Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 19:12

 Agota Kristof est devenue écrivain malgré les conditions difficiles de sa vie,
il faut lire ses livres, elle mérite tout notre intérêt et notre respect.



  
Agota Kristof est née en 1935 en Hongrie, à Csikvand. Elle arrive en Suisse en 1956, où elle travaille en usine. Puis elle apprend le français et écrit pour le théâtre.

En 1987, elle devient célèbre avec son premier roman, Le Grand Cahier, qui reçoit le prix du "Livre Européen" deux autres livres suiventn La Preuve et Le troisième mensonge, une trilogie traduite en trente langues.

Pour en savoir un peu plus sur cette écrivain hors du commun j'ai lu son livre L'Analphabète qui est un récit autobiographique.



L'analphabète
(Zoé, 2004, 58 pages) 

Cette autobiographie est composé de 11 chapitres pour 11 moments de la vie d'Agota Kristof, de la petite fille qui dévore les livres en Hongrie à l'écriture des premiers romans en français.
L'enfance heureuse, la pauvreté après la guerre, les années de solitude en internat, la mort de Staline, la langue maternelle et les langues ennemies que sont l'allemand et le russe, la fuite en Autriche et l'arrivée à Lausanne, avec son bébé, le besoin d'écrire envers et contre tout. 

Ces histoires, Agota Kristof nous les raconte sans tristesse, il y a même des scènes cocasses. Phrases courtes, mot juste, lucidité, humour, le monde d'Agota Kristof est bien là, dans son récit de vie comme dans ses romans.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nina - dans Agota Kristof
commenter cet article

commentaires

Florinette 27/02/2007 18:17

Un auteur que je ne connais pas encore, j'irai voir cette semaine à la biblio ! ;-)

Sylvie 27/02/2007 16:54

J'ai beaucoup aimé L'analphabète également ! Je me suis toujours dis qu'il fallait que je lise le Grand Cahier. L'as-tu lu ?

Nina 27/02/2007 17:36

Je vais mettre la trilogie le grand cahier, la preuve et le troisième mensonge sur mon blog dans la soirée...

nina 25/02/2007 23:22

hello Nina!
la littérature ma permis de relever la tête parfois…
j'aime en particulier la littérature américaine sinon j
JM le Clésio en particulier…
bises

Nina 27/02/2007 09:57

La littérature permet de relever la tête, de comprendre, d'avancer sans elle on serait quoi ?!!! je lis très peu de littérature américaine mais là je termine un Paul Auster c'est vraiment très bien j'ai lu aussi "la veuve de papier" de John Irving que j'ai trouvé pas mal. Le Clézio j'ai lu il y a longtemps"le procés verbal" je l'ai trouvé bien. A bientôt

n-talo 25/02/2007 22:44

cette femme mérite de vivre de sa plume - je te crois alors, même si cela m'a l'air noir,  je vais prévoir de les lire

yueyin 25/02/2007 08:39

J'avais adoré le grand cahier d'agota kristof, tu me donnees grande envie de découvrir l'analphabète.

Nina 25/02/2007 13:15

Tu n'as pas lu la suite c'est dommage....Je vais mettre ces trois livres sur mon blog prochainement : Le grand cahier, la preuve, le troisième mensonge. 3 petits livres sont très noirs mais quelle puissance d'écriture, on en a le souffle coupé!!j'espère qu'Agota kristof arrive à vivre de sa plume il y en a tellement qui écrivent des conneries et qui deviennnent riche avec (ça m'énerve!!).

Mes auteurs favoris