Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 00:17

La Trempe 




































Magyd Cherfi : Edition Actes Sud - 163 pages - 2007

Ce livre est construit sur le même principe que « Livret de famille » sous  la forme de récits autobiographiques.

Le premier récit « la nuit de Zebda » se déroule dans le camion qui ramène le groupe  après un concert.  C’est la nuit, le silence  les enveloppe, ils sont  anéantis par le choc qu’ils viennent de subir. Peu à peu Magyd Cherfi nous dévoile les dernières heures passées dans une banlieue où ils devaient donner un concert.

Le spectacle a été annulé, le groupe s’est fait agresser dés la montée sur scène. Dans  ce camion qui les ramène à Toulouse c’est le désespoir.   

Ces quelques phrases extraites du livre :

Pourquoi des arabes s’attaquent-ils à d’autres arabes ? Des prolos à d’autres prolos.  Pourquoi brûle-t-on la voiture de son voisin plutôt que d’aller canarder celles des quartiers riches ? Pourquoi la violence pour la violence ? Pourquoi les déshérités de la terre ne s’unissent-ils pas ? Et d’où vient cette haine ? Pourquoi est-ce qu’ils ne sont pas à nos côtés ? Pourquoi est-ce qu’on a failli être lynchés ?  

Tout le long des récits,  Magyd Cherfi  nous invite à le suivre d’abord enfant dans sa cité. Il nous parle de sa famille avec  son personnage central : la mère.  Cette femme leur   vouait  un  immense amour qui les étouffait  et  avait une unique obsession, la réussite professionnelle de ses enfants,  mais  elle avait posé  la barre très  haute et ne comprenait pas qu’il était pratiquement impossible de l’atteindre.  

Magyd Cherfi nous raconte aussi la vie dans la cité, la relation avec les voisins, les jeux cruels des jeunes livrés à eux-mêmes, les coutumes respectées comme dans le pays d’origine, les mariages, les fêtes, sans oublier les filles  qui sont de parfaites inconnues pour ces garçons qui grandissent sans que les parents se soucient de leurs interrogations. Dans le récit « la crise » Magyd Cherfi  explique son appartenance à un monde qui cache ses sentiments alors que pour nous les démonstrations affectives sont banalisées et font parties de notre quotidien.   

Cette phrase me fait sourire :

Les français, ils ont mis des mots partout pour traduire la brûlure du cœur, la nostalgie du corps, la sueur de l’un sur la peau de l’autre, ils ont de l’alphabet à revendre…. tous ces livres, tous ces auteurs, ces bibliothèque farcies de l’explication de tout. (Extrait de « la crise »)

Le dernier récit « de l’identité nationale et de quelques beurs de droite… »  est un constat amer sur une politique d’ouverture qui met en avant de  nouveaux personnages politiques comme  Azzouz Bégag et Rachida  Dati…. »  Magyd Cherfi écrit :

Jamel  Debbouze a plus fait pour nos anciens soldats de France que ces deux là avec leur charge de fondamentaux républicains. (Extrait de «de l’identité nationale et de quelques beurs de droite… »)

 Voici ma conclusion une fois le livre refermé :

« la nuit de Zebda » et « de l’identité nationale et de quelques beurs de droite… »  racontent  l’histoire de deux  mondes qui vivent sur deux planètes différentes. Les autres récits racontent  l’histoire de gens qui souhaiteraient bien vivre comme tout le monde sur une planète qui s’appelle France.

 Bravo à Magyd Cherfi, Il faut une sacrée trempe pour écrire un  livre comme celui-là. 


Si vous voulez lire un article très documenté ce blog qui n' est malheureusement plus en service parle vraiment très bien de ce livre et de son auteur,  de plus j'y ai  appris que La trempe a eu le "Prix Marguerite Audoux" en 2007. 

Pour info j'ai trouvé sur Internet :

24/10/07) Le jury du prix Marguerite Audoux a attribué son prix 2007 à Magyd Cherfi pour son livre "La Trempe", paru en août chez Actes Sud.
Le Prix Marguerite Audoux récompense depuis une dizaine d’année, un ouvrage de langue française dont l’auteur peut être considéré comme proche de la personnalité de Marguerite Audoux. La qualité littéraire et le parcours de Magyd Cherfi, l’évocation de la vie familiale, son enfance et son quartier ont conquis le jury, notamment formé de Geneviève D¹Aubuisson, arrière-petite nièce de Marguerite Audoux.

Si vous voulez d'autres informations c'est ICI

Partager cet article

Repost 0

commentaires

C. Sauvage 16/04/2008 12:49

Ses deux livres sont deux petits bijoux. J'ai eu la chance lors de la sortie de Livret de famille d'animer un débat au Salon du Livre de Paris entre lui et Laurent Gaudé qui venait d'écrire une pièce de théâtre sur l'Algérie. Je me demandais ce que ces deux types avaient à se dire. A la fin le chanteur et le théâtreux ne pouvaient plus se quitter. Ils ont entrainé les auditeurs au stand d'Actes Sud comme des joueurs de flute. Deux cents personnes attendaient des dédicaces. C'était un moment très émouvant. Je comprends ce que vous avez éprouvé et j'aime la façon dont vous le racontez

Nina 16/04/2008 22:43


Je suis touchée par votre commentaire qui me fait vraiment plaisir. On est toujours d'accord, hors des sentiers battus par les médias on fait d'excellentes rencontres alors vive les sentiers
de traverses !!
Alors vous avez animé un débat avec Magyd Cherfi et Laurent Gaudé, franchement quelle incroyable aventure littéraire apparemment magique, j'aurais bien voulu la vivre..... A bientôt pour
d'autres aventures littéraires. 


Joelle 12/04/2008 14:37

Ses 2 livres ont l'air très intéressants ! Mais ma biblio n'a que Livret de famille !

12/04/2008 21:54


bravo qu'il y est déjà "Livret de famille" dans ta bibliothèque, moi j'en avais aucun dans la mienne !! mais  il faut qu'elle commande le 2ème qui est vraiment bien.


Mes auteurs favoris