Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

28 septembre 2007 5 28 /09 /septembre /2007 17:48

Icare.jpg 漫画 ou まんが

ICARE

Dessins de
  : Jirô Taniguchi
d'après un scénario original de : Moebius
script-colaborateur : Jean Amnestay
adaptation :
Jirô Taniguchi

Cette bande dessinée est un manga, elle est publiée dans son sens de lecture originale, de droite à gauche ce qui correspond au sens de lecture japonais et cela peut entrainer une certaine confusion pour les lecteurs occidentaux qui ne sont pas habitués comme moi ! Mais on s’habitue vite puisque cette histoire est vraiment fascinante.





Icare est un bébé qui nait différent des autres, le jour de sa naissance à la clinique, il s'envole sous les yeux ebahis du corps médical.  
BD-Icare.jpgEt une question se pose tout de suite  "que faire de cet enfant mutant" ? et malheureusement  Icare devient un sujet d'étude au nom du "secret défense" et attise tous les fantasmes de pouvoir des scientifiques qui étudient ce  phénomène.BD-Icare-2.jpg
Icare va grandir dans un centre de recherche
en sciences naturelles avec d'autres enfants mutants : des individus procréés in vitro développant des facultés particulières pour servir ensuite à des expériences plus militaires.......









Icare est différent, c'est un être pur, innocent, cet "homme oiseau"  veut être libre, son seul désir pouvoir s'envoler.
Les hommes vont-ils respecter le désir d'Icare ? 

Je vous invite à lire cette bande dessinée qui est un véritable message pour le respect de la différence et aussi pour la liberté et la non violence.
Jirô Tanigushi et Moebius signent là une très belle bande dessinée qui nous donne envie de s'envoler vers un monde plus pacifique. 

BD-Icare-2-copie-2.jpgMoebius est né en France en 1938, il commence sa carrière de dessinateur en 1955 avec Franck et Jéremie. En 1963, sous le nom de Jean Giraud, il entame la série Blueberry qui connait un succés considérable. Au milieu des années 1970, il fond avec d'autres auteurs la revue Métal Hurlant c'est à ce moment là qu'il commence à écrire des histoires de science-fiction comme Arzach ou le Garage hermétique
En 1980, il crée avec Jodorowsky le personnage de John Difol, héros de la saga de l'Incal. Au cinéma, il dessina les costumes d'Alien, réalise le story-board de Tron ou le concept design de Willow, d'Abyss, et du Cinquième élément.

BD-Icare-2-001.jpgJirô Taniguchi
est né dans le département de Tottori en 1947, il débute sa carrière en 1972 avec Kareta Heya (la chambre fanée) Son style est très éclectique : il dessine de sa touche vive Jiken ya Kagyo (l'homme d'affaires) ou encore le chien Blanco, tandis qu'il peint des scènes paisibles du quotidien pour l'homme qui marche ou Inu o Kau (terres de rêves).
Il a également reçu pour Quartier lointain lors du troisième concours Bunkacho media, le prix d'excellence pour la section manga artistique. c'est un expert qui se sent à l'aise dans différents styles de mangas. Parmi ses oeuvres les plus récentes, citons Le Sommet des dieux adaptée du roman de YUMEMAKURA BAKU.


Le mythe d'Icare

Fils de Dédale et d'une esclave crétoise du roi Minos, Icare se trouva enfermé avec son père dans le Labyrinthe. Tous deux purent s'échapper grâce aux ailes que Dédale fabriqua et qu'ils attachèrent sur leurs épaules avec de la cire. Avant qu'ils ne prissent leur vol, Dédale avait recommandé à son fils de ne pas s'approcher trop près du soleil ; mais Icare, dans son ivresse de pouvoir voler, s'éleva toujours plus haut dans les airs, tant et si bien que les rayons du soleil firent fondre la cire. Les ailes se détachèrent, et l'infortuné sombra dans la mer qui, depuis, porte son nom. (extrait de Wikipedia)

Le mythe d'Icare aborde des thèmes comme les relations père-fils, ainsi que le désir de l'Homme d'aller toujours plus loin, au risque de devoir se retrouver face à face avec sa condition de simple être humain.(extrait de : Wikipedia)
icare-saraceni.jpg

Chute d'icare par Saraneci

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mo' la fée 05/12/2010 08:56



j'avais également beaucoup aimé cet album. Il finit juste trop tot : un nouveau rythme commence, Icare vole vers de nouveaux horizons... j'aurais aimé le suivre encore. Il semblerait que le
scénario initial de Moebius était beaucoup plus étoffé mais Taniguchi a du effectuer de sérieuses coupes-frances pour respecter les contraintes éditoriales. J'espère qu'un jour, le récit initial
nous sera accessible



Nina 05/12/2010 22:56



Ah oui je ne savais pas qu ece n'était pas le récit initial, c'est vrai qu'en terme de tracuction nous sommes tributaires des éditions, c'est dommage. Ton commentaire me redonne le souvenir de
cette BD que j'avais adoré.



chrisalain 08/10/2007 14:47

j'adore Tanigushi et j'ai d'ailleurs fait plusieurs articles à son sujet.je n'ai pas aime, par contre, Icare qui me laisse sur ma faim..on a l'impression que c'est un peu bacle et d'ailleurs je crois savoir qu'ils avaient prevu à l'origine une suite...

Nina 23/05/2011 23:06



.........



Marie France 04/10/2007 14:26

Contente que tu aies découvert Taniguchi ! et que tu apprécies ! As-tu lu "Quartiers lointains" ou "L'homme qui marche" ? Comment vas-tu ? As-tu retrouvé tes forces ? Bises. Marie

Nina 20/07/2009 15:42


Oui j'ai retrouver des forces !!!


Florinette 02/10/2007 14:41

Les dessins sont magnifiques, je reconnais bien là le talent de Taniguchi !! ;-)

Nina 02/10/2007 22:22

Oui c'est vrai quel talent , Je vais maintenant me lancer dans le "sommet des dieux"

nina de zio peppino 02/10/2007 10:24

En plus tu donnes une belle définition de l'ambition. Toujours plus haut. Toujours plus loin. J'en connais pas mal d'Icare par là…

Nina 02/10/2007 11:15

Il faut faire attention de ne pas tomber et plus c'est haut et plus ça fait mal !!! A bientôt Nina

Mes auteurs favoris