Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 10:40

Une découverte intéressante, que je recommande vivement !la-messagere-de-l-au-dela.gif

Mary Hooper / 238 pages : Edition Panama 2008

Littérature classée  "ADO"

 

La messagère de l'au-delà n'est pas une histoire fantastique comme le laisse entendre son titre. C'est même tout le contraire. Ce roman nous raconte, sous une forme romancée, la véritable histoire d'une jeune servante : Anne Green. Un des plus sombres fait divers de l'Angleterre du 17ème siècle. Cette jeune fille a été accusée d'infanticide avec préméditation pour avoir donné naissance à un enfant mort-né. Condamnée à mort par pendaison, Anne Green ne meurt pas mais tombe dans un état proche du coma.

Les faits que relate Mary Hooper, ne sont donc en rien irréels. Dans un style haletant, dynamique qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page, ce roman nous emmène dans une époque trouble, imprégnée d'obscurantisme religieux : l'Angleterre puritaine en 1650.  Le statut de servante à cette époque ne permettait pas de se rebeller contre les maîtres, de plus les hommes avaient tout pouvoir sur les femmes. Alors, quand la jeune Anne Green a avoué que le père de son bébé mort-né était le fils de ses maîtres, elle fut condamnée à mort, après un procès vite expédié.

Une histoire tragique, qui met en lumière un siècle qui ne pardonnait rien aux femmes, dont la vie était soumise à un code moral et social établi par les hommes et la religion. 

On trouve à la fin de l'ouvrage, une explication médicale et historique qui permet de comprendre cet étrange évènement.

L'avis de Clarabel et un autre  sur le blog d'Yspaddaden

Mary Hooper est née dans le sud-ouest de Londres, qui sert souvent de cadre à ses romans. La lecture de nouvelles la décide un jour à se lancer dans l'aventure de l'écriture et elle adresse un premier texte à une revue qui le retient pour publication. Mary Hooper n'a dès lors plus cessé d'écrire des romans, qui ont souvent une toile de fond historique. Elle est mariée et mère de deux enfants. (Source site Gallimard Jeunesse)

L'auteur Mary Hooper était présente au salon de Montreuil 2011. Actuellement seulement 5 romans sont traduits en français.

Le site de Mary Hooper ICI

Mary-Hooper-Books.JPG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 21/02/2012 13:04


Cela fait longtemps que je l'ai noté, ce titre car je suis fascinée par cette époque ! Je l'avais même réussi à l'emprunter à la biblio mais j'ai été obligée de le ramener sans l'avoir lu parce
que je manquais de temps (honte à moi !)

Nina 03/03/2012 23:27



C'est de la littérature "ado" alors Il se lit vite et en plus c'est écrit d'une certaine façon que l'on a du mal à lâcher le livre, mais il faut avoir le temps et en plus en bibli on prend
beaucoup de livres et après ça coince !!



Ys 29/01/2012 22:07


Quel beau livre, au titre trompeur en effet. De la littérature jeunesse comme je l'aime.

Nina 07/02/2012 22:05



Oui en effet c'est un livre vraiment trompeur qui va peut-être desservir ce livre.....



Leiloona 29/01/2012 15:03


Rah j'ai ce livre dpeuis plusieurs années et pour le moment j'ai toujours oublié de le lire. Pfff ! 

Nina 29/01/2012 22:30



Tu as ce livre depuis plusieurs année ? Et bien tu étais frachement en avance sur ton temps on en parle que maintenant Bravo mais bonmaintenant il faut le lire sinon tu vas être en retard !!!



luocine 29/01/2012 12:12


Grace à ton passage j'ai découvert ton blog (trè ssympa!), j'ai un très bon souvenir de ce livre ,je l'ai offert ensuite et il a beaucoup plu


Luocine

Nina 29/01/2012 22:41



Je crois que cette auteure va avoir un beau succès en France, merci et à bientôt.



Ewa 29/01/2012 11:02


Je ne connaissais pas cette auteure, sûrement parce que la trentenaire n’est plus ado. ;~)


Mais je me rends compte que je me dirige trop fréquemment vers la littérature « officielle d’hommes », celle « bien classée « . A part Collette et Marguerite Duras, je ne connais pas bien les
autres écrivaines préférées de Nina. A découvrir donc!


 


Juste une remarque : en dehors de notre civilisation occidentale, on vole toujours et on détruit impunément la vie des femmes. On a tendance à l’oublier. 

Nina 29/01/2012 22:44



Moi je bosse en bibliothèque, on a le choix quand les cartons de commandes arrivent alors je picore pas mal !!! Avant je ne lisais pas du tout ce genre de littérature mais maintenant c'est trop
tentant !!!



Mes auteurs favoris