Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 08:00

ChallengeDragonFeu                    Challenge Dragon 2012 organisé par

La culture se partage

 

9782742763016FS

Ecrit par Akira Yoshimura

Edition Actes Sud : collection Babel / 141 pages : 2006

 

Le titre de ce livre avec cette magnifique photo conjuguée avec le thème de ces récits : ambiance japonaise garantie !!!

Le premier récit :

La jeune fille suppliciée sur une étagère :

Mieko vient de mourir. Au moment où sa respiration s'est arrêtée, ses sens se sont affutés. Elle peut voir et entendre tout ce qui se passe autour d'elle. Mieko est devenu un esprit.

C'est ainsi que l'ont suit Mieko qui raconte les derniers évènements de sa vie de « jeune fille morte » avant d'être incinérée.

C'est évidemment morbide, puisque Mieko est au première loge de sa propre mort. elle raconte tout. D'abord, l’indifférence et l'avarice de ses parents qui l'ont laissée mourir plutôt que d'appeler un docteur. La dissection de son corps que ses parents, sans état d’âme aucun, ont vendu à la science. Le comportement des hommes dont certains un peu voyeurs, quand ils vont regarder, évaluer puis découper cette jeune fille afin de prélever les parties demandés. « Et qui choque beaucoup l'esprit de Mieko ».

Cette nouvelle est écrite dans un style clair et vif. C'est réglé comme du papier à musique, on veut savoir la fin !!! Est-ce un rêve ? Il va se passer quelque chose de réaliste. Et bien non ! L'esprit de Mieko est toujours là. Au fil des pages, il raconte les différentes étapes de la transformation de son corps mort. L'irréalisme de cette histoire s'oppose à l'extrême réalité de la mort. La mort banalisée par le découpage d'un être humain pour les progrès de la science. La mort qui est un commerce comme un autre.

L'auteur a réussi la prouesse de faire de l'humour avec un sujet grave. Humour noir garanti. En effet, j'ai « presque ri » à certains passages comme celui où l'ont met les cendres de Mieko dans l'urne : « l'intérieur du vase était tiède et confortable. Certains os émettaient encore un bruit léger semblable au cri du ver de terre. » (extrait de la page 68).

 

Le 2ème récit :

Le sourire des pierres.

Ce récit aussi est sur le thème de la mort.

Enfant, Sone va vivre une période traumatique avec le suicide de son père et de sa maitresse. C'est lui aussi qui va découvrir le cadavre d'une jeune femme qui s'est suicidé dans le parc ou il jouait avec ses copains. Ces morts étranges vont laisser un certain marque indélébile dans le cerveau du jeune garçon.

Un jour, Eichi reconnaît Sone son ami d'enfance sur le campus de son université. Il est content de retrouver ce copain dont il avait perdu le contact, depuis les problèmes de sa famille. Eichi lui demande de ses nouvelles, ce premier contact est un peu froid mais il en amène d'autres. Jusqu'au jour où Sone fait une étrange proposition à Eichi. Et c'est ainsi que le jeune homme comprend que son ami est hanté par la mort et par le suicide d'une façon irrémédiable.

Un récit fascinant, qui permet d'aborder certaines coutumes liés à la mort, qui parle des cimetières japonais.

J'ai aimé une nouvelle fois l'écriture de Akira Yoshimura qui m'avait déjà beaucoup impressionné avec son roman "Liberté conditionnelle".

Japon 2

images-copie-2

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 15/03/2012 11:51


Je survole ton billet car je vais le lire pour la rencontre du club lecture de mardi prochain dont le thème est la littérature asiatique ! C'est le seul titre de ce genre que j'avais dans ma PAL
;)

Nina 15/03/2012 12:57



Tu vas voir c'est une histoire terriblement étrange, tu vas avoir un succés fou en présentant ce livre !! C'est tellement japonais, j'ai adoré.



denis 14/03/2012 19:02


à retenir pour le salon du livre de vendredi

Nina 15/03/2012 13:01



C'est vrai que ce livre, rien que par sa couverture représente bien le Japon.



Catherine 13/03/2012 22:49


Merci pour cette nouvelle note de lecture dans le challenge. Décidément, tu as bien accroché avec cet auteur que je note pour mes futures lectures.

Nina 15/03/2012 13:02



Oui c'est vrai que j'aime beaucoup son style et ses sujets sont très originaux.



Anis 13/03/2012 19:15


Bravo pour ton très joli montage photo sur la littérature japonaise.

Nina 15/03/2012 13:07



Merci ! C'est vrai que j'ai été inspirée par ce thème !



Anis 13/03/2012 19:15


Je ne la connais pas du tout mais j'avoue qu'en ce moment je vais de découverte en découverte et je ne vais pas manquer de lire celui-là.

Nina 15/03/2012 13:05



2 récits qui mettent en scène des femmes. Tu vas aimer je pense. Et puis c'est tellement déconcertant.



Mes auteurs favoris