Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

12 novembre 2010 5 12 /11 /novembre /2010 20:46

Le-jour-avant-le-bonheur 

 

Edition Gallimard : 137 pages / 2010

 

« Je ne crois pas aux écrivains,

mais à leurs histoires »
Erri De Luca

 

Naples juste après la seconde guerre mondiale se remet de ses blessures.

Dans un immeuble du quartier populaire de Montedidio vit un jeune orphelin. Sa mère adoptive qu'il ne voit jamais, lui finance ses études, il dort dans un réduit.

Le concierge de l'immeuble Don Gaetano est lui aussi orphelin, c'est un homme bon et généreux, il va prendre le jeune garçon sous sa protection et contribuer à son éducation. Près de lui, il y a aussi Don Raimondo le bouquiniste qui va lui prêter des livres et le laisser lire à sa guise. Il va grandir au milieu de ce quartier napolitain avec les habitants de l'immeuble qui vont lui servir de famille et partager avec eux, les souvenirs d'une guerre encore présente dans les esprits, les parties de scopa, ce jeu de cartes qui permet d'occuper le temps libre et de discuter, mais aussi les matchs de foot avec ses copains et poursuivre ses études.

 L'enfant devenu jeune homme est le narrateur de ce roman. Il apprend ses origines grâce à Don Gaetano qui connaissait bien son père et sa mère et  retrouve Anne qui était la petite fille cachée derrière une fenêtre du 3ème étage de l''immeuble, et qu'il apercevait en jouant au ballon. Ce souvenir d'enfance qui le hantait souvent, revient sous la forme d'une belle jeune fille, mais Anne n'est pas une jeune fille comme les autres, elle est autiste. Pour ce jeune homme à l'enfance différente, cette particularité n'est pas un handicap. 

Mon avis : Le style de cet écrivain est original mais ne m'a pas vraiment séduite. Pourtant, même si ce n'est pas un grand coup de cœur, j'ai aimé ce roman car l'auteur y confie ses propres souvenirs, et rend hommage ainsi à toutes ces enfances malheureuses, ces victimes de la  guerre,  des régimes fascistes, des déportations et qui donnent un ton particulier à toutes leurs histoires. 

 

  _full.jpg

 

Biographie d'Erri de Luca

Une enfance dans le quartier populaire de Montedidio 

Erri De Luca est né à Naples en 1950,  dans une famille bourgeoise napolitaine appauvrie par la guerre et passe son enfance dans le quartier populaire de Montedidio. Son père,courtier en fruits et légumes, lui transmet sa passion des livres. Son lit d'enfant était installé dans une pièce remplie de livres, de romans et d'essais sur la deuxième guerre mondiale."Je n'avais pas de chambre d'enfant : j'étais l'hôte des livres de mon père". Il découvre le monde des adultes par les livres qui l'entourent. Il a hérité de son père le goût des livres et de la lecture comme plus tard il héritera de sa bibliothèque.

 Il a 18 ans en 1968 et se trouve alors à Rome. C'est à partir de cette époque qu'il embrasse l'action politique, repoussant la carrière de diplomate qui lui était destinée. Dans les années 70, il est dirigeant actif au sein du mouvement d'extrême gauche Lotta Continuaque dirige Adriano Sofri. Il devient ensuite ouvrier spécialisé chez FIAT, manutentionnaire à l'aéroport de Catane, chauffeur de camions, puis maçon, travaillant sur divers chantiers français, africains ou italiens.

Ses romans se situent tous à Naples et ont tous un fondement autobiographique."Mes romans se ressemblent parce que le personnage principal en est la ville de Naples.Tous les autres protagonistes sont des fourmis,installées sur les pentes du volcan.(...)  Extrait de Wikipédia.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

luocine 23/02/2012 22:33


j'ai beaucoup aimé l'ambiance particulière de ce roman . Et j'ai apprécié votre texte alors j'ai mis un lien vers votre blog


Luocine

Nina 04/03/2012 00:27



Merci, c'est vrai que ce roman est particuier, il dégage l'univers d'une époque trouble de l'Italie.



cardinaud 14/12/2010 13:26



Super, tu as pris du temps pour le faire, mais géniale bravo.


Tu as beaucoup d'idées, continue bel exemple.


Ton boulot, tu le fais à fond, continue sur cette voie, tes lecteurs doivent apprécier.


Bon courage pour la suite de ton oeuvre



Nina 17/12/2010 21:41



Merci beaucoup !!!



DENIS 13/11/2010 18:53



c'est un auteur que je souhaite découvrir dès que possible car sa vie a nourri son oeuvre et quelle vie auprès des humbles, des ouvriers et il a beaucoup à nous apprendre



Nina 16/11/2010 23:02



Oui c'est vai c'est un grand militant pour la cause du peuple, c'est un auteur à découvrir...



clara 13/11/2010 11:25



J'aime beaucoup l'écriture de cet auteur !



Nina 16/11/2010 23:02



Il faudait que j'en lise d'autres pour mieux me rendre compte de sa valeur.....



Mes auteurs favoris