Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 19:54

Le Prix GONCOURT 2008 est décerné à :




Syngué sabour - Pierre de patience de ATIQ RAHIMI 
Edition P.O.L (154pages)

Ce roman se lit comme on boit un grand verre d’eau quand on meurt de soif, d’un seul coup !

Court, dense et violent, ces 153 pages nous submergent  très vite, par leur intensité, par la qualité de l’écriture, et puis par cette tragique histoire qui nous transporte dans ces pays où pour d’obscures raisons les femmes sont traitées  comme des esclaves.

Le roman commence par cette phrase « Quelque part en Afghanistan ou ailleurs ».  

Une guerre civile a éclaté, une femme se retrouve seule avec ses deux filles et son mari mourant,  tous les membres de sa belle-famille ont déserté la maison.  Les premiers jours et malgré une  panique absolue,  la femme va continuer de tenir son rôle auprès de son mari et va prier docilement comme le mollah lui a ordonné de faire. Le mari est allongé, il ouvre et ferme les yeux et respire difficilement, sa femme lui fait la  conversation comme s’il était encore en mesure de comprendre.   Son monologue quotidien va porter sur ce qu’elle ressent mais n’a jamais pu dire. Elle va lui raconter des détails de sa vie d’enfant, de jeune fille et d’adulte, mais aussi tous ses rêves, ses secrets, ses frustrations, et sa difficulté de vivre  dans ce pays ou les femmes n’ont aucun droit. Elle va lui décrire la succession d’humiliations, de peurs, et de coups qu’elle a reçu pour la seule et unique raison qu’elle est une femme.

La femme explique à son mari qu’il est devenu  sa « syngué sabour » cette pierre sacrée : « tu lui parles, tu lui parles. Et la pierre t’écoute, éponge tous tes mots, tes secrets, jusqu’à qu’un beau jour elle éclate. Elle tombe en miettes (…) et ce jour-là, tu es délivré de toutes tes souffrances, de toutes tes peines… » Extrait de « Syngué sabour » p. 87. 

Au début du livre Atiq Rahimi a écrit : « Ce récit, écrit à la mémoire de N.A. – poétesse afghane sauvagement assassinée par son mari -, est dédié à M.D ».

La fin tragique de ce roman est-elle un hommage à cette poétesse ? Qui est N.A et M.D ?

Voilà des questions que les  journalistes pourraient bien poser à "Atiq Rahimi" !












Félicitations à Atiq Rahimi pour avoir obtenu le Prix Goncourt.
Cet écrivain était pour moi un parfait inconnu jusqu'à qu'il soit cité sur la liste
des "Goncourables" !! 
l'originalité du thème m'a d'abord intriguée puis emballée ! c'est pour cela que j'avais franchement envie qu'il soit "l'élu". Et quelle belle surprise !! On raconte tellement de choses sur ces prix littéraires et bien chut ! car cette année on ne peut dire que bravo aux membres du prix Goncourt pour leur originalité !! 
Cet écrivain franco-afghan a écrit 4 romans, dont celui-ci en langue française. Je suis très heureuse d'avoir découvert cet écrivain, qui était parait-il le chouchou des libraires ! En attendant de lire la suite de son oeuvre, je vais m'empresser de lire ces 3 autres romans.

Un autre avis celui de Naina 
et de la passion des livres Mais aussi celui de l'or des livres
et l'article très documenté de : Sylvie

Partager cet article

Repost 0

commentaires

claudialucia 28/07/2011 15:42



J'ai vu qu'il était dans tes écrivains préférés alors je suis allée lire ce que tu avais pensé de Syngue Sabour, une oeuvre qui moi aussi m'avait emballée. Une fin un peu hermétique qui avait
entraîné pas mal de discussions intéressantes. Je crois que cette année- là le prix Goncourt avait fait l'unanimité.



Nina 28/07/2011 23:34



Il a sorti un livre récemment je le lirais des que possible, j'avais vraiment adoré la pierre de patience. Un beau prix Goncourt en effet.



Nicolas 27/06/2009 23:12

Je ne partage pas ton enthousiasme. Je ne vois pas où est le chef-d'oeuvre. Ca se lit bien mais ça s'oublie tout aussi vite. Je n'ai pas accroché, mais après c'est une question de goût.

Nina 28/06/2009 10:29


C'est sûrement une question de gout car ce roman j ene l'ai toujours pas oublié.......


Géraldine 15/02/2009 22:40

J'ai dévoré ce livre en un après midi et en ai obtenu une dédicace le soir même par l'auteur, lors d'une conférence en sa présence !

Nina 16/02/2009 22:56


Oh la la veinarde, je suis jalouse !!!!


sylvie 06/02/2009 21:02

Je l'ai lu aussi. Et j'ai beaucoup aimé. Nous sommes pratiquement tous unanimes sur ce beau texte.

Nina 09/02/2009 21:53


Oui c'est un texte qui rassemble qui unit vers une même pensée "l'importance de la liberté"


la Pyrénéenne 11/12/2008 09:32

Je l' ai lu ! En général , je ne me précipite pas sur les Goncourt ( si j' en ai lu 3 en tout , ce doit être le bout du monde ! ) mais le thème ET ton billet m' ont donné envie de le lire et ô surprise , il était là devant mes yeux , disponible au rayon nouveautés de ma bibli ! Et qu' est-ce que je suis contente de l' avoir lu Quelle lecture forte ! Je vais de ce pas lire les billets complémentaires cités ici ...

Nina 11/12/2008 23:28



Je suis contente car moi aussi je ne me précipite pas sur le Goncourt mais là franchement ce roman et cet écrivain méritent ce prix !!



Mes auteurs favoris