Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : De page en page
  • : De page en page, j'aime aller à la rencontre des écrivains et franchir la porte de leur univers. J'aime échanger autour des livres et empêcher ainsi des romans de mourir trop vite perdus dans le tourbillon commercial de notre société de consommation.
  • Contact

Bienvenue sur mon blog !

 

index

Bonne rentrée littéraire à tous !

Rechercher

Je lis avec Babelio

masse critique

 

images.jpg

Archives

Je lis avec les éditions de L'Aube

colette.jpg

 

pianiste-afgan.jpg

 

Le site des éditions de L'Aube ICI

28 juillet 2007 6 28 /07 /juillet /2007 21:39

9782742766697.jpg

José Carlos Somoza
traduit de l'espagnol par Marianne Millon
Actes Sud - 514 pages



J’ai lu il y a deux ans l’énigmatique roman : "La dame du N° 13" un roman étrange et complexe qui m’a beaucoup plu, aussi  j’ai été vraiment tentée par la lecture de celui-ci.  








Le roman commence par un  prologue de 2 pages qui donne le ton du récit :

Un évènement se passe le 12 juillet 1992 à 10H50 et un autre le 10 mars 2015 à 9H05 qui parle de   cris d’enfants puis  se termine par : « Il y avait bien pire que les cris ». 

Ce roman a pour thème "La théorie des cordes", cette théorie scientifique va faire naître un projet complètement fou dans la tête d'un des personnages du livre : le scientifique "Blanes"  

"Il démontre de façon mathématique que le temps est formé de cordes comme n’importe quel autre objet. Mais les cordes du temps, elles, peuvent s’ouvrir avec l’énergie des accélérateurs actuels. Ce qu’il y a, c’est que c’est une expérience très difficile à pratiquer…...»

(…)Si la théorie de "Blanes" était exacte, il existerait une autre possibilité… On pourrait ouvrir les cordes du temps et voir le passé.(…)

Ce projet est bien tentant pour la fine fleur de la physique mondiale qui va se trouver entrainée dans cette aventure et isolée sur une île de l’océan indien pour mener à bien cette dangereuse expérience : voir des images du passé.

Ce roman aurait pu s’appeler « les apprentis sorciers » puisque ce groupe de scientifiques  ignore les conséquences de ces expériences.

Les théories scientifiques se mèlent aux caractères humains tout aussi complexes avec comme conséquence, une lente descente aux enfers.
Ce roman est un thriller scientifique, c'est de la pure fiction, mais l'analyse des différents caractères humains face au pouvoir est bien réaliste et fait froid dans le dos !!
Par contre un des personnage du livre m’a beaucoup amusée : la ravissante physicienne « Elisa » qui est à la fois la plus intelligente, la plus sexy et la plus érotique du groupe de scientifiques ! L’auteur nous a façonné une femme parfaite, une sorte de bimbo scientifique ! Serait-ce un fantasme, ou une touche un peu macho de l’écrivain ?

Ce roman nous tient en haleine jusqu'à la fin même si cette fin est un peu complexe à mon goût, on le lit avec beaucoup de facilité.
Cette fiction  peut aussi nous  faire  réfléchir à tous ces savants dont les expériences et les recherches ne sont pas toujours utilisées pour le bien de l’humanité mais aussi à des fins militaires……

Note de l'auteur : José Carlos Somaoza nous dit dans ces notes qu'il a rencontré des scientifiques qui ont pris le temps de lire son manuscrit "ont même relu le manuscrit et effectué d'importantes corrections, et je souhaite leur exprimer ma reconnaissance à tous". 
Et l'auteur rajoute : "Je n'ai jamais prétendu écrire un livre érudit sur la théorie des cordes, ni exposer mes propres opinions, mais simplement écrire une oeuvre de fiction."

Si vous voulez un autre avis
c'est ICI

Apprenti-sorcier.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

clovis simard 07/09/2013 13:48


DES CORDES A EN PERDRE LA RAISON.fermaton.over-blog.com

Pascal 08/08/2007 20:52

J'ai hâte de le voir sorti en édition de poche ! Merci pour le commentaire.

boo 30/07/2007 11:21

je prévois de lire ce livre.....ta critique renforce mon envie, sauf peut-être la fin ? Enfin je vais le lire on verra bien.

Alain-anjalika 29/07/2007 22:52

Coucou Nina !Pas étonnant qu’il pleuve des … cordes si les savants jouent aux apprentis sorciers ! L’histoire de ce livre est de la science fiction mais tous les jours nous sommes confrontés avec les méfaits d’une mauvaise utilisation de la science, ça se voit surtout dans notre assiette ! Cette fiction fait penser au livre de Mary Shelley où le Dr Frankenstein créé un être qui lui échappe complètement. Je me tâte pour ce titre…. C’est mon côté scientifique qui parle là !Bonne semaine et surtout bonne continuation des vacances !

Nina 16/12/2011 22:59



Dommag equ tu es fermé ton blog il était bien.....



vy 29/07/2007 15:03

He bien, moi je ne connaissais pas l'écriture de Carlos Somoza. C'est vraiment le titre qui m'a donné envie de lire le livre. Du coup, je viens d'acheter cette "Dame n°13". C'est vrai que jouer aux apprentis sorciers n'est pas sans conséquences, mais c'est ainsi que les hommes avancent...

Mes auteurs favoris