Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

7 novembre 2007 3 07 /11 /novembre /2007 23:13

17812.jpg

Mais qui est donc  Richard Millet ?

On peut lire dans l’express du 21 octobre 2007 qui lui consacre un article pour la sortie de son roman « La voix d’Alto » :

(...) Alors qu'il en est à son 23e livre, et reconnu par la critique comme l'un des meilleurs écrivains français de sa génération, alors que des thèses sont consacrées à son œuvre et que certaines revues littéraires lui dédient des numéros spéciaux, Richard Millet reste un inconnu, (…)

Cet article est très intéressant si vous voulez le lire c'est ici

 

Richard  Millet est Originaire du Limousin, il  né à Vial en Corrèze en 1953. Il va vivre au Liban de l’âge de 7 à 14 ans, il  fera de ce pays sa 2ème culture.

Sur Wikipédia on peut lire entre autre : (…) Son style se veut l'héritier de la grande prose française "de Bossuet à Claude Simon". Il est également éditeur chez Gallimard, où il a notamment joué un rôle décisif dans la publication du Prix Goncourt 2006 Les Bienveillantes de Jonathan Littell. (…)


Pour ma part, j'ose avouer que Je n’avais pas envie de lire Richard Millet,  je croyais que c’était un auteur difficile et surement ennuyeux, sur le conseil de ma collègue Marie-France j'ai commencé par lire « La gloire des Pythre »  et j'ai découvert  « un écrivain exigeant et talentueux »  Par contre Richard Millet a une façon très éllitiste de penser la littérature,  qui me heurte beaucoup.

Voici un extrait d’un interview avec Frédéric Beigbedder :

Richard Millet : Un écrivain, un vrai, met sa vie en jeu au sens où il n'existerait plus s'il n'écrivait pas. Sa quête est presque spirituelle. On est loin des questions de charme! Sagan, Gavalda et leurs avatars nothombesques sont de la sous-littérature. Ça n'existe pas comparé aux authentiques écrivains. Il n'y a pas deux types de littératures. Il y a la littérature - qui se réduit à quelques noms par siècle - et puis le reste. Le roman est devenu un instrument de promotion sociale comme le rap dans les banlieues!

Si vous voulez lire l'interview complet c'est ici

Richard Millet veut peut-être dire que notre époque très médiatique encense uniquement une certaine forme de littérature  commerciale « vite publiée, vite lue, vite oubliée » un roman chasse l’autre, et la rentrée littéraire avec ses 700 romans  publiés, correspond à notre ère de  la   « consommation à outrance ».

Les  écrivains comme lui ou comme Sylvie Germain  par exemple, ne sont pas du tout représentés dans ce « milieu littéraire médiatique » en effet ils n’y ont pas leur place !!

Mais il est certain  qu’on  lira encore  Richard Millet et Sylvie Germain dans cent ans, comme on lit encore Balzac, Victor Hugo, Colette, George Sand….. !! 

Si vous voulez un autre avis celui de l'excellente Cogito Rebello est à lire ici 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 29/11/2007 15:29

Merci d'avoir fait plusieurs billets sur un écrivain pas très "grand public" mais qui a beaucoup contribué à la découverte de Jonathan Littell. Je pense que c'est un auteur à découvrir et qui le mérite.

Nina 05/12/2007 18:28

Oui en effet il mérite vraiment d'être lu, il faut juste ne pas trop lire ses interviews un peu trop sectaires !!

Alain-anjalika 18/11/2007 11:54

Coucou Nina!Cet écrivain me fait penser à Henri Pourrat, autre régional d'étape, un de tes voisins puisque c'est un bougnat!Terrible cette affaire de mort qu'on garde sous le coude en attendant des temps plus cléments, ça me fait penser à la grand mère qui meure en route dans "les raisins de la colère" de Steinbeck.Bon dimanche et remets-toi bien

Nina 19/11/2007 18:58

Henri Pourrat en effet je connais aussi, c'est vrai qu'il y a un passage comme ça dans les raisins de la colère, ça fait frissonner ces histoires.

sylire 11/11/2007 22:02

C'est vrai qu'il "se la pète un peu" mais il n'a pas tout à fait tort dans ce qu'il dit...

Nina 05/12/2007 18:36

Oui il a pas tort  mais il pourrait le dire autrement.....

Florinette 09/11/2007 09:25

Je ne connais pas du tout cet auteur et je viens de lire ton article ci-dessous, je n'aurais jamais été tentée de lire ce roman, mais ce que tu en dis me plaît bien !

Nina 10/11/2007 10:37

Richard Millet et un auteur très discret, et puis comme la littérature et la culture actuelles l'agacent beaucoup c'est une raison de plus pour éviter les médias !!

arlette 08/11/2007 22:10

Puis je avouer que je ne connais pas du tout Richard Millet.Tout à fait d'accord sur la société de consommation. N' y a t-il pas une volonté " d'abêtir " les gens?

Nina 08/11/2007 22:47

Voilà une question intelligente !! il faudrait bien une emission sur le sujet.....

Mes auteurs favoris