Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 22:02



















Gaetano Bolàn - Edition La Dragonne - 86 pages

Gaetano Bolan est né en 1969 à Arica au Chili. Il vit aujourd’hui à Valparaiso, après plusieurs années passées en France. La boucherie des amants est son premier roman, d’ores et déjà accueilli par un large public.

Un peu comme le livre « Matin brun » l’auteur nous livre en 81 pages toute l’horreur de la dictature et ses conséquences.  

 

Tom est un enfant chilien, sa naissance difficile l’a rendu aveugle et orphelin. Ce double handicap a donné paradoxalement à cet enfant le don du bonheur, chaque jour son regard intérieur et ses yeux de nuit apportent de la gaieté à tout le quartier. (…) « L’enfant Tom était apprécié de tous. Il était doux, il était tendre. Et espiègle avec ça ! Il furetait ici et là, les mains devant lui, comme ouvertes pour attraper le vent, et trottinait benoîtement. Les gens étaient affables avec lui ; sa seule présence suffisait à ramollir les cœurs les plus endurcis. »(…)

Tom l’enfant au cœur pur a un secret qu’il garde sagement en lui, il aimerait connaître l’amour d’une mère de remplacement, mais l’enfant au cœur pur va plutôt être confronté à la barbarie des hommes. (…) «Il avait suffi d’une éclipse de lune et d’un grand brasier pour le faire basculer dans le monde adulte. Aussi l’enfant continua-t-il de regarder la nuit ; il sentit qu’il lui faudrait dorénavant être solide comme le boucher Juan  pour affronter le monde et ses chimères ». (…)  

 Un stylo et quelques 80 feuilles, il a suffit juste cela à Gaetano Bolàn  pour témoigner de l'horreur des dictatures. l'auteur a réalisé une véritable prouesse : écrire un livre admirablement poétique malgré le thème grave qu’il aborde. Un roman à lire, à donner à offrir.
Si vous voulez lire un autre avis celui de Sylire

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joelle 11/07/2008 19:53

J'avais adoré ce roman qui se rapproche de la fable. D'ailleurs, c'était lui que j'avais mis en premier dans mon classement pour le prix CEZAM il y a quelques années mais il n'avait fini que 2ème ... snif !

Nina 14/07/2008 21:53


Ah zut il mérite d'être 1ER !!!


Eireann Yvon 28/06/2008 12:40

Une découverte! A lire.Yvon

Nina 01/07/2008 23:12


En effet un peit livre vraiment intéressant à lire


jean-philippe 26/06/2008 18:49

Ah !! du nouveau chez toi ! je découvre avec plaisir et je vais me procurer prochainement ce livre ! en ce moment je lis un des tomes de la trilogie de Stieg Larsson ..c'est tout simplement géant !!! beau week end à toi !

Nina 01/07/2008 23:23


En effet c'est vraiment GEANT !!!


sylire 25/06/2008 19:30

J'ai eu un coup de coeur moi aussi pour ce livre. J'en parle icihttp://sylire.over-blog.com/article-7087147.html

Nina 25/06/2008 23:37


Oui j'ai oublié de mettre ton lien sur mon article en ce moment j'ai la tête en l'air ce doit être l'été qui me rend comme ça !!!


Florinette 25/06/2008 12:09

J'ai ce livre de noté, mais pour l'instant j'ai besoin de lecture un peu plus gaie, ça doit venir du temps ! ;-)

Nina 25/06/2008 23:36


C'est vrai il fait beau mais ce livre est malgré tout un vrai bonheur de lecture.


Mes auteurs favoris