Hérodote et Stephan Zweig

Publié le par Nina

                                                                                                                                  

En visitant le vieux Lyon,  j'ai eu le coup de foudre pour cette boutique, elle dégage un réel  parfum d'autrefois, j'ai presque cru y découvrir des vieux grimoires !

  

J'ai fouiné un petit moment dans l'antre de ce bouquiniste, je n'ai pas acheté de livres mais je me suis amusée à lui trouver un lien avec un livre qui parle d'un  bouquiniste........et j'en ai trouvé un :

Le bouquiniste de Mendel de Stefan Zweig.  

Cette nouvelle fait partie du recueil de "romans et nouvelles" édité par la Pochothèque.  

 Stephan Zweig est un auteur qu'il faut absolument connaître. Sa vie et son oeuvre sont imprégnées d'humanisme. Il  a été victime de graves discriminations d'une part car il était juif, et en 1933 à cause de l'adaptation  cinématographique de sa nouvelle "Brûlant secret" qui attise la colère des nazis voyant dans le livre et le film une provocation. Un autodafé de ses livres a lieu à Berlin. De nombreux écrivains comme Thomas Mann et Hermann Hesse s'exilent. 

En 1942, Stefan Zweig se donne la mort avec sa femme au lendemain de la chute de Singapour.

Le bouquiniste Mendel

 un épisode de la Vienne d'avant et d'après la Première Guerre mondiale.

 

Comme dans les autres nouvelles du même recueil Stéfan Zweig se penche ici non pas sur un "évènement extraordianire", mais sur un personnage insolite, le bouquiniste Jakob Mendel installé dans son quartier général le café Gluck à Vienne.

Cette nouvelle de quelques pages et d'une force extraordinaire, l'auteur a su nous décrire et faire aimer ce personnage réellement habité par ses livres :

 Extrait : (...) Car il lisait comme d'autres prient, comme des joueurs se passionnent pour leur partie, ou comme des ivrognes suivent une idée fixe ; je l'avais vu lire avec un recueillement si parfait, que la manière dont lisent les autres gens m'a toujours semblé , depuis lors une chose profane(...) Et au dessus de la table, derrière lui son manteau noir très fatigué était accroché à une patère branlante, les poches bourrées de fiches et de revues. Mon ami toussa très fort pour annoncer notre présence. Mais Mendel, ses grosses lunettes tout contre le livre, ne remarqua rien(...)

Stefan Zweig compare cet homme simple et passionné avec  la fureur nazie qui monte et va tout anéantir.

Cette nouvelle fait environ  20 pages donc je n'en dévoilerais pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir de la découvrir.

Du même auteur, J'ai beaucoup aimé  : le joueur d'échecs, la confusion des sentiments, 24 heures de la vie d'une femme, la peur,   et il m'en reste encore beaucoup à découvrir....

 Pour avoir plus de renseignements sur Stephan Zweig et "le bouquiniste de Mendel" c'est  ici et aussi .

Et Hérodote c'est qui ?! :

Hérodote (en grec ancien Ἡρόδοτος / Hêródotos), né vers 484 ou 482 av. J.-C. à Halicarnasse (colonie grecque située sur le territoire des Cariens), actuellement Bodrum (Turquie), mort vers 425 av. J.-C. à Thourioi, est un historien grec. Il a été surnommé le « père de l'Histoire » par Cicéron (les Lois, I, 1), mais aussi du reportage ; il est en outre considéré comme l'un des premiers explorateurs. C'est également le premier prosateur dont l'œuvre nous soit restée. Encyclopédie Wikipedia.

Et pour ceux qui veulent vraiment en savoir plus sur Hérodote c'est ici !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B

j'ai beaucoup aimé cette nouvelle qui pourtant n'est pas la plus connue mais le personnage est attachant et on sent une vraie tendresse de la part de l'auteur Bonne journée


Répondre
N

Je l'ai découverte dans le recueil de nouvelles et j'ai vraiment adoré cette histoire qui montre bien l'engagement de Stephan Zweig contre le nazisme.


F
Très jolie boutique, dès que j'en vois une comme celle-ci, je peux y rester des heures, c'est souvent une vraie malle au trésor !
De S.Zweig, je n'ai lu que "Le joueur d'échec", un petit livre qui m'a beaucoup plu ! ;-)
Répondre
Oui cette boutique aurait pu servir dans le décor d'un des films d'Harry Potter (j'adore Harry Potter !!)
M
Jolie petite boutique, et est-ce une idée de ma part ou bien le ou la bouquiniste porte encore la blouse grise ? !
Répondre
A
Très bel article Nina; j'ai lu beaucoup de livres de Zweig et j'ai adoré "le jouer d'échec", j'en parle souvent de ce livre.
 

Quant à Hérodote, Thucydide ... tout ce qui est ancien, ça m'attire irrésistiblement!
Bonne soirée Nina
 

 
Répondre