Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 22:19

Le dernier patriarche

Najat El Hachmi

Actes sud  366 pages / 2009

Roman traduit du catalan par Anne Charlon

Le narrateur de ce roman est la fille de Mimoun, le dernier des grands patriarches de la famille Driouch. Elle nous raconte la vie quotidienne dans son bled marocain, la soumission aux coutumes ancestrales, la naissance de son père, ce fils tant attendu qui endossera le rôle de  grand patriarche, la vie et l’éducation de sa mère, mais aussi le XXème siècle qui apporte des changements sociaux importants, et même dans ce village marocain des années 50, les idées évoluent, le changement est en marche.

Mimoun  Driouch est certain d’avoir un destin à accomplir, mais ce n’est pas celui dicté par sa famille,  qui attend de lui le même comportement que ses aïeux. Il est tiraillé entre le poids des traditions familiales et son envie de vivre ailleurs et différemment. Les doutes s’installent en lui, face à l’incompréhension de sa famille qui le pense incapable d’assumer son rôle de patriarche. Peu à peu, son mal-être se transforme en violence excessive et sa femme devient la principale victime de sa folie destructrice. Il  applique avec excès sa toute puissance masculine en toute impunité puisque dans son pays, les femmes sont soumises à leurs maris. L’immigration de la famille en Espagne ne changera rien au  comportement de Mimoun, la famille subit toujours le joug paternel. C’est sa fille unique qui va réagir à la dictature paternelle. Cette jeune fille, malgré la violence de son éducation, ne va pas être écrasée par le poids des traditions.  Elle voit en Espagne des modèles féminins différents, ils vont lui  permettre de réfléchir  sur la condition des filles de son pays.   Comment se libérer de ses chaînes ? Comment vivre par et pour soi-même ? Comment devenir une femme à part entière sans être mariée ?  Pour la fille  de Mimoun, la liberté est difficile à acquérir, son combat va être difficile à mener pour enfin penser et  vivre selon ses propres valeurs, ses propres choix.   

Mon avis : Un roman de très grande qualité, qui nous interroge sur la liberté et la condition féminine avec beaucoup de réalisme, de finesse. Les éditions Actes Sud nous offre vraiment des romans étrangers d’une très grande qualité.

Un autre avis : eternelretour


village marocain
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Constance 06/02/2010 11:50


Entre ton billet positif et les éditions actes Sud je ne peux que noter !!


Nina 08/02/2010 10:17


Tu as raison ce livre est magnifique !!


nina de zio peppino 02/02/2010 10:56


Entièrement d'accord. Je crois même que c'est ma maison d'édition préférée.


Nina 02/02/2010 20:51


J'aime bien aussi les éditions Zulma, les éditions Gaîa...... et puis il y en a d'autres qui sont vraiment bien.


denis 30/01/2010 18:14


tout à fait d'accord pour ce qui concerne Actes Sud
quand je vois un livre publié chez eux je n'hésite jamais à le lire
ici un auteur à découvrir


Nina 31/01/2010 22:46


Actes sud c'est la qualité littéraire, l'originalité des oeuvres, mais aussi une très belle qualité d'édition, le papier, le format même les poches sont beaux !!!


Mes auteurs favoris