Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

3 décembre 2008 3 03 /12 /décembre /2008 01:30




Kawakami Hiromi - éditions Philippe Picquier - 2007

J'avais voté pour ce titre lors de la présentation de la liste sur la littérature japonaise du blogoclub.  le thème de la brocante me semblait original et peu traité dans les romans. C’est l’excellent roman "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil de Haruki Murakami" qui a remporté les suffrages.

Je suis donc entrée avec curiosité dans cette brocante japonaise située dans un quartier populaire de  Tokyo. Son propriétaire Mr Nakano  a  deux jeunes employés  « Hitomi et Takéo » et sa soeur Masayo, qui l’aident à chercher,   fouiner, et  à vendre les objets les plus divers. Il n’y a pas de sélections particulières, Mr Nakano est un fin connaisseur, il aime les  choses originales, incongrues et cette boutique est un lieu de passage pour des gens  tout aussi différents que les objets sont hétéroclites, et leur nom et leur  fonction  souvent inconnus comme le « kotatsu » : système de chauffage incorporé dans une partie du  plancher.

Nous suivons le quotidien de ces brocanteurs,  qui à force de travailler ensemble, de partager leurs repas, de se confier des moments plus intimes de leur existence  fonctionnent un peu comme  les membres d’une même famille.

 L’auteur a voulu mettre en valeur ce quotidien qui construit nos vies : le travail, les repas, les rencontres, les histoires d’amour, les projets, la maladie……. Et leur donner de l’importance.  

J’ai aimé comment l’écrivain a déroulé cette histoire, le quotidien peut être vite ennuyeux à raconter,  mais Kawakami Hiromi  nous le présente sous la forme de nouvelles, que l’on pourrait presque  lire dans le désordre. Chaque évènement  est ainsi séparé des autres, cela lui donne de l’importance, le met en valeur, le rend moins banal, moins quotidien.

Dans les romans asiatiques, la place consacrée à la nourriture est importante,  dans celui-ci  c’est  un vrai régal ! La première page commence par un déjeuner  au restaurant puis tout le long du livre les menus les plus exotiques s’offrent à nos papilles !!  : Du porc au gingembre, du riz au curry, des petits rouleaux de poisson au fromage, des seiches grillées, des radis noir confits…..,

Et pourtant malgré tous ces ingrédients : l'exotisme de ce pays, l’originalité de cette brocante avec ses personnages attachants et  la conception du livre, je me suis un peu ennuyée et j’ai eu du mal à  terminer ce roman.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 28/03/2010 20:03


Dans ma PAL ! :)


Nina 28/03/2010 20:57


C'est un roman particulier "très japonais" en fait !!!


Anjelica 28/12/2008 10:30

pour  l'instant, je ne suis pas tentée par la littératture japonaise . En tout les cas, la couverture du livre est belle.

Nina 28/12/2008 23:01


C'est vrai la couverture est attirante mais le livre l'est moins !!


Brize 03/12/2008 20:27

Nina, je ne connais pas grand chose en littérature japonaise, mais je me demande quand même si ce n'est pas assez souvent que le rythme est plutôt lent...En fait, je dis ça parce que je l'ai ressenti à la lecture de "La formule préférée du professeur" (même si j'ai bien aimé) de Ogawa et parce que ma fille a eu du mal à finir "Le chat qui venait du ciel" de Hiraide, que je lui avais offert, pour la même raison.

Nina 03/12/2008 23:11



Coucou Brize j'espère que tu vas bien, c'est le 3ème roman de littérature japonnaise et vraiment celui-ci manque vraiment de conviction, d'originalité, je crois que je vais lire Murakami car
"au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" es tvraiment excellent.



jean--philippe 03/12/2008 19:22

Voilà une idée de narration littéraire fort originale !! suivre le quotidien d'un brocanteur chinant pour dénicher la perle rare et vivre sa vie en faisant ce qu'il aime !! ah !! merci pour ce coup de projecteur Nina  ! sitot "cent ans de solitude" achevé : je me plonge dans ce livre que tu nous livres !! en te souhaitant une douce soirée !!

Nina 03/12/2008 23:05



Je ne sais pas s'il va te plaire tu verras bien....



Naina 03/12/2008 11:49

C'est un roman que j'ai apprécié. C'était la lecture qu'il me fallait à un moment de baisse de régime. Une lecture sans stress.Un petit bémol à propos d'une phrase du billet : la place de la nourriture dans la littérature asiatique. Je lis beaucoup de romans asiatiques et la majorité n'accorde pas une place si importante que ça à cette thématique.

Nina 03/12/2008 22:59



Ah bon c'est peut-être moi qui fait plus attention à ces détails car c'est une cuisine tellement fascinante,  et j'ai lu aussi beaucoup de littérature chinoise il y a quelques années et je
me souviens de beaucoup de descriptions de plats typiques.



Mes auteurs favoris