Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 23:18

hexa.jpg

Ecrit par Yoka Ogawa et édité par Actes Sud : 2004 /109 pages

 

Cette nouvelle est tout aussi insolite et surprenante que "l'annulaire" lu il y a quelques mois. Cette auteure a une imagination fascinante et sa manière de raconter montre une belle maîtrise de l'écriture.

La petite pièce hexagonale est un endroit insolite qui offre la possibilité de parler, de raconter et surtout de s'adonner à cet exercice seul.

L'héroïne de cette aventure  découvre cette étrange "pièce à raconter" par hasard, presque guider vers cet endroit par un enchaînement d'évènements qui n'ont rien d'insolites mais qui sont pourtant difficilement explicables.

"Le hasard et la destinée sont-ils des mots contradictoires ? C'est un problème auquel je réfléchis beaucoup ces derniers temps. On entend souvent parler d'histoires où une simple coïncidence a provoqué un grand changement dans une destinée."(extrait de la page p.64)

Comment fonctionne cette pièce ? Quel est l'intérêt de s'y enfermer pour parler et pour raconter quoi ? Voilà les questions que se pose notre héroïne à ceux qui s'en occupent.

"- Cette colonne hexagonale est la petite pièce à raconter, n'est-ce-pas ? Alors qu'est-ce qu'on y fait dedans ?

 - On y raconte bien sûr, répondit-il tout net, sans rien y ajouter.

 - Ce que l'on aime ce que l'on déteste, ce que l'on cache au fond de notre coeur ou ce que l'on n'arrive pas à cacher,  ce qui nous embarrasse, nous réjouit, des histoires du passé ou de l'avenir, la vérité ou n'importe quoi, tout est possible. On dit ce que l'on a envie de dire à ce moment-là." (extrait de la page 49)

Comme tous ces gens qui rentrent dans ce lieu propice à se livrer notre héroïne va elle aussi tenter l'expérience.

"Quand je sortis de la petite pièce à raconter, je sentis aussitôt que la teneur de l'atmosphère avait changé. Comme si la membrane qui m'avait entourée jusqu'alors, brusquement desséchée, tombait en poussière. Je pris de l'argent dans mon porte-monnaie, le déposai dans la coupelle en verre."(p 71)

Yoko Ogawa se sert de certains symboles liés à la psychanalyse pour mettre en place cette histoire. J'ai trouvé judicieux le fait qu'il n'y a ni docteur ni divan. Apprendre à se libérer seul de ses fardeaux grâce à la parole est me semble t-il le thème central de cette nouvelle, mais je ne m' hasarderais pas à des analyses poussées sur le sujet parce que même si j'ai vraiment apprécié ce livre, ce qui m'a un peu ennuyée, c'est que ne connaissant pas vraiment l'univers de la psychanalyse, il me manque des éléments pour comprendre tout le symbolisme qui en illustre cette histoire. Et peut-être aussi un manque de connaissance de la culture japonaise sur ce sujet.

Je vous invite malgré tout à lire ce roman original qui incite à la réflexion........

index.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fransoaz 09/02/2013 17:18


J'aimerais m'asseoir dans cette petite pièce pour le trop plein ou le politiquement incorrect, ça éviterait de trop charger l'entourage; les pauvres!


J'ai beaucoup aimé ce petit livre mais n'avais pas non plus toutes les clés pour approfondir le sujet.

Nina 12/02/2013 21:56



On me proposerait d'essayer de parler dans cette petite pièce et bien je me laisserais tenter moi aussi !!



Anis 06/02/2013 23:22


Elle a une écriture très lente je trouve, parfois j'ai un peu de mal même si j'aime beaucoup.

Nina 06/02/2013 23:37



J'ai surtout aimé cette petite pièce "parloir"



Philisine Cave 04/02/2013 20:20


une sorte d elivre qu'on lit comme une poèsie (enfin, je parle pour moi car parfois le sen de certains poèmes me paraît bien obscur)

Nina 06/02/2013 23:42



Oui comme une poésie ou bien un conte qui doit délivrer un message ou bien une morale mais à caractère psychologique peut-être ????



DENIS 04/02/2013 14:46


j'ai beaucoup aimé l'annulaire, donc celui-ci devrait me plaire

Nina 06/02/2013 23:42



Ha oui moi aussi c'est un roman qui m'a beaucoup étonnée en plus



Mes auteurs favoris