Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

13 mars 2008 4 13 /03 /mars /2008 20:30
undefined
Biographie écrite par Alain Galan
Edition Lucien Souny - 141pages

Alain Galan est un passionné de l’œuvre de Colette, il vit en Limousin. Journaliste et écrivain, il est l'auteur de plusieurs récits sur la nature et de trois romans, Bordebrune, Parcellaire, Le Dernier pays avant l'hiver, publiés par les éditions Pygmalion. Dernier ouvrage paru, Lisières limousines (voir le site Lisières limousines) écrit en texte et images en collaboration avec le photographe d'art, Emmanuel CIEPKA.

Alain Galan est né en 1954 l’année de la mort de Colette, on doit lui faire souvent cette remarque !!

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette biographie, elle est intéressante car elle fait le point sur des détails de la vie de Colette qui n’ont pas été abordés par les autres biographes, de plus Alain Galan rectifie quelques erreurs de dates sur certains évènements de la vie de Colette.

undefined

La biographie commence par une lettre que Colette écrit au Général Duché, le 27 octobre 1944 pour lui réclamer humblement du charbon.

Colette est malade, elle souffre d’une arthrite grave à la hanche, le froid aggrave son supplice, elle écrit : « Je me risque et me reproche seulement d’oser une petite plainte personnelle quand c’est Paris tout entier qui se prive »  (extrait de Colette Baronne en Corrèze, citoyenne au Palais Royal p.11)undefined

 

Comme beaucoup d’écrivains Colette a besoin de beaucoup de chaleur pour écrire et c’est la seule activité qui lui reste assise dans son « Bateau livre ». 



Puis Alain Galan nous emmène en limousin dans les 2 résidences où Colette passe deux grands moments de sa vie.

 

Le Château de Castel-Novel


undefined

« Colette découvre donc la Corrèze en 1911.  Le 31 juillet 1911, dans une lettre à Léon Hamel, de Rozven (Bretagne) où elle est arrivée le matin même elle écrit : Après demain, je pars en automobile pour Castel-Novel, le château corrézien de J., je vous enverrai une photographie de l’endroit ». (extrait de Colette Baronne en Corrèze, citoyenne au Palais Royal p.29)

Par son mariage avec Henry de Jouvenel, Colette ne devint pas seulement l’épouse de l’un des deux rédacteurs en chef du matin, ambassadeur, homme politique, sénateur et ministre à deux reprises, elle fut élevée au rang de… baronne de Jouvenel des Ursins ! (extrait de Colette Baronne en Corrèze, citoyenne au Palais Royal p.39). 

Colette se plaira beaucoup dans ce château et trouva  la région très belle elle dira même « qu’est-ce qu’on va donc voir en Suisse qui soit aussi beau ? Je n’avais pas idée de cette Corrèze là je t’assure… » (extrait de Colette Baronne en Corrèze, citoyenne au Palais Royal p.51)

Colette trouvera le temps d’écrire malgré la vie trépidante au château.

Elle y achèvera L’entrave, rédige les contes pour Bel Gazou, Prou et poucette, La Paix chez les bêtes, et l’émouvant recueil les heures longues tout cela dans le brouhaha de la vie au château. (extrait de Colette Baronne en Corrèze, citoyenne au Palais Royal p.54)

 

Le château de Curemonte  

undefined

C’est en 1940 que Colette va devoir se résigner à quitter Paris pour se réfugier dans le village corrézien de Curemonte dans un château qui est la propriété de sa fille "Colette de Jouvenel". Et c'est là qu'Alain Galan nous explique les difficultés de cet exil : "Passée du statut de baronne à celui de réfugiée chez sa fille, Colette ronchonne. Elle peste contre l'isolement, l'inconfort et la "vraie disette", à savoir l'absence de livres.(...) (extrait de Colette Baronne en Corrèze, citoyenne au Palais Royal p.75). 

On peut remarquer qu’il n’était pas facile de tenir tête à cette femme au caractère bien trempé !! Même si Colette ne se plait pas du tout à Curemonte elle continue d’écrire, ce qui donnera « Journal à rebours » que l’on peut préférer à l’œuvre romanesque.undefined

Alain Galan nous fait aussi un portait touchant de Pauline qui est née le 18 septembre 1902 à Saint Méard en Haute-Vienne (pas loin de chez moi !!) au « lieudit Plaisance » où ses parents tenaient une auberge. Elle est rentrée au service de Colette comme servante à l’âge de 14 ans et devint sa fidèle et précieuse gouvernante jusqu'à sa mort.

Je vous incite à lire cette biographie, vous y découvrirez beaucoup d’autres détails sur la vie de Colette.  undefined

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nina - dans Colette
commenter cet article

commentaires

Margotte 03/09/2011 10:04



Je ne connaissais pas du tout ce livre dont je note bien sûr la référence !



Nina 04/09/2011 22:54



Un livre de plus à noter donc !!!



Lune de pluie 22/12/2008 19:15

Bonsoir. Bonne nouvelle, le lendemain de ton billet évoquant le cahier Colette 30 "Echanges", celui-ci est arrivé! Et je le trouve passionnant (plein de lettres inédites). Passe une bonne semaine de vacances dans les scintillements de Noël avec sans doute le cahier tant attendu. 

Nina 01/01/2009 19:27


Moi aussi je l'ai reçu le jour même et vraiment je suis super contente de lire cette correspondante et les analyses, Colette est unique !!!


Felice 15/03/2008 22:48

une carte autographe de Colette !! Quelle chance Lune de Pluie !

Nina 17/03/2008 21:48

Ha oui on peut dire !!

Lune de pluie 15/03/2008 19:17

Merci pour ce bel article. Castel-Novel, je rêve d'y passer une nuit (il y a la chambre Colette) mais disposant peu de temps, je ne sais pas encore quand... Je possède une carte autographe de Colette venant de Castel-Novel (je la mettrai sur mon blog en temps voulu). Oh! tu me fais rêver. En tout cas, la première qui s'y rend... on attend les photos!

Nina 17/03/2008 21:47

Passer une nuit dans "la chambre Colette" quel beau rêve. J'attends de voir cette belle carte autographe sur ton blog oh la la je suis jalouse !!

Choupynette 14/03/2008 22:52

Je connais Colette, comme beaucoup pour ses ouvrages (La chatte, le blé en herbe ou Chéri), mais je ne sais pour ainsi dire pas grand chose de sa vie. C'est un personnage fascinant autant son côté public, que sa vie privée.

Nina 14/03/2008 23:04

C'est vrai et comme George Sand, Colette a fait de sa vie un roman, des femmes très modernes avant l'heure, elles vivraient à notre époque on les trouverait dans les journaux people !!!

Mes auteurs favoris