1Q84 le final

Publié le par Nina

 

1q84

 

Edition Belfond : 2012 / 544pages

 

Le tome 1 : ICI

Le tome 2 : ICI

Ce monde aux nuits étranges où deux lunes flottent l'une derrière l'autre, et où d'étranges elfes tissent des chrysalides de l'air pour y faire naître des bébés qui s'appellent "daughter", n'est pas un monde qui s'explique mais se vit avec la dose d'imagination indispensable pour se laisser guider dans cet univers irréel. 1Q84 est un monde parallèle à notre réalité. Il est  habité par les little people. Ces sortes d'elfes ou bien lutins maléfiques cherchent à nous envahir. Leur pouvoir semble immense et indéfinissable, mais ils ne sont rien sans un élu de la planète terre qui va servir de lien entre les deux mondes. Aomamé a tué cet élu qui était aussi le leader de la secte des précurseurs et dont les pouvoirs gagnent en puissance grâce au little people. Tengo a été choisi pour le remplacer. Tengo ne sait pas qu'il est l'élu. 

Comme dans les autres volumes Tengo et Aomamé sont tout à tour les narrateurs de leur histoire, par contre un troisième personnage, Ushikawa, vient s'intercaler dans ce duo. Cet homme vit en marge de la société pour des raisons bien particulières que l'on va découvrir peu à peu et si 1Q84 est un monde qui semble silencieusement violent, le notre aussi détient sa part d'horreurs et de travers malsains. Le solitaire Ushikawa  travaille pour la secte des précurseurs et traque sans relâche Tengo et Aomamé.

L'étau se resserre peu à peu autour des trois personnages, qui vont lutter chacun pour faire triompher leur vérité. 

Quel est donc ce monde parallèle dont  les ouvertures sont invisibles ?

Aomamé est une Alice intrépide qui va comme l'Alice de Lewis Carroll découvrir que ce monde n'est pas rempli de merveilles, et va chercher à refaire le chemin inverse pour retrouver la porte par laquelle tout a commencé. 

Qui va triompher dans cette incroyable aventure qui se situe au frontière de notre monde visible : 1984 ou 1Q84 ou tout simplement l'amour ?

images.jpg

Publié dans Littérature japonaise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I

ça y est j'ai enfin eu le tome 3 et je l'ai lu d'une traite! je n'ai pas été déçue, on ne peut pas attendre de Murakami qu'il donne toutes les ficelles... et c'est peut-être mieux ainsi! Pour moi
il est clair qu'il a ouvert des possibilités pour une suite, son histoire est une histoire de poupées russes...
Répondre
N


Moi aussi je dis pareil !! Une histoire de poupées russes. Moi aussi je n'ai pas été déçue, on imagine la fin comme on veut. Souvent les romans japonais ont cette fin ouverte à notre imagination.



Y

Un livre qui a fait grand bruit et qui a été beaucoup commenté... j'ai très envie de le découvrir pour ma part, peut-être aurons nous l'occasion d'en rediscuter...
Répondre
N


Oui je veux bien en discuter parce que tu verras la discussion s'anime avec le tome 3 !! Et ça c'est bien.



A

Oui, peut-être nous surprendra-t-il par une suite. J'avais déjà vécu une déception avec un de ses romans, La course au mouton sauvage, et en fait j'ai réalisé après qu'il y avait une
suite avec Danse, danse, danse, et là quand j'ai lu ce roman, tout a pris son sens et j'ai été très satisfaite de l'intrigue!


Je suis d'accord avec toi sur le fait que c'était très plaisant tout de même de se balader dans cet univers de 1Q84, très agréable et enchanteur sous la plume de Murakami, personnellement je n'ai
pas trouvé ça trop long, j'ai passé un bon moment avec les 2 premiers tomes, mais c'est vrai que j'en attendais beaucoup beaucoup plus du tome 3.;)
Répondre
N


Tu vois c'est important que les éditeurs notent bien les tomaisons pour éviter ce genre d'écueils. Et oui le tome devait nous expliquer mais en 1 seul volume je crois que ça autrait été
difficile.



D

conseilles tu vraiment cette trilogie?
Répondre
N


Oh oui je conseille cette trilogie, elle est originale facile à lire, très onirique.



A

Mais en fait c'est ça qui ne m'a pas satisfait, c'est trop simpliste, le dénouement toujours, sans dimension qui laisse vraiment place à la réflexion et à la cogitation comme dans Alice
justement, et c'est décevant (pour moi donc) quand on fait miroiter 3 volumes étalés dans le temps, qui au final, aurait pu être condensés dans un, et bien moins épais, pour preuve ton résumé de
l'intrigue. C'est ça, sans plus, ni moins quasiment....


Pour rebondir sur la remarque d'Anis, Murakami a déjà fait dans la "SF" avec La fin des temps. C'est d'ailleurs mon coup de coeur de l'auteur à ce jour (c'est pourquoi j'en attendais au
moins autant de 1Q84), quasi au même niveau que Kafka sur le rivage et Chroniques de l'oiseau à ressort dans mon échelle des coups de coeur.
Répondre
N


Tu es très au top de l'oeuvre de Murakami et je vais donc m'empresser de lire les titres que tu mentionnes. Pour le fait qu'il y est 3 volumes tu as peut-être raison mais sous la plume de
Murakami toute histoire devient un univers où il est bon de se promener alors les 3 volumes ne  m'ont pas dérangés pour celà parce que j'aime particulièrement le style de cet auteur. Il va
peut-être y avoir un tome 4 un tome 5. Elle est sans fin son histoire.