Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

1 septembre 2007 6 01 /09 /septembre /2007 08:00

Luz-ou-le-temps-sauvage.jpg

 

Le club de lecture présente


Elsa Osorio
Editions Métaillé

 Elsa Ontorio nous fait vivre une période noire de l’histoire de son pays l’Argentine, pendant la dictature au pouvoir de 1976 à 1983.
 Luz avait une intuition mais c'est la naissance de son enfant qui va provoquer le déclic, elle décide d'aller à Buenos Aires pour découvrir sa véritable identité, car elle est certaine qu'elle lui a été arrachée comme à des centaines d’enfants grâce à la complicité du pouvoir  dictatorial en place. 

Pendant la dictature, dans les geôles des centres de détention, les subversifs «on appelait ainsi les opposants au régime», étaient torturés et tués, les subversives enceintes subissaient le même sort, mais comble de l’horreur, les tortionnaires s’appropriés leurs bébés et les intégrer dans leurs familles grâce à de faux papiers d’identité. Pas d’états d’âmes pour ces militaires, ils étaient convaincus d’agir pour le bien de ces enfants « qui n’étaient pas coupables d’avoir de tels parents ». Une éducation selon « les principes, les valeurs et la morale de leur milieu » devait en faire des hommes et femmes dignes de leur pays. Et ce fut un réel désastre pour le peuple argentin quand il a appris le sort de ces enfants volés à leur famille.

Pour intensifier son récit, l’auteur a eu l’originalité de laisser parler ses personnages. On pourrait se croire sur une scène de théâtre. L’écriture en scripte c’est la voix off qui nous raconte cette histoire et l’écriture en italique représente les personnages qui prennent la parole, expliquent les évènements, donnent des détails, complètent les pièces manquantes du récit car eux savent puisqu’ils ont vécu cette tragédie.

J’ai beaucoup apprécié cette manière d’écrire qui rend le récit très vivant, on suit Luz dans sa quête d’identité, on rencontre les différents acteurs de cette histoire, on avale les pages comme des kilomètres parcourus à la rencontre de ce pays, de son peuple et de cette lutte au quotidien pour faire éclater la vérité.

J’ai été bouleversée par ce livre et je suis heureuse de pouvoir en parler  par l’intermédiaire du « club des bloggeuses». 

Ce livre a reçu le 2ème prix d’Amnesty International

 
C’est pour lutter contre cette abomination que l’association «Les Grands-mères de la place de Mai» a vu le jour si vous voulez  en savoir plus sur ce mouvemment c’est   

Grands-m--res-de-la-place-de-mai.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Nina - dans Blogoclub
commenter cet article

commentaires

Tessie 04/09/2007 21:50

Bonsoir Nina,Un passage de l'histoire d'un pays que je ne connaissais pas,Ca fait un peu froid dans le dos mais il doit être intéressant de le découvrir au fil des pages surtout que tu as apprécié l'écriture !Je le note,Je t'embrasse, Tessie

Nina 23/05/2011 22:58



Ton blog est fermé dommage....



nina de zio peppino 04/09/2007 10:03

Une lecture très importante et originale. Je me sens très concernée. je n'arrive pas à savoir pourquoi…

Nina 23/05/2011 23:07



......



mammig 02/09/2007 15:20

un livre qui nous éclaire sur une période sombre de l'histoire de l'Argentine. Luz est touchante dans sa recherhce de la vérité sur son hisoire. Une lecture agréable que je n'aurais pas faite sans le club de lectures.

Nina 03/09/2007 22:20

Ce livre je l'ai raté à sa parution pourtant c'est un sujet qui m'intéresse vraiment , mais je n'ai pas fini d'en parler autour de moi ça me plait quand un livre véhicule autant de force contre une dictature !!

Jumy 02/09/2007 11:44

J'ai trouvé aussi cette lecture boulversante......tu as bien fait de mettre cette photo......J'admire le courage de ces grands-mères qui se battent contre l'horreur des dictatures.

Nina 03/09/2007 22:13

Moi aussi je trouve que ces femmes sont pleines de courage et nous ont montrés qu'il ne faut pas baisser les bras.....

Florinette 02/09/2007 10:48

C'est un magnifique roman, j'y repense encore souvent !

Nina 03/09/2007 22:09

Moi aussi, ce roman je vais y penser souvent.

Mes auteurs favoris