route.

Ce roman est construit à la manière d'une tragédie grecque, l'héroïne du roman est frappée par le destin et va lutter jusqu'à la fin pour sauver son amour. 

L'angoisse de la jeune femme dans l'impossibilité de se rendre à son rendez-vous se mêle à celle de la ville en guerre. Un couple va l'aider, la femme va tenter de porter le message au jeune homme qui attend. L’hôpital est détruit et l'ambulance tarde à venir, dans cet univers cauchemardesque, l'émotion gagne en puissance, mais l'amour sera t-il plus fort que la guerre ?

En opposant ce couple d'amoureux qui symbolise la vie et la guerre qui représente la mort, Andrée Chédid démontre avec beaucoup de finesse toute l'horreur de la guerre.

A-Chedid.jpg


Andrée Chédid est née en 1920 au Caire. Des l'âge de dix-huit ans, elle écrit des articles destinés à la presse et compose des poèmes. En 1942, elle part vivre au Liban avec son mari qui l'encourage à écrire. En 1946, elle s'installe définitivement à Paris. Naturalisée française, elle est devenue l'une des grandes figures de la littérature contemporaine française.

Pour lire d'autres articles sur l'oeuvre d'Andrée Chédid le site de Sylire, l'organisatrice de ce Blogoclub Ici



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Margotte 02/06/2011 11:53



J'ai découvert André Chedid cette année par le biais d'un recueil de nouvelles : j'ai vraiment aimé ! Ton billet donne envie d'aller voir du côté de ses romans aussi.



Nina 07/06/2011 22:51



Je suis heureuse que tu lises des romans de cette auteure, grace aux blogs on parle encore d'elle.



claudialucia ma librairie 01/06/2011 19:06



J'ai aimé ton commentaire qui me done envie de découvrir le livre. Ce  thème, le combat entre la Vie et la Mort a l'air d'être récurrent chez Andrée Chedid. Il est aussi abordé dans le livre
que j'ai lu : Le sixième jour.


http://claudialucia-malibrairie.blogspot.com/2011/05/le-sixieme-jour-andree-chedid.html



Nina 07/06/2011 22:22



J'ai l'impression qu'Andrée Chédid a voulu ainsi nous montrer l'horreur de la guerre et son folie destructrice en tuant cet amour naissant Ce n'est pas une histoire romanesque mais la guerre dans
toute son horreur.



Griotte 01/06/2011 18:48



Je découvre également l'auteur par ma lecture et j'ai été conquise. Une occasion de découvrir ton blog également !



Nina 07/06/2011 22:13



Le blogoclub permet d'aller se promener à la rencontre d'autres blogs moi j'aime bien, je manque juste un peu de temps pour y aller plus souvent. Je vais aller visiter ton blog.



Anis 01/06/2011 12:51



C'est quelqu'un d'important parce qu'elle apporte aussi un regard d'outre Méditerranée. Cela fait du bien de voir que c'est son mari qui l'a incitée à écrire. Cela prouve que dans certaines
classes et dans certaines conditions, les femmes de son époque pouvaient trouver un vrai dialogue avec leur mari. Mais c'est l'exception qui confirme la règle. J'aimerais bien la relire. je suis
en train de relire en ce moment "Un barrage contre le Pacifique", et c'est agréable de relire et d'approfondir. Merci pour ton long commentaire dans la rubrique philo que j'ai lu avec beaucoup
d'intérêt et auquel j'ai répondu.



Nina 05/06/2011 21:40



Oui en effet Andrée Chédid avait un mari qui semble ne pas l'avoir enfermée dans son rôle "d'épouse", mais c'était aussi parce qu'elle avait un personnalité forte et intelligente qu'elle a pu
nous donner ces beaux livres. J'adore Marguerite Duras, et j'aime particulièrement ce roman, j'ai vu le film avec Isabelle Huppert, c'est vraiment une histoire très forte.



Fransoaz 01/06/2011 09:26



Je découvre l'auteure avec ma participation au blogoclub et vais certainement enchainer avec ce titre-ci ou le sixième jour.


Je découvre, lors de ma balade matinale, une auteure sensible et des thèmes récurrents et poignants.


 



Nina 05/06/2011 21:27



Oui c'était une écrivaine et un femme d'une grande qualité humaine. Il faut continuer à la faire vivre en la lisant.



Mes auteurs favoris