Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 09:40

Casajuana

Roman traduit du catalan par Marianne millon : 237 pages / 2009

 

Ce livre a reçu le prix Ramon Llull

 

 

Ce roman se passe à Barcelone, capitale de la catalogne. Dans un immeuble déserté par ses occupants pour cause de rénovation, un écrivain fait de la résistance. Ramon Balaguer ne veut pas déménager de peur de perdre toute son inspiration. Rien ne le fera changer d’avis, ni les menaces, ni l’offre avantageuse que lui fait régulièrement le propriétaire, il n’a qu’une idée en tête terminer son roman là ou il l’a commencé, c’est à dire dans son appartement.

Dans cet immeuble déserté, Ramon Balaguer s’aperçoit peu à peu de la décrépitude qui gagne les étages,  le gaz a été coupé, l’ascenseur ne marche plus. L’immeuble  prend très vite des allures de squatte, situation voulue par le propriétaire pour le faire partir au plus vite.  Des signes de présence humaine intrigue Ramon Balaguer et l’obligent  à mener une petite enquête. Que découvre t-il  dans un des appartements vide ?  Un squatter d’un genre bien particulier ! Un apprenti écrivain s’est installé là pour écrire en toute tranquillité !

 

Le roman est construit autour de ces deux personnages. Ramon Balaguer qui écrit des livres en castillan malgré son origine catalane et qui défend l’importance du lieu d’écriture et Miquel Rovira qui défend la langue catalane et décide d’écrire un roman en forme de  plaidoyer contre la langue castillane qui prend peu à peu le pas sur la langue catalane. Cette rencontre va donner des rebondissements inattendus  à leur vie respective et les  deux compères vont tour à tour être amis et ennemis.

Ce roman est un véritable plaisir pour tous ceux qui aiment les livres, les écrivains et les langues. Ces deux résistants  d’un genre particulier  nous entrainent  dans des discussions passionnées sur l’importance de la langue employée dans un livre, sur les lieux d’écriture, les romans, les lecteurs…..

Un roman que je recommande vraiment aux amoureux des livres.

 

En préface de ce livre Philip Roth a écrit :

"la littérature ne sert à rien, et elle est en même temps térriblement nécessaire".

 

Biographie de Carles Casajuana :

Ambassadeur d'Espagne  à Londres, Carles Casajuana a travaillé comme diplomate en Bolivie,  aux Philippines, à New York ou encore à Kuala Lumpur. Mais lorsqu'il reprend sa casquette d'écrivain, l'espagnol renoue avec ses racines catalanes et sa langue natale. Auteur d'un essai sur Nietzsche et de plusieurs romans dans son pays, Carles Casajuana reçoit en 2009 le prix Ramon Lull pour 'Le Dernier Homme qui parlait catalan', un récit sur l'identité et l'écriture.Extrait de Evène.fr 

 

Un avis très intéressant celui de Fattorus : ICI


4-barcelone-7

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mimi des Plaisirs 25/04/2010 21:28



Ce livre me tente particulièrement par les questions qu'il pose. Je crois pourtant que la langue catalane est extrèmement vivante et porteuse de talent.


J'ai un peu  visité votre blog suite à la rencontre de Limoges et je le trouve très riche et intéressant. J'y reviendrai. Que de challenges!


Cordialement. Mimi.



Nina 27/04/2010 23:23



Merci beaucoup, ça a été sympa de se rencontrer. Alors à bientôt.



DENIS 12/04/2010 20:53



alors ce livre est fait pour que je le lise



Nina 13/04/2010 15:37



peut-être bien !!!!!



denis 11/04/2010 10:51



en effet ce résumé me donne envie de lire ce livre plus plus...


merci pour cette découverte



Nina 12/04/2010 20:37



C'est un livre pour les amoureux des livres.....



Mes auteurs favoris